Le silence des Lajos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par kaïou le Mer 22 Avr - 12:44

avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7199
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Piboule le Mer 22 Avr - 13:14

On se trouve con-fondu devant tant de talent, on ne peut que béer d'admiration tout autre propos résonnerait comme un vulgaire bêlement !
avatar
Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8457
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Fraissinet le Mer 22 Avr - 18:33

"Heureux comme des hérons dans l'eau" dit Surcouf.

Normal d'être heureux de chanter et danser quand il est sur les bords de marne au bal Lajo!

Succulent, comme d'habitude!
Comment ne pas se sentir prisonnier de la végétation de Lajo lierre ?
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6397
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Surcouf le Jeu 23 Avr - 7:33

J'attends vos apports pour enrichir les uchronies gabales !
Wink

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5566
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par cilaos le Jeu 23 Avr - 14:31

Va falloir que je cherche d'abord le sens d'uchronie !
Un cruciverbiste comme moi n'a jamais eu affaire à cette maladie.
avatar
cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10940
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Raoul le Jeu 23 Avr - 14:54

J'ai appris un mot. Gros article sur wikipédia.
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4716
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par cilaos le Jeu 23 Avr - 21:09

Raoul a écrit:J'ai appris un mot. Gros article sur wikipédia.

OK, je vais y faire un tour... histoire de me coucher moins bête Rolling Eyes
avatar
cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10940
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par cilaos le Jeu 23 Avr - 21:12

En effet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Uchronie
avatar
cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10940
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Cool le Lun 4 Mai - 17:00

Eh bein! ça s'bouscule pas les réponses!
Dès qu'on parle de culture ici, ils partent tous dans les champs! lol!
avatar
Cool
Membre
Membre

Nombre de messages : 151
Age : 29
Points : 3928
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Maître Goupil le Lun 4 Mai - 17:04

En effet, c'est calme!

L'uchronique n'aurait-elle pas été interprétée ici comme lu chronique pour les gabalitains de même qu'il y aurait lu terrus pour les terriens et lu ranus pour les extra-terrestres ?
avatar
Maître Goupil
Membre
Membre

Nombre de messages : 196
Age : 132
Points : 3776
Date d'inscription : 26/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Invité le Lun 4 Mai - 17:09

Ce silence est assourdissant.
Il convient d'y amener quelque bruit.

Profitons de l’occasion qui nous est offerte, ce n’est pas si fréquent ici, de parfaire notre culture de la Gabalie et de faire œuvre uchronique (pas à la manière de NTM bien sûr, mais à celle de Pline, qui, déjà au premier siècle de notre ère, vantait les mérites du fromage le plus estimé à Rome, en l'occurrence celui du mont lozère, ou bien Sidoine Apollinaire qui séjourna un temps à Trévidon (St Laurent de Trèves) ou bien encore de l'excellent docteur grec en géographie, le maître ès Strabon qui évoqua les riches mines d'argent locales (les subventions de la PAC ?).

Quand les vandales, au Vème siècle, envahirent le Gévaudan, Saint Privat était évêque et se réfugia à Grèzes où il se défendit jusqu'à les décourager.
A la chute de l'empire romain, les Wisigoths s'emparèrent de la Gabalie dont ils furent promptement chassés par Clovis.
Grégoire de Tours nous apprend que ce pays s'appelait alors Terminus Gabalitanus et qu'il était gouverné, sous le règne du fameux roi d'Austrasie, Sigebert, par un dénommé Palladium. En l'absence de la deux fois deux voies, pas encore en gestation, il était venu en bus, Palladium et s'était arrêté à la dernière station de la ligne.

On ne saurait rechercher l'origine ethnique de cette peuplade sans la situer dans le temps, le Lajonien, entre l'os permien et le cep helvien.

Comment les appelle-t-on, ces habitants ?
S'agirait-il de Lajoniens, grands consommateurs de cachous ou bien de pastis ?
Rien évidemment de tout cela.
La Lajolie s’apparente par son caractère attrayant à sa consoeur margerieuse, de même le Lajolier tient de son austère compère margerhideux son amabalilité de porte de prison…
Peu belliqueuse, la Lalo est bien paisible au contraire de sa consoeur, plus au nord, l’allagnon qui a le coup de poing facile.
Les esprits agiles de ce forum n'auront pas manqué de s'étonner ci-dessus de la différence phonétique entre le com-père et la con-sœur.
Y aurait-il un caractère spécifique de ce con qui en ferait un élément purement féminin ?*

L'origine précelte des Lajos, serpent de mer nordiste s'il en fût, s'avère non une certitude, mais bel et bien une spéculation totale qu'il convient de rectifier céans.
Selon l'amicale des anciens Héllènes de Paris, les peuples du Nord étaient qualifiés de nomades.
C'est donc vraisemblablement plutôt vers l'est qu'il faut rechercher, vraisemblablement vers les tziganes qu'il faut espérer trouver une provenance.
Slave, amateur de musiques, l'homme n'en est pas moins à voile et à vapeur et quelquefois qualifié à cet égard de Lajo bi tandis que, plus normée, met la Lajo bas.
Chansonnière au goût bulgare, en route vers le paradis lacté et latin gabale, la gypsy hier encore avait vingt ans et vivait de rapines, d'ours notamment, qu'elle montrait dans les foires, de chasse à courre aux cerfs ou bien à tirer quelques coups de lapines, de levrettes, de loups, boucs et béliers.
Ce n'est qu'arrivée sur site qu'elle se sédentarisa et devînt fermière à élever des troupeaux et volaille ainsi qu'à cultiver fruits et légumes. Ses clients, très exigeants, ne voulaient pas que son beurre et l'argent du beurre, ils voulaient aussi…………………………………………..
visiter sa cuisine…
Cette confusion est vraisemblablement celle qui donna naîssance à cette hypothèse passablement fantaisiste selon laquelle cette habitante viendrait de la cité phocéenne où elle confectionnait de succulentes tapinades qui emplissent les ventres*.
Il serait toutefois injuste que de ne pas rendre hommage à cette dextérité et que tant de talent choie telle cette Olive, verte de rage, devant la dégustation des pinards de Popeye.
Il est d'autres assomptions tout aussi peu crédibles qui lieraient cette vieille habitude Lajo à cette coutume de l'Afrique du Nord de Scipion (l'africain évidemment, pas cet invertébré qu'il aurait encorné de seiches bien sûr) d'éructer des rots à se régaler d'excellents aligot et rots d'Hérault…pfff…
On rapporte également, mais cela relève plus du fantasme des seins animés que de la réalité, qu'enivrée de bière et ivre de rage, Mad Ale tonna contre son fils qu'elle enjoignit de retenir en Gard son épouse Lajo lui disant "garde la! Joe".
Le pauvre cowboy, quant à lui, aux aguets, ne craignait rien des porcs, car équipé de tamiflu qu'il eut que d'une main tandis que de l'autre il ajustait son masque vengeur…bof…

Mais, tout cela ne serait rien si l'ennui n'était le principal ami de la Lajolie dont la vie s'avère solitaire et ce n'est certainement pas en s'adonnant à la prise de verre solitaire qu'elle mettra fin au sérieux spleen de son ovaire solitaire.

Reste alors l'hypothèse celtique.
Si l'âge au teint n'a aucune emprise sur la Lajo, il n'en est pas de même pour le Lajo qu'erre désespérément sur la lande brumeuse et il n'a de cesse d'éradiquer ce roux qu'un père indélicat lui a légué en se teignant les cheveux en brun.
Il se croit alors rajeuni et apte à reconquérir sa femme jouant sous d'autres cieux.
Dans un élan ultime, vigoureux et amoureux, il s'approche d'elle pour la posséder et c'est ainsi qu'elle périt, pathétie, sienne.
Voilà la raison pour laquelle cette peuplade s'est tant raréfiée et qu'elle est maintenant en voie de disparition.
Profitons de ses derniers instants…



* Un soupçon de trivialité ne nuit à condition, toutefois, de ne pas en abuser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par GARRIGUES Bernard le Lun 4 Mai - 20:20

Que de talents
avatar
GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 80
Points : 5646
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par GARRIGUES Bernard le Mar 5 Mai - 20:42

Est-ce que le petit resto Lajo Zéphine existe toujours ?
avatar
GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 80
Points : 5646
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Fraissinet le Mar 5 Mai - 21:37

C'est effectivement à cet endroit que la cuisine est un peu gauche et qu'on donne aux Lajos pain.
Cela doit être également vraisemblablement ce restaurant où l'on trouve la Lajolie au curry.
Après cette recette bien chaude, elle est prête pour l'amour.
Ne dit-on d'ailleurs à son sujet que la Lajolie au cul rit ?
Ne parle-t-on à cette occasion de la Lajo qu'a ri ?
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6397
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Piboule le Ven 8 Mai - 19:11

Et c'est ainsi qu'on élevait la belle le père lui recommandait " si on te demande : il se cache où Lajo, nies mon petit, nies toujours ! Tu sais que c'est un homme de labeur yaka le voir Lajo bastre son blé de l'aube au crépuscule. Faut dire qu'à l'époque que cite Foxy les moulins de Daudets n'existaient pas encore en Gévaudan, depuis on note un petit goût d'y venir avec les grandes demoiselles. Mais bref là n'est point la question dans ces temps anciens on voyait plutôt des dos de baudets !
avatar
Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8457
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence des Lajos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum