la Shoah par balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Shoah par balles

Message par Invité le Jeu 13 Mar - 10:24

Hier soir à la télévision un documentaire « la Shoah par balles » soixante ans sans que personne ne pose une question, n’interroge les témoins, après la fin de l'émission, je songe à une rencontre, loin, loin, de l’Ukraine, à des milliers de km dans l’hémisphère sud, un matin de 1986.
Nous traversions un village, enfin un village, juste un petit bidonville le long de la route. On roulait sur cette piste déjà depuis deux heures quand j’aperçus deux jeunes hommes assis l’un sur un gros caillou, portant un fusil-mitrailleur, l’autre assis par terre, à gauche de la piste, à l’opposé les baraquements. Fernando mon accompagnateur, me touche le bras, « attention ils ne sont pas d’ici, roule ni trop vite ni trop lentement et regarde nulle part ».
18h, les mêmes, même lieu mais la piste est coupée ; « Vous avez de l’alcool ? » « Descendez, on ne passe plus, il y a des combats plus loin, il faut rester ici cette nuit ». Fernando discute, palabre, négocie, puis renonce, « on dort ici, je crois qu’on a rien à craindre ». Ce soir-là, nous avions rendez-vous avec un tueur, 24 ou 28 ans, formé dans les combats de Maputo ou d’ailleurs, un garçon agréable, presque amusant « ah, un Français, la tour Eiffel » ce soir là j’appris qu’il avait tué plus d'hommes qu’il ne savait compter.
J’avais la peur au ventre comme on dit, des craintes, de l’anxiété, … angoisse. Je voulais savoir, je n’osais poser une question, Fernando blaguait. Je voulais comprendre ce que je faisais ici, pas facile, tout se bouscule dans la tête, Il s'est assis en face de nous pour dîner. Ses yeux n'exprimaient rien. Ni cruauté, ni émotion, ni quoi que se soit, le vide. On imagine qu’un tueur exprime la haine, la sauvagerie, la barbarie puisque la mort est son métier. On a les images du cinéma en tête. Rien de tout ça. Il allait à la boucherie comme moi à Paris j’allais au travail, descendre dans le métro, trouver une place assise, lire le journal, surveillé la station, descendre de la rame, les escaliers, le ciel, la pluie etc., vous remplacez les mots et vous avez son train, train. Courir, se cacher, viser, …tirer etc. Je voulais savoir si ces choses-là, elles sont si loin de nous ou, au contraire, en nous ? peut-on poser des questions comme celle-là à un tueur, savoir comment il les vivait, et si à nous cela pouvait aussi nous arriver…... ? Et lui, pouvait-il comprendre comment, enfant, adolescent sensible peut-être, insouciant sans doute, comment avait-il été entraîné dans la folie générale ? Avait-il fini par prendre plaisir aux combats, aux massacres. Il était né bien avant l’indépendance (75), Luis nous montre un débris de photo, « mes parents ». Il devait avoir environ 15 ans quand la guerre civile a commencé, comment devenir un homme au milieu de toutes les horreurs de dix ans de guerre. Comment comprendre la folie des peuples, comment dîner tranquillement avec un tueur. On ne ressort pas intact de cette proximité. Et les soldats nazis de 1942, en Ukraine, eux aussi avaient des mères, des sœurs, des petits frères, « Ils expurgeaient de la vermine » comme le disait Paul Joseph Goebbels, et Luis il faisait quoi ? il tuait seulement des ennemis politiques, comment considérait-il ses victimes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Remaniement justifié

Message par Invité le Jeu 13 Mar - 21:24

.


Dernière édition par PlumeSulfureuse le Dim 16 Mar - 11:58, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la Shoah par balles

Message par Invité le Ven 14 Mar - 3:54

abscons, Plume.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la Shoah par balles

Message par fluke le Ven 14 Mar - 6:05

la larme a coulé...

fluke
Membre
Membre

Nombre de messages : 193
Age : 49
Points : 3517
Date d'inscription : 13/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Shoah par balles

Message par Fée Violine le Mer 3 Juin - 21:24

Allemagne/«Shoah par balles» : Les travaux du P. Desbois reconnus

Soutien au travail de mémoire


ROME, Mardi 2 juin 2009 (ZENIT.org) - La République Fédérale d'Allemagne vient de reconnaître officiellement les travaux de recherche du Père Patrick Desbois sur la «Shoah par balles », rapporte le CRIF.

Dans le sillage des cardinaux Albert Decourtray et Jean-Marie Aron Lustiger, ce prêtre catholique français mène en effet depuis cinq ans une enquête d'histoire orale pour retrouver les témoins ou les survivants de la Shoah en Ukraine et localiser ainsi des centaines de fosses communes renfermant les restes des victimes de la barbarie nazie.

Désormais, ces travaux seront soutenus financièremen t par l'Allemagne réunifiée, en dépit de la crise : « Berlin ne fléchit pas dans son soutien au travail de mémoire », commente le CRIF.

Patrick Desbois est un prêtre catholique qui préside l'association Yahad - In Unum. Il est Directeur du Service National français pour les Relations avec le Judaïsme, service rattaché à la Conférence des Évêques de France.

Petit-fils d'un prisonnier français du camp de Rawa Ruska (aujourd'hui situé en Ukraine), il mène, depuis 2004, avec la structure de "Yahad - In Unum", des recherches sur les victimes juives des "Einsatzgruppen" en Europe de l'Est.

Il a reçu plusieurs distinctions dans le cadre de ces travaux, en France et aux États-Unis.

Il vient de recevoir, le 12 mai dernier, un doctorat Honoris Causa de l'université de Bar Ilan (Tel Aviv), « pour son travail humanitaire aux côtés des Juifs, ses efforts tenaces pour contrer le négationnisme et pour maintenir la mémoire des victimes de la Shoah, et son implication dans la tolérance religieuse et la coopération interconfessionnelle ».

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4485
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Shoah par balles

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum