La session des ARTS

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La session des ARTS

Message par Invité le Sam 17 Mai - 6:23

Pour mieux comprendre le monde de l'art contemporain que j'affectionne, j'ai ouvert cette rubrique, car beaucoup d'artistes, plasticiens, peintres, etc. entre autres ont découvert à travers ce rapprochement avec l'état une possibilité de laisser libre cours à leurs pulsions créatrices, ils trouvent ici une manière d'en vivre, de ce faire découvrir, connaître
Sans atteindre l'efficacité d'un réseau de musées, de galeries, certains avouent mieux vivre ayant la certitude d'être rémunéré par les collectivités

Dessous un texte de base qui permet de mieux approcher ce système très réglementé
Le lien avec ses tenants et aboutissants: http://www.culture.gouv.fr/culture/politique-culturelle/index-dossiers.htm

Nous aborderons en prochaine fois la forme et les tendances de cet art contemporain
Si cet attrait pour l'art vous titille ou vous habite, vos mots seront les acteurs de notre échange.
Découverte en découverte


La procédure du 1% artistique (issu du site: culture.gouv.fr/culture/politique-culturelle)

Obligation de décoration des constructions publiques


Le "1% artistique" : un mode d'emploi clarifié et modernisé

Une circulaire du ministre de la Culture et de la Communication, parue le 30 septembre 2006, clarifie et modernise l'application du "1% artistique", une procédure spécifique de commande de créations à des artistes, liée à la construction ou à l'extension d'un bâtiment public. Elle donne ainsi aux commanditaires publics les outils d'une meilleure mise en œuvre de ce dispositif pour produire des oeuvres dans l'espace public.

Expression d'une volonté politique de soutien à la création et de sensibilisation de nos concitoyens à l'art de notre temps, le "1% artistique" offre depuis plus de cinquante ans, et au-delà de son caractère obligatoire, un cadre d'action original pour favoriser la rencontre entre un artiste, un architecte et le public, en dehors des institutions dédiées à l'art contemporain.

Le gouvernement a souhaité moderniser la mise en oeuvre de la procédure du 1% artistique, avec l'ambition de la redynamiser et de servir au mieux les artistes, les architectes, les commanditaires et le public.

Une procédure simplifiée et modernisée
Deux réformes successives engagées en 2002 et en 2005 ont permis, dans un premier temps, d';harmoniser l'application du dispositif à l'ensemble des maîtres d'ouvrages (décret n°2002-677 du 29 avril 2002) et d'en faciliter l'application (décret n°2005-90 du 4 février 2005). Les aspects les plus notables de cette modernisation se traduisent notamment par une simplification de la procédure de choix des artistes en instituant, quel que soit le montant du projet, une instance de conseil unique auprès du maître d'ouvrage, supprimant les commissions régionales qui existaient initialement. Par ailleurs, le relèvement sensible du montant permettant de recourir à l'achat d'une oeuvre existante auprès d'un artiste ou de son diffuseur, passant de 10 000 à 30 000 €, est également prévu.

Le nouveau dispositif réglementaire porte également une attention particulière au patrimoine artistique constitué grâce au « 1% », en prévoyant des mesures assurant la conservation et l'intégrité des oeuvres conçues dans ce cadre. Enfin, il s'adapte aux principes du code des marchés publics en matière de liberté d'accès à la commande, d'égalité de traitement des artistes candidats et de transparence des procédures.

Un véritable mode d'emploi pour les commanditaires
Aujourd'hui, la circulaire du ministre de la Culture et de la Communication, datée du 16 août et publiée au Journal Officiel du 30 septembre 2006, complète cette démarche de clarification en offrant aux commanditaires publics les outils d'une mise en oeuvre simplifiée de ce dispositif original. Conçue comme un véritable mode d'emploi, cette circulaire s'attache à préciser la procédure du « 1% » de la consultation des artistes à la commande effective de l'oeuvre.

Aux côtés de ce nouveau cadre réglementaire, le ministre de la Culture et de la Communication a souhaité mettre à disposition de l';ensemble des acteurs du dispositif un site Internet où, pour la première fois, sont rassemblés en ligne les appels à candidatures pour les nouveaux programmes.

Une mobilisation de moyens de plus en plus importante
Le nombre de bâtiments concernés chaque année et le montant des commandes font du « 1% » un instrument déterminant en faveur du soutien aux créateurs contemporains. Une enquête menée par la Délégation aux arts plastiques a permis d'identifier près de 50 nouvelles commandes depuis un an, pour un montant de plus de 4 millions d’euros.

Enjeux et champs d'application du 1%
Créé en 1951, le « 1 % » est un dispositif qui consiste à consacrer, à l'occasion de la construction ou de l'extension d'un bâtiment public, un financement représentant un pour cent du coût des constructions publiques à la commande ou à l'acquisition d'une ou plusieurs oeuvres d'art spécialement conçues par des artistes contemporains pour être intégrées au bâtiment considéré ou dans ses abords.

D'abord réservé aux bâtiments du ministère de l'Education nationale, le dispositif a progressivement été élargi à la plupart des constructions publiques de l'Etat et à celles des collectivités territoriales dans la limite des compétences qui leur ont été transférées par les lois de décentralisation de 1983. Certaines collectivités choisissent délibérément d'appliquer cette procédure hors du champ obligatoire.

Parallèlement à cet élargissement du champ d'application, le « 1% » s'est ouvert à l'ensemble des formes d'expression dans le domaine des arts visuels, des disciplines les plus traditionnelles, comme la peinture ou la sculpture, aux nouveaux-média, la vidéo, le design, le graphisme, la création sonore, la création paysagère, etc.

Documents de référence
décret n°2005-90 du 4 février 2005 modifiant le décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 relatif à l'obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation :
www.legifrance.gouv.fr/texteconsolide/AMHET.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par millou le Sam 17 Mai - 7:06

sunny

Un peu d'art contemporain Lozérien ,un artiste du côté de Grizac:



avatar
millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2482
Points : 5333
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Sam 17 Mai - 8:40

La différence commence et/ou s’arrête où ? entre l’expression personnelle et l’art.

Secondo,
L’art contemporain c’est quoi ?
C’est
Ceux qui se disent en faire ?
Ceux que l’on reconnaît comme étant des artistes ?
Ceux qui maîtrises une technique, un savoir-faire ?
Ou encore autre chose ?

Perso, j’admire Bacon, Soulage, Picasso, ou encore Combas, pour moi c’est de l’art comme aussi Balthus ou l’architecture du Guggenheim de Bilbao.
La majorité des gens de ce pays les détestent et préfèrent les calendriers de la Poste.

L’art ne sert plus à rien, fini d’être le faire valoir de la noblesse ou de la bourgeoisie, l’art serait devenu futile et éphémère…... si on regarde le travail des plasticiens, comme notre société….Donc l’art est toujours le reflet de notre société. Peut-être que l’œuvre d’art la plus importante de la société occidentale au XXe siècle, c’est la fameuse bouteille de Coca-Cola.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Dim 18 Mai - 23:16

Heureuse de ces retrouvailles sur ce sujet initiateur de tant de questionnement de la part de Gus, millou est plus dans l'aspect visuel, un choc des différences, là où l'oeil et l'esprit se sépare ou communie

J'observe le commentaire suivant de Gus, il traite dans le vif, la primeur, ma première réplique serait que nous positionner en différence, responsable probable nos âges ce qui explique que nous n'ayons pas l'approche réciproque de ces artistes énnoncés, comme beaucoup, ces artistes sont reconnus, célèbres pour un nombre, une minorité quand même, il y en a tant qui sont entre la reconnaissance et le fait d'en vivre
Beaucoup ont un emploi pour assumer leur passion
Perso, j’admire Bacon, Soulage, Picasso, ou encore Combas, pour moi c’est de l’art comme aussi Balthus ou l’architecture du Guggenheim de Bilbao.
La majorité des gens de ce pays les détestent et préfèrent les calendriers de la Poste.

Avez-vous des photos d'Art contemporain lozèrien à nous soumettre?

J'ai effectué une recherche sur des lieux d'expositions d'Art, mais rien n'en fait état.
N'en existe t'il pas en Lozère?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ac

Message par millou le Lun 19 Mai - 6:58

sunny

L''Art contemporain lozèrien est partout en armonie avec le paysage comme ici à Quézac fdc:

La plus grande concentration d'art contemporain c'est peut'être utopix mais fée violine devrait t'en dire plus.



avatar
millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2482
Points : 5333
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Surcouf le Lun 19 Mai - 7:39

Lu sur le magazine « Lard et essais » de 2007

La Filc patraque.

Malgré son bon niveau, la foire au lard contemporain s’ouvre à Saint Jean La Fouillouse (48170) sur fond de dissensions. Cette année, la Filc est certes loin de l’impact de Bâle mais elle se révèle de bonne qualité, plaisante et variée.
C’est dans une ambiance trouble que la Filc, Foire internationale au lard contemporain, fête ses 30 ans. Plusieurs raisons expliquent les vents contraires qui secouent le navire. Elles sont liées à l’éternel serpent de mer qu’est l’état du marché français de la charcuterie, souvent jugé faible, et à la multiplication des foires internationales et même nationales (Salon de l’Agriculture). A cet égard, la nouvelle foire de Munich, Delicatessen, qui affiche clairement ses prétentions, s’annonce comme une sérieuse concurrence.
Comme si cela ne suffisait pas, la Filc se trouve malmenée par des dissensions internes qui, latentes depuis quelques années, éclatent et font mauvais genre. On les retrouve aussi bien au sein de la Guilde de la Saucisse de Toulouse (la société organisatrice) que de la Confrérie du Tripou d’Auvergne (comité chargé de sélectionner les participants et de donner une orientation à la foire.
Mais que vaut réellement la Filc cette année ? Certes, elle est loin du niveau de Bâle : il lui manque de très belles pièces comme on en trouve à la foire helvétique. Mais elle se révèle de bonne qualité, plaisante et variée. Du chorizo espagnol, à la viande des grisons italienne, des beer and guts d’angleterre à la panse de brebis écossaise passant par l’irish stew d’Eire, la choucroute alsacienne, ou les butifaras galliciennes, toutes les disciplines sont au rendez-vous. On passe d’expositions personnelles de chaque producteur à un hommage au boudin aux pommes présenté par les Maîtres Boudineurs, avant de découvrir le stand fleuri de milliers de bouquets de persil dédié à la tête de veau.
On enchaîne ensuite avec des découvertes (gamme de saucisses parfumées), et des accrochages collectifs soignés (collection des saucissons secs d’Europe) et les pièces reconstituées à partir des restes fossiles découverts à Lascaux. Et en prime un éventail des créations contemporaines chinoises (foie gras de limule) et guatémaltèques (rillettes pimentées d’iguane) qui font leur entrée à la Filc. Quant aux nouveautés ou événements liés à cette édition, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le Président de la foire l’a annoncé : c’est l’an prochain et les suivants que la Filc connaîtra des changements, avec l’agrandissement de sa surface d’exposition et l’ouverture aux élevages d’esturgeons.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Raoul le Lun 19 Mai - 8:18

Laughing
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4795
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lozère en Art

Message par Invité le Lun 19 Mai - 22:50

Il exista quelques initiatives intéressantes en Lozère, un témoignage suit
http://www.ciren.org/ciren/formation/lozere/seance.html

Vous soumettre un incontournable, site des plus visités faisant référence, offrant une large place aux nouveaux talents http://www.zero-zoo.com/index.html

René LAUBIES, plus humble et plus consensuel, lozèrien de naissance http://imagoart.club.fr/laubies.htm
Une séquence vidéo et un livre recueil http://imagoart.club.fr/dvd%20lyrique.gif

Pour découvrir l'Art contemporain et ses rendez-vous: http://www.acryom.com/

Pour la nuit entreriez-vous dans un musée d'Art contemporain?
Sous quelle forme?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Surcouf le Mar 20 Mai - 7:24

Rares sont les oeuvres d'art contemporain auxquelles je suis sensible. Gus cite Soulages : je suis vraiment dubitatif ! Quand j'ai vu les vitraux de l'abbaye de Conques ou ses tableaux noirs, ça m'a laissé totalement perplexe.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Mar 20 Mai - 8:17

Je te propose Surcouf de lire le livre d'entretiens entre Jacques Le Goff et Pierre Soulages, "De la pertinence de mettre une oeuvre contemporaine dans un lieu chargé d'histoire".

Pour moi, c'est la seule intégration de vitraux contemporain respectant un lieu de foi et d'histoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par A verdade do privato le Mar 27 Mai - 11:55

Pas facile à arroser le bouquet sur la façade, sinon pour les vitraux, sont-ils quelque peu transparents ?

Des vues de l'intérieur serait un plus, mais où est-ce donc ?

Allez Gus, c'est quoi votre secret ?
avatar
A verdade do privato
Membre
Membre

Nombre de messages : 687
Age : 27
Points : 3796
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Surcouf le Mar 27 Mai - 12:25

A verdade do privato a écrit: mais où est-ce donc ?
Conques, Aveyron.
http://www.conques.fr/

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Festin et magot

Message par Invité le Mer 23 Juil - 21:32

Il y a si longtemps déjà, mais l'oubli n'existe pas et pour preuve on inventa la photographie que le talent ne boudera pas !

Régalons-nous de ce qui suit, à la portée de nombre d'individus et de vous, qui sait?

En halte bucolique ce soir vous offrir la part de l'autre, un pari sans parisianisme certain.

http://www.festimago.com/gallery.html

Chuchotez-moi vos émois.

Plop

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ne grignotez pas trop vos crayons

Message par Invité le Dim 7 Sep - 17:12

Hello à vous tous

Pas trop disponible cet été, il a fallu gagner son argent de poche, les parents ne peuvent pas tout et c'est enrichissant d'expérience, mais pas là pour clavarder maisonnée.

Voilà, je vous ai lu attentive, je ne sais si vous aviez remarqué ou fait la liaison sur le sujet de l'Ossétie ( http://ethnisme.ben-vautier.com/ ), mais un lien raccourci de Cilaos vous emmène aussi tout droit chez un artiste très décalé, Ben Vautier.

http://www.ben-vautier.com/ pour débarquer dans la plateforme multi bordélique, y a qu'à choisir, regarder ou raquer si ça vous botte!

http://www.ben-vautier.com/expositions_display.php3 , là c'est un espace dédié à ses expositions, artiste que j'eus l'occasion de rencontrer à quatre reprises, peut-être aimerez-vous ses antithèses de la normalité, refuge du simplisme.

Gare, je pars au train dans presque une heure, à une prochaine, mais vous souffler ceci : où est donc la jeunesse sur ce site?

Ne grignotez pas trop vos crayons, espère lire quelques avis, mais aussi des suggestions d'artistes qui vous ont émus, retournés ou exaspérés.


Fin de chantier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 8:31


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 9:28


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quelques oeuvres de Jo Pillet

Message par Fée Violine le Lun 8 Sep - 11:51

l'Angélus de Millet revisité :


la Coccibulle :


le Girouêtre (qui est maintenant repeint en noir):


le berger et son troupeau :


le Dinosaure :
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4855
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 13:03

c'est pas de l'Art, c'est de la pub, non ?
la visite est à combien à Lozérix ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Surcouf le Lun 8 Sep - 14:28

J'aime bien le dinosaure, le reste moins. Quel rapport avec Lozérix ?

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Raoul le Lun 8 Sep - 14:47

Il doit confondre avec Utopix.

Et si j'ai tort, tampix !
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4795
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 15:01

dire "Utopix" c'est encore faire de la pub!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Raoul le Lun 8 Sep - 15:07

Bof, aux dernières nouvelles c'était gratix. Ça a changé ?
Et puis ça en mérite peut être un peu de la pub non ?
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4795
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 15:32

Oui, oui, alors vive la pub,
TOURISTES.
UTOPIX sur le CAUSSE de SAUVETERRE.
http://www.utopix.lozere.org/
UTOPIX, C'est mieux que les gorges du Tarn.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Fée Violine le Lun 8 Sep - 18:10

noum a écrit:c'est pas de l'Art, c'est de la pub, non ?
la visite est à combien à Lozérix ?

comment ça, c'est pas de l'art ??? Jo Pillet passe son temps à faire de la sculpture. Avant, il a fait de la peinture pendant des dizaines d'années. Moi je trouve ses oeuvres géniales, mais je ne suis peut-être pas très objective...
Il me semble que je suis plutôt discrète sur ce forum, j'évite de faire de la pub. Mais sur un fil consacré à l'art, c'est quand même normal que je montre les oeuvres d'un artiste lozérien.
D'ailleurs, je suis en train de lui organiser une expo à Mende pour cet automne. Je ferai de la pub sur le forum ! Il fait des lampes en métal qui sont sublimes.

Raoul, tes informations ne sont pas à jour à propos du prix d'entrée d'Utopix ! C'est payant depuis 1993 ! Avant, c'était juste un chantier, nous n'avions jamais pensé à dire aux gens de venir, nous construisions juste notre maison tranquillement dans notre coin. Mais les gens venaient quand même, ils rentraient partout, posaient des tas de questions, faisaient comme si c'était un lieu public. Donc nous avons fini par faire payer l'entrée, quoi faire d'autre ? Parce que, quand même, c'est notre maison !

Merci à noum pour la pub ! Mais notre site internet n'est pas terrible. Il est moche, et même pas à jour. Je vais le faire arranger. Sinon j'ai mis des photos et des explications sur le forum "Marthe et Marie", dans la partie artistique.
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4855
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Invité le Lun 8 Sep - 19:12

J’envoie à qui ma facture pour ma pub ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La session des ARTS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum