Festival des Métiers d'Art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Festival des Métiers d'Art

Message par GARRIGUES Bernard le Jeu 16 Juil - 21:17

Plusieurs cévenols de vieilles souches m'ont reproché, au Festival des métiers d'art du Pont de Montvert, de n'avoir pas de texte de présentation de la dinanderie en gévaudanais. Quelqu'un peut-il me faire cette traduction (avec deux ou trois imparfaits du subjonctif) :

DINANDERIE

La dinanderie est l’art de former le métal en feuille à coups de marteau. Le nom vient de la ville de Dinant en Belgique où, au Moyen-Âge, les techniques furent mises au point à partir de la métallurgie du laiton ;
donc un art typiquement et exclusivement européen. Mais qui a diffusé sur tous les métaux au fur et à mesure des progrès du laminage : étain, cuivre,
aluminium, acier doux.


Le formage du métal en feuille repose sur seulement deux processus :

· L’emboutissage qui consiste à battre le métal à coups portants afin de l’allonger (amincir).
· La rétreinte qui consiste à battre le métal en porte à faux afin de le raccourcir (épaissir).

Ces deux processus permettent d’atteindre toutes les formes
imaginables comme vous pourrez le constater sur les photographies du site.


L’art de la dinanderie travaille des formes traditionnelles qui
perdurent depuis plus de 500 ans ; il se pratique encore en France dans
trois localités : Villedieu-les-Poëles dans la Manche, Durfort dans le
Tarn, Cerdon dans l’Ain. Mais aussi par quelques artistes ou artisans d’art qui réalisent encore ces formes traditionnelles ou restaurent les belles pièces du passé sur tout le territoire. Quelques-uns, rares, persistent à créer des formes nouvelles en utilisant les techniques de base, sans soudure ni autres assemblages, que vous pouvez voir sur ce site. Cependant se développent, maintenant depuis quelques années, des mises en œuvre sculpturales de ces techniques très économes de matière : (type) bas relief ou ronde-bosse, tableau en trois dimensions avec patines de couleur, etc …


Pour vous donner une idée de la pratique, les pièces ici présentées
demandent de battre le métal entre 4 et 80 heures, à 90 coups par minute. Ce qui explique qu’il s’agit d’un art rare et cher. (bernard garrigues)

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5350
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival des Métiers d'Art

Message par cilaos le Sam 25 Juil - 10:24

Alors les parleurs d'oc du forum ?

Idea

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10644
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival des Métiers d'Art

Message par GARRIGUES Bernard le Dim 26 Juil - 13:08

Je prends conscience que je risque de mourir sans une fiche dinanderie en langue du Gévaudan.

J'ai pourtant découvert que, au 18ème siècle, il y avait une quarantaine de batteurs de cuivre à Villefort : c'est assez facile à trouver parce qu'il existait une registre (fiscal) qui répertoriait tous les poinçons.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5350
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival des Métiers d'Art

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum