Sang marin en détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sang marin en détresse

Message par Maître Goupil le Ven 30 Nov - 17:10

Extrait du site du Ministère de la Défense Nationale, cet abécédaire lexical de la Marine déclinera avec au besoin commentaires le riche vocabulaire utilisé par cette corporation.

Le titre en référence, qui a été préféré à celui de San Marin en dette reste (car LoffL n’y aurait même pas prêté attention), a été outrageusement dramatisé, mais ne qualifie en réalité que le faible niveau d’alphabétisation propre à cette arme.

En voici quelques exemplaires parmi les lettres A, B, C :

A comme

Accoster (expression : (se faire) accoster un objet ou une personne) :(Se faire) apporter/amener quelque chose/quelqu'un.

Amphitrite : Épouse de Neptune, roi de la mer. Un des personnages des cérémonies du passage de la ligne : l'équateur. Le franchissement de l'équateur par un bâtiment est appelé passage de la ligne. Il est l'occasion de festivités initiatiques organisées pour les marins qui le franchissent pour la première fois, dénommés "néophytes". Elles s'achèvent par une cérémonie rituelle (le baptême) qui transforme le néophyte en "chevalier des mers". Un diplôme est remis en souvenir à chaque nouveau chevalier. Il devra le présenter à tout passage de ligne suivant, sous peine d'être considéré comme néophyte... Dignitaire est le marin ayant déjà passé la ligne et l'ayant fait passer au moins une fois aux néophytes. Sinon il est simplement chevalier.

Ampoule : Carafe de vin.

Analyste ou Oreille d'or : qualifiant un marin de spécialité "détecteur anti-sous-marins" (DEASM) breveté analyste en bruits et environnement acoustique.

Argus : Surnom de la liste d'ancienneté des officiers mariniers de carrière (équivalent de la "bible" des officiers).

Arpette (un) : Marin passé par l'ancienne École des apprentis mécaniciens de la flotte.
Plus largement anciens apprentis des écoles d'apprentis mécaniciens pour les militaires et des écoles de formation techniques (EFT) pour les ouvriers d'État.

Arsouille : Arsenal.

Aspi : Aspirant, premier grade d'officier.
Surnom plutôt employé par l'équipage ("j'ai vu le nouvel aspi"), dans la même veine que "pitaine". Les officiers emploient plus couramment le terme de midship.

Attention on va rouler ! : Annonce faite par la passerelle sur le réseau de diffusion intérieure quand le bâtiment s'apprête à changer de bord par mer formée... Souvent il est trop tard, tout est par terre !

Attributs (du président) : Les attributs, petits objets symboliques, sont les "outils" du président du carré des officiers subalternes, qui les utilise pour animer et contrôler les repas dits "présidés". Les attributs comprennent : l'échelle, le mur, la gaffe, la civière, le puits, la balayette, la pelle, la poubelle, le cercueil. En dehors du président, personne n'est autorisé à les utiliser, ni même les toucher.

Au-delà (expression : aller dans l'au-delà) : Sur sous-marins diesels, pour naviguer au-dessous de 200m (au-delà de 200m), les mesures de vigilances et de sécurité étaient renforcées; par analogie, les sous-mariniers utilisent cette expression pour désigner une situation délicate nécessitant une attention toute particulière.

Avarie de sourire... : "Avarie de sourire, passez sur sourire à bras!". Expression employée a posteriori pour décrire une situation tendue.

Avirons dans l'eau !!! : Allusion à l'ordre de manoeuvre... Exclamation traditionnelle utilisée dans un carré quand un des membres fait tomber les couverts dans le plat.

B comme

Baderne : Sorte de paillasson en forme de huit (Cool, tressé à partir de vieux cordages par le "bosco" du bord, employé à recouvrir des parties du bâtiment que des frottements pourraient détériorer . Son aspect, souvent usé et vieilli par les embruns, a donné naissance à l'expression "vieille baderne" utilisé à l'endroit des individus hors d'état de servir.

Baignoire : Partie supérieure du massif d'un sous-marin, où sont postés les veilleurs et le chef du quart lors des navigations de surface. Appelée ainsi à cause des effets des paquets de mer qui s'y accumulent.
Le terme officiel est "fosse de veille".

Baliser (se, se faire) : Marquer (faire marquer), en général avec une serviette de table, une place à la cafétéria ou au carré pour indiquer qu'elle est retenue.

Bannette : Couchette.

Bannette chaude : A bord des sous-marins à propulsion diesel, une couchette était dite "chaude" quand elle était partagée par plusieurs marins qui y dormaient à tour de rôle (le dernier sous-marin pratiquant ce système, la Psyché, a été retiré du service en 1998).
Système toujours en vigueur sur les chasseurs de mines lors de missions de déminage réelles (l'accès des fonds étant interdit à cause des risques d'explosion, plusieurs postes équipages sont condamnés).

Baptême : Cérémonie conviviale à bord des sous-marins, effectuée en plongée, à l'immersion maximum, pour "baptiser" les nouveaux sous-mariniers. A cette occasion, les nouveaux avalent un bol d'eau de mer, un bol de vin rouge, et un bol de "mixture " (divers produits à la limite du consommable mixés dans un bol).

Barons (les) : État-major d'une unité (utilisé dans l'expression "réunion des barons" ou "baronnex").

Bateau noir ou bête noire : Surnom donné aux sous-marins, du fait de la couleur de leur coque. Les bâtiments de surface, peints en gris, sont appelés "bateaux gris", à l'exception des bâtiments militaires de recherche scientifique, peints en blanc et surnommés "bateaux blancs".
La bête noire est-elle une référence à la marine gévaudanaise ?

Bête aux grandes oreilles (la) : Surnom donné au lapin et systématiquement employé à sa place, car la prononciation du nom de cet animal porte malheur à bord d'un bâtiment (du temps de la marine en bois et à voile, les animaux étaient transportés vivants. Le lapin aurait causé nombre de naufrages en usant ses dents sur les coques et les cordages).
A ne pas confondre toutefois avec la pratique terrienne de la bête à deux dos!

Bidet : Sur sous-marin, courte plongée pour vérifier son comportement en immersion et l'étanchéité des panneaux.

Bleu (c'est) : Signifie "tout va bien".

Bœufs : Surnom (péjoratif) donné aux officiers mariniers. Dans les temps anciens, des animaux vivants étaient embarqués pour nourrir l'équipage. L'installation de machines frigorifiques fit disparaître cette pratique. A la même époque, les premiers carrés d'officiers mariniers furent créés. Ce terme atteste qu'un lien malencontreux fut établi entre ces deux événements...

Bouchon gras : Surnom (péjoratif) des mécaniciens. Vient du bouchon d'étoupe qu'ils utilisent pour éponger les taches d'huile.

Boum : Surnom des électromécaniciens d'aéronautique (branche armement). Également utilisé pour désigner les "artilleurs" s'occupant des tourelles de 100 mm.

Bourbouille : Éruption cutanée qui se manifeste par la présence d'un grand nombre de petits boutons rouges qui occasionnent de vives démangeaisons. La bourbouille est un grand classique des séjours outre-mer en atmosphère chaude et humide...

Bouteilles : Lieux d'aisance des officiers. Ainsi nommés parce que dans la Marine en bois, leur saillie sur la coque, au niveau du tableau de la poupe et de la galerie, rappelait une bouteille col en bas.

Boüt (prononciation : bohutte) : Surnom de l'aumônier.
Provient du mot "marabout", découvert vraisemblablement lors de la conquête de l'Algérie en 1830.

Branlebas : Réveil.
Ce mot prend son origine dans les commandements relatifs au rangement des "branles", les hamacs de l'équipage au temps où celui-ci ne disposait pas de couchettes fixes et logeait dans les batteries. Le réveil était aussitôt suivi de leur rangement dans les bastingages (pour s'aérer quant il y avait du soleil, et, pendant les combats, pour protéger l'équipage de service sur le pont contre la mousqueterie et la petite mitraille). On distinguait alors le "branlebas" (rangement et propreté quotidiens) et le "branlebas de combat" (dispositions pour le combat).

Branler : Se dit lorsque la mer est forte, ce qui occasionne de violents mouvements du bâtiment. (Exemples d'expressions : "ça branle drôlement", "on va se faire branler").
Bizarre, on ne parle pas de Charlotte!

Branleur de manche : Surnom des pilotes d'avions et d'hélicoptères.

Bras cassé : Surnom d'un fourrier. En référence à l'insigne de la spécialité, constitué d'un galon or cousu haut sur la manche. Le terme de fourrier provient de "sergent fourrier", fonction dans l'armée de terre de l'adjoint du capitaine de compagnie chargé des questions de logement, nourriture et habillement. La fonction et le terme ont été transposés dans la marine au 19ème siècle, ainsi que le galon, typique des uniformes de l'armée de terre à cette époque.

Bravo Zoulou : Félicitations, ou belle manoeuvre. Extrait du code des signaux.

C comme

Cabane : Fête organisée à mi-mission à bord des sous-marins; les jours ne sont plus comptés mais décomptés à partir de cette date. Vient de "cabaner", qui signifie renverser sens dessus dessous.

Cahier : Registre des punitions, également appelé "peau de bouc". Permet de comprendre la célèbre expression des capitaines d'armes consécutive à la constation d'une exaction en présence du coupable : "Toi, t'es su'l' cahier !"

Caille : Couchette (familier).
Votre sagacité fera le travail de compréhension de l'assimilation!

Cambusard : Vin délivré par la cambuse, c'est à dire fourni par l'ordinaire à tous les carrés. Terme utilisé par opposition au "vin de précision" en provenance du coqueron.

Casquette à carreaux : Couvre-chef du retraité de la marine. "Je vais prendre la casquette à carreaux" signifie "je vais partir en retraite".

Casquette à ressort : Officier dans le langage de l'équipage. En effet les galons de leurs casquettes évoquent un ressort (ce qui n'est pas le cas des casquettes des officiers mariniers qui n'ont qu'un ou pas de galon).

Chambre (Passer à la) : Avoir communication de sa notation annuelle par son officier notateur. Cet acte réglementaire se déroule dans le bureau de ce dernier qui, à bord d'un bâtiment, est également sa chambre. Mais l'origine du terme est "chambre du conseil", le salon du commandant sur les vaisseaux du 18ème siècle.
A ne pas confondre toutefois avec la pratique civile de la promotion canapé!

Chanter le menu : Tradition du carré des officiers subalternes. Sur l'ordre du président "Midship menu !", le midship déclame le menu du jour sur un ton humoristique en s'appuyant sur un canevas défini par la coutume et identique dans tous les carrés.
Chatte : Petit grappin fixé à un bout. Utilisé en particulier pour récupérer le croisillon des exercices d'homme à la mer.

Chauves : Surnom donné aux officiers par l'équipage : en moyenne ils sont plus âgés et portent plus souvent une casquette d'où la référence à leur calvitie.

Chicago ou Chicag' : Quartier de la basse ville de Toulon situé entre la porte principale de l'arsenal et la rue d'Alger. Ce quartier était le lieu privilégié des sorties nocturnes des permissionnaires.

Chien jaune (ou "chien") : Directeur de pont d'envol (abréviation "dirponvol"); il porte un maillot jaune. Il dirige les équipes chargées des mouvements des avions et des hélicoptères sur le pont d'envol (appontage, décollage, déplacement, saisinage, etc.). Vient probablement du terme anglais "WAVE OFF" crié par le dirponvol, qui signifie au pilote de dégager immédiatement le pont d'envol. La prononciation rapide de ce terme fait penser à un aboiement.

Chouf : Surnom d'un marin du grade de quartier-maître de première classe (QM1).
Viendrait de l'arabe "Chouf" (regarder, observer) ou de "chauffeur" du temps des chaudières à vapeur.

Cinq panache : Surnom d'un officier supérieur du grade de capitaine de frégate, en référence à ses 5 galons panachés : 3 d'or alternés avec deux d'argent.

Cochon : Flotteur métallique jaune utilisé dans la drague des mines.

Cocotte : Chaufferie nucléaire à bord des bâtiments à propulsion nucléaire (sous-marins et porte-avions).
Terme dérivé de cocotte-minute.

Cocoye (ou coye) : Surnom donné aux marins certifiés "commandos marine". Vient probablement de l'abréviation anglaise "CoCoy" (pour COmmando COmpanY), les premiers commandos marine ayant été formés en Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Colonel (mon) : Surnom donné dans les carrés officiers à l'officier fusilier (à défaut à l'officier canonnier), anciennement chef du "corps de débarquement", fraction de l'équipage chargée de conduire des opérations d'infanterie à terre.

Comar : Commandant/commandement de la Marine.
Titre des officiers qui commandent les ports principaux et leur arrondissement. Le titre est en principe associé au nom du port en question (exemple : Comar Cherbourg).
A ne pas confondre avec un connard, terme quelquefois utilisé dans la marine pour qualifier un officier débile.

Conserve (la) : Bâtiment escortant la Jeanne d'Arc dans sa campagne (Entre autres, il y eut les avisos-escorteurs Victor Schoelcher, Commandant Bourdais, Balny et Enseigne de Vaisseau Henry, l'escorteur d'escadre Forbin, la frégate de surveillance Germinal).
Rôle actuellement dévolu à la frégate anti-sous-marine George Leygues.
Vient de l'expression "naviguer de conserve" qui désigne une navigation à vue de deux navires.

Coqueron : Local du bord où sont stockées les boissons et conserves propriétés d'un carré.

Couille : Règle de navigation servant à la mesure de distance et d'azimétrie sur une table ASM.
Désigne également le radôme d'un aéronef.

Couillonomètre : Terme employé par le personnel de passerelle et désignant familièrement l'instrument permettant de mesurer manuellement une distance sur l'eau. Le nom officiel de l'instrument est stadimètre.

Coup de chalut : Affectation outre-mer bien rémunérée qui permet d'effectuer des économies.
Expression : "Un dernier coup de chalut avant de poser la casquette !".
C'est là qu'il ne faut pas confondre pêcher et pécher!

Crabe : Surnom d'un marin du grade de quartier-maître de deuxième classe.

Cravate (être de) : Se dit du personnel de service d'astreinte à domicile, notamment chez les marins des ports.

Cuisse (la) : Surnom du chef cuisinier.


Dernière édition par le Dim 2 Déc - 19:28, édité 1 fois
avatar
Maître Goupil
Membre
Membre

Nombre de messages : 196
Age : 132
Points : 3859
Date d'inscription : 26/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sang marin en détresse

Message par cilaos le Ven 30 Nov - 17:21

Merci, en ce moment sur Planete Thalassa , il rediffuse
"Entre terre & mer" une saga en 6 épisodes de pecheurs qui partaient de long mois pecher vers Terre Neuve .
Continue ton Abécédaire que je puisse mieux comprendre, car en effet
ils utilisent pas mal de ce vocabulaire . Wink
avatar
cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 56
Points : 11023
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sang marin en détresse

Message par Maître Goupil le Ven 30 Nov - 17:29

Pour toi, Cilaos, l'adresse du lexique, mais ne la répète pas, sinon ma chronique tombe à l'eau ! Cool



http://www.defense.gouv.fr/marine/votre_espace/parler_marin/guide_du_matelot/lexique/lexique_marine__1
avatar
Maître Goupil
Membre
Membre

Nombre de messages : 196
Age : 132
Points : 3859
Date d'inscription : 26/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sang marin en détresse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum