maison hantée

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Mer 24 Fév - 16:46

oui !!!!
j'adore continue, au besoin invente !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Surcouf le Ven 26 Fév - 13:14

Un matin, vers trois heures, les habitants du village de Sainte Justine sur Vertu* (Lozère, canton de Saint Germain de Calberte), furent réveillés par une suite de cris effrayants, qui semblaient venir du premier étage de la maison, que l’on savait occupée par la famille de Désiré Daquams*. Après quelques retards causés par des efforts infructueux pour se faire ouvrir à l’amiable, la grande porte fut forcée avec une pince, et huit ou dix voisins entrèrent, accompagnés de deux gendarmes. Cependant, les cris avaient cessé au moment où tout ce monde arrivait au premier étage. Arrivés à une vaste pièce dont on força la porte qui était fermée, avec la clef en dedans, ils se trouvèrent en face d’un spectacle qui frappa tous les assistants d’une terreur non moins grande que leur étonnement.

La salle à manger était dans le plus étrange désordre, les meubles brisés et éparpillés dans tous les sens. Sur une chaise, on trouva trois longues et fines boucles de cheveux blond, qui semblaient avoir été violemment arrachées avec leurs racines. Sur le parquet gisaient pêle-mêle de la vaisselle, des livres, des papiers, de la nourriture, le tout comme éparpillé par une tempête. Dans un coin, les tiroirs d’une commode étaient ouverts et paraissaient avoir été mis au pillage, bien qu’on y ait trouvé plusieurs articles intacts.

On trouva la femme Daquams recroquevillée dans l’âtre de la cheminée, couverte d’une quantité extraordinaire de suie, manifestement en état de choc. Chose horrible à dire, il fallu en tirer le corps de la dame, coincé comme s’il avait été introduit de force et poussé par l’étroite ouverture jusqu’à une distance assez considérable. En l’examinant, on découvrit de nombreuses excoriations, occasionnées sans doute par la violence avec laquelle elle s’y était engagée et qu’il avait fallu employer pour l’en sortir. La figure portait quelques fortes égratignures, et la gorge était stigmatisée par des meurtrissures noires et de profondes traces d’ongles, comme en voit chez les victimes de strangulation. Et ses ongles étaient marqués de peau et de sang.

Après un examen minutieux de chaque partie de la maison qui n’amena aucune découverte nouvelle, les voisins s’introduisirent dans un petit placard secret dissimulé derrière la cloison en lambris de la pièce. Là, gisait, parfaitement conservé, un corps de fillette, avec une apparence si sereine qu’on aurait pu la croire endormie et ce alors que d’autres signes révélaient que la mort l’avait prise depuis bien longtemps. A son poignet, une gourmette en or disait : Page Doder*.

Toute cette affaire reste un horrible mystère et jusqu’à présent, on n’a pas encore découvert le moindre fil conducteur.

(* Les noms de lieux et de personnes ont été modifiés)

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2686
Points: 4316
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par cilaos le Ven 26 Fév - 20:27


cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 9652
Age: 52
Points: 9688
Date d'inscription: 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Ven 26 Fév - 22:02

je suppose que c'est la maison à gauche qui est éclairée ?

Vous allez rire ce matin en m'éveillant j'étais entrain de rêver de fantôme invisible qui m'attrapait il sortait d'une armoire quand je l'ouvrais.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par cilaos le Ven 26 Fév - 22:03

ce devait etre une burquette affraid

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 9652
Age: 52
Points: 9688
Date d'inscription: 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Ven 26 Fév - 22:55

Efilochée alors, ça faisait comme des fils invisibles qui me tiraient tu dois avoir raison, mais j'ai pas trouvé le guichet Smile

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Surcouf le Lun 1 Mar - 17:47

Surcouf a écrit: A son poignet, une gourmette en or disait : Page Doder.
Premiers éléments d'enquête :
- La gourmette n'appartenait pas à la fillette dont le corps était dissimulé dans la maison. En effet celle-ci s'appelait Rosalia Lombardo. Déclarée morte à deux ans d'une pneumonie, elle est décédée dans des circonstances étranges en 1920. Elle est aujourd'hui inhumée dans les catacombes des capucins à Palerme. Ses parents étaient venus dans les cévennes en 1908 comme charbonniers et ils avaient un temps occupé la maison.
- La mère de Rosalia a déclaré que la santé de sa fille a commencé à se détériorer après qu'elle ait trouvé le bracelet derrière le lambris.
- Le médecin qui a soigné la petite et constaté le décés a rédigé une note adressée à la faculté de médecine de Paris dans laquelle il fait état de ses "surprises, doutes et interrogations affreuses" alors qu'il s'occupait de Rosalia.
- On n'a pas, à ce jour, de données écrites concernant Page Doder.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2686
Points: 4316
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par cilaos le Lun 1 Mar - 21:19


cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 9652
Age: 52
Points: 9688
Date d'inscription: 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Surcouf le Mar 2 Mar - 17:03

Surcouf a écrit: On n'a pas, à ce jour, de données écrites concernant Page Doder.
D’après les sources orales relatées par les mémoires de vieux cévenols, Page Doder était la fille d’Eduard Siegel, un marin de la Kaiserliche Marine qui déserta l’Unterseeboot 65 du commandant Martin Schelle en janvier 1918. Siegel trouva refuge chez des lointains cousins issus de germains, des protestants rigoristes qui avaient quitté leur Prusse natale pour rejoindre les Cévennes au 18e siècle. Siegel racontait souvent ses aventures et la sombre légende qui auréolait le bâtiment qu’il avait fui. Les faits étranges qu’il décrivait ont laissé des traces profondes dans les esprits des habitants de Sainte Justine sur Vertu (Lozère, canton de Saint Germain de Calberte), qui sont, comme tous les gens du coin, un peu rustres, facilement superstitieux et généralement crédules. Toujours est-il que lorsque les évènements ont commencé à se produire dans la commune, on s’est souvent demandé si lors de sa fuite, Siegel n’avait pas emmené avec lui les fantômes qui selon lui hantaient son submersible.

Probablement impressionnée par les histoires paternelles, la jeune Page Doder se fait souvent remarquer dans le village par ses tendances taciturnes. Elle joue peu avec les autres enfants, préférant rester dans un monde féerique qu’elle se construit grâce à une imagination débordante, à la différence de celle des petits villageois du sud, dont la fertilité de l’intellect est gravement limité par les carences alimentaires due à une nourriture se résumant aux châtaignes, glands et produit dérivés ainsi que de quelques pélardons. Enfant mystérieuse, Page Doder court souvent la campagne la nuit, apprivoise des chouettes et des chats noirs et aime se baigner nue dans les sources cachées des montagnes, à l’inverses des autres filles de l’endroit qui, élevées dans une morale aussi droite que passéiste, étaient aussi ouvertes que des huitres.

Page Doder a ses habitudes au rocher des Fages. Elle recopie souvent les cupules gravées sur les pierres et aux flancs de la falaise pour ensuite les tracer sur les troncs d’arbre, sur les murs ou aux portes des maisons, prêtant à cet alphabet inconnu des pouvoirs magiques. Mauvaise idée, car lorsqu’une épidémie d’anthrax se déclare dans une bergerie marquée de ces signes, Page Doder est suspectée de sorcellerie. Heureusement pour elle, le temps ou l’on brulait les sorcières n’avait plus court, même dans ces endroit isolés des lumières civilisatrices. On ne la brula donc point, mais la méfiance fut désormais telle que la vie devint impossible pour elle à Sainte Justine sur Vertu. Elle décida de quitter le village. Mais pas sans se venger de ses habitants dont le front bas et lourd pèse comme un couvercle sur un faciès prognathe.

Quelle fut la nature de cette vengeance ? On l’ignore encore. Un froid matin d’hiver, alors qu’une brume poisseuse englue l’aurore dans des ténèbres résistantes, elle quitte la maison familiale. Elle a laissé une lettre à ses parents, placée sous un crane humain pour qu’un courant d’air ne l’emporte pas. Ils la voient, mais avant d’avoir eu le temps de l’ouvrir et de la lire, des cris montent du cimetière. Ils s’y précipitent, avec tout le village. La stupéfaction se lie sur les visages. Une des plus vieilles tombe, celle de Catherine Deshayes, est béante. La terre est un trou noir, un pourrissoir d’où remontent d’ignobles odeurs de putréfaction. Le cercueil est éventré et le squelette décapité. Fortement commotionnés par ces macabres évènements, les parents de Page Doder font rapidement le lien entre l’état du cadavre et ce qui fait presse-papier sur la correspondance de leur fille. A leur retour dans leur foyer, la feuille a disparu et le crane aussi. A la place du crane et de la lettre volée, un scarabée dort.

Tous les faits partis de l’Unterseeboot 65 pour aboutir à cet insecte égyptien endormi n’ont encore pas été identifiés. Et il faut peut être chercher plus loin encore dans le temps l’origine des maux ?

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2686
Points: 4316
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Fraissinet le Mar 2 Mar - 18:29

Piboule a écrit:je suppose que c'est la maison à gauche qui est éclairée ?

Vous allez rire ce matin en m'éveillant j'étais entrain de rêver de fantôme invisible qui m'attrapait il sortait d'une armoire quand je l'ouvrais.

ça, c'est pas un fantome, c'est ton amant! Laughing

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2189
Age: 114
Points: 5145
Date d'inscription: 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Mar 2 Mar - 20:35

J'me disait le grand frisson sans Fraissy, ce n'est pas possible !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Surcouf le Mer 3 Mar - 17:04

Témoignage d’Abel Skis, 41 ans, éleveur, domicilié 26 rue du Labrador, au hameau de Sainte Justine sur Vertu – Lozère, canton de Saint Germain de Calberte - recueilli par la gendarmerie de Florac (brigadier Pol Ecuheriot), le 06 juin 1966.

- Brigadier P. Ecuheriot : « Avez-vous entendu des bruits qui vous ont semblé anormaux dans la maison ou à proximité ? »
- Abel Skis : « Non »
- B. « Pas de pleurs d’enfant ou de bébé, pas de miaulements de chat ? »
- AS. « Non »
- B. « Etes vous rentré à l’intérieur de la maison ? »
- AS. « Euh, oui, une fois ou deux »
- B. « vous avez une clé ? »
- AS. « Ben non, mais de toutes façons la maison n’est pas fermée, et puis il y avait le maire, Espinasse, Cubizolles et Reboul avec moi ! »
- B. « Bon, bon, on n’enquête pas sur une violation de propriété. Le maire nous a effectivement signalé qu’il avait fait une visite. Et donc, qu’est-ce qu’elle a donné cette visite ? »
- AS. « Bof, pas grand-chose, on n’a rien entendu de bizarre. »
- B. « Et que pensez-vous des bruits qui courent sur cette demeure ? »
- AS. « Moi, je n’ai jamais rien entendu. Mais c’est vrai qu’elle fout un peu la frousse cette baraque. »
- B. « Ah bon !? Comment ça ? »
- AS. « Et bé, c’est une question de lumière »
- B. « De lumière ? Vous voulez dire que vous avez vu des lumières à l’intérieur ? »
-AS. « Non justement, il y a moins de lumière dans la maison. Et autour aussi. »
- B. « Comment ça moins de lumière ? Vous pourriez être plus clair ? »
- AS. « C’est juste une impression hein ! Mais on dirait que la lumière elle n’est pas la même dans la maison et autour qu’ailleurs. Comme si le soleil y arrivait moins. »
- B. « Je ne saisi pas bien. Vous dites que la maison est sur un terrain moins éclairé ? »
- AS. « Non, elle est sur le bon versant, exposée plein sud. Je dis que la maison, elle mange la lumière »
-B. « Quoi ? »
- AS. « Vous demanderez aux autres, il vous diront pareil. On dirait que la maison mange la lumière, qu’elle l’avale, qu’elle l’aspire. Quand il fait grand soleil dans le village, les jours d’été, et bé, si vous êtes à côté de la maison, vous avez l’impression que le soleil est voilé. Et la nuit, le noir est plus, euh comment dire, le noir est plus lourd autour de la maison »
- B. « Le noir est plus lourd ? »
- AS. « Ouais, et c’est pas tout ! »
- B. « allez-y, je vous écoute »
- AS. « Ca le fait aussi avec la lumière des lampes ! »
- B. « C'est-à-dire ? Soyez précis mon vieux ! »
- AS. « Bon, et bé si vous regardez la lumière des lampadaires du village, vous verrez qu’ils éclairent bien, et une zone assez large. Mais celui est qui pas loin de la maison, on dirait qu’il est plus faible. Mais l’ampoule est bonne, on l’a vérifié. Et puis un soir, y avait le chien de chasse du Lafond qui s’était échappé. On lui est parti derrière avec des lampes. On entendait le chien qui aboyait vers la maison. Quand on est arrivé, on a vu que les torches portaient moins loin. Et plus on s’approchait de la maison, moins la lumière allait loin. Comme si le noir de la nuit était plus fort, plus épais. On avait l’impression qu’on aurait pu l’écarter avec les doigts. Comme un rideau.
- B. « Ecarter le noir comme un rideau !? »
- AS. « Ouais, comme je vous le dis ! Et on a tous eu la même impression. Alors on y retourné une autre nuit, avec des torches plus puissantes »
- B. « Et alors ? «
- AS. « Alors ! Ca a fait pareil. Plus on s’approche de la maison, plus l’obscurité est épaisse. Et dans la maison c’est pire. Une lampe qui vous éclaire 10m d’habitude, la dedans elle porte pas à plus de 2m. Et c’est pas tout ! »
- B. « Continuez »
-AS. « Quand on s’approche de la cloison en lambris, vous savez, là ou on trouvé la gamine morte y a longtemps, en 40 je crois, et bé là, la lumière, elle ne passe plus. Elle est mangée par le noir. Et en plein jour, c’est comme si les volets étaient fermés. Il fait plus sombre que la normale. »
- B. « Tous ceux qui étaient avec vous ont constaté la même chose ? »
- AS. « Ouais, absolument ! »
-B. « Et vous, vous en pensez quoi de ce noir qui résiste à la lumière ? »
- AS. « J’en pense pas du bien pardi ! C’est comme s’il était vivant ce noir, comme s’il se nourrissait de la lumière autour, il l’attire vers lui. Et on dirait que plus on essaye de le chasser, plus il se serre, comme un serpent autour d’un mulot. Il vous étouffe petit à petit, il vous suce et il vous absorbe. Et puis aussi, j’allais oublier, quand on a trouvé la petite Rosalia en 40, il y avait la vieille Daquams qui habitait là. Mon grand-père était avec ceux qui sont rentrés en premier. Vous savez ce qu’elle disait la vieille Daquams, la femme du Désiré, quand on l’a décoincée de la cheminée ?»
- B. « Que disait-elle ? »
- AS. « - La nuit n’est pas partie ce matin, la nuit n’est pas partie ce matin – qu’elle répétait la pauvresse. Moi je vous le dis chef, dans cette baraque, y a des trucs pas bien nets.
- B. « Hum. On dirait bien. Et sinon rien de plus ? »
- AS. « Bah, non. On se demandait juste avec les collègues ce que faisaient tous ces futs de mazout dans la cave. »
- B. « Des futs de mazout ? Ah oui, exact, le maire nous l’a signalé. On verra plus tard. Une dernière déclaration Monsieur Skis ? »
- AS. « Ouais, bouclez vite votre enquête et trouvez une explication normale. Ca nous évitera d’avoir à nous coltiner tous les gardois du dimanche et tous ces gens qui viennent de Florac de Mende et même de Nîmes ou de Montpellier pour voir la maison hantée. Bientôt, si ça continue comme ça, on aura même des parigots qui vont venir comme au zoo. Y a même des gens du CNRS qui sont venus mesurer des trucs et des machins avec des instruments pas possibles. Et je vous parle pas de tous les Tournesol avec leurs pendules et les autres calucs ! On est plus chez soi nom de dieu ! Y manque plus que la télé à Pradel et on devient le nouveau Roswell ! »
- B. « Bien, je vous remercie Monsieur Skis. Ce sera tout.»

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2686
Points: 4316
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Ven 5 Mar - 23:16

Coucou Amiral, j'attends la suite pour frissonner plus fort !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Surcouf le Mar 16 Mar - 12:17

Surcouf a écrit: Premières réponses reçues d'autochtones : le hameau est construit à proximité d'un coffre mégalithique daté aux alentours du VIIIe - IXe siècle et portant le nom de tombeau du Maure ou du Sarazin, et à proximité d'un col dit "Pas de l'infidèle".

Il y aurait là une erreur. Aucune base de données mégalithiques ne recense de coffre ou autre monument de ce type, surtout du VIIIe siècle ! Par contre, la présence d'un tombe sarazine aux alentours de jalcreste semble être avérée. Elle est citée dans divers ouvrages sur la Lozère et les Cévennes comme la tombe du poéte Abdul Al Hazred, auteur notamment du "Livre du musicien". Et il se trouve, qu'avec la dépouille de Rosalia, on a trouvé un exemplaire du livre. Problème : on sait que le cadavre était emmuré depuis des décénnies, que la cachette n'avait jamais été ni découverte ni ouverte auparavant, pourtant, le livre portait en date d'impression le jour auquel le corps de Rosalia fut sortie de sa cache !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2686
Points: 4316
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Mar 16 Mar - 17:53

J'adore ce genre d'histoire en plus j'y crois ! Je suis persuadée qu'il doit en exister pleins en lozère ce serait vachement chouette si on pouvait en raconter quelques unes.

Il y a cinq ou six ans une amie m'a racontée l'histoire ci-dessous qui se passe dans le col de la jalcreste justement.

Une nuit son fils et sa belle-fille descendaient après le repas du soir sur Alès. Il pleuvait la visibilité n'était pas très bonne au détour d'un virage il ont aperçu une femme en blanc particulièrement blafarde, ça leur a donné un frisson.
Son fils fait quelques centaines de mètres, respire un grand coup et regarde dans son rétroviseur : ELLE ETAIT ASSISE SUR LA BANQUETTE ARRIERE, puis elle a disparue.

Je te jure que chaque fois qu'on rentrait la nuit, on avait une petite fiat panda qui avait l'essuie-glace arrière faiblement éclairé, je baissais le pare soleil pour surveiller l'arrière, j'étais morte de trouille !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par millou le Mar 16 Mar - 20:52

sunny

hé bien justement la même histoire est arrivé a ses jeunes qui roulait de nuit sur une route de Lozere:

J'adore ce genre d'histoire en plus j'y crois ! Je suis persuadée qu'il doit en exister pleins en lozère ce serait vachement chouette si on pouvait en raconter quelques unes.

Il y a cinq ou six ans une amie m'a racontée l'histoire ci-dessous qui se passe dans le col de la jalcreste justement.

Une nuit son fils et sa belle-fille descendaient après le repas du soir sur Alès. Il pleuvait la visibilité n'était pas très bonne au détour d'un virage il ont aperçu une femme en blanc particulièrement blafarde, ça leur a donné un frisson.
Son fils fait quelques centaines de mètres, respire un grand coup et regarde dans son rétroviseur : ELLE ETAIT ASSISE SUR LA BANQUETTE ARRIERE, puis elle a disparue.

Je te jure que chaque fois qu'on rentrait la nuit, on avait une petite fiat panda qui avait l'essuie-glace arrière faiblement éclairé, je baissais le pare soleil pour surveiller l'arrière, j'étais morte de trouille !.


millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 2482
Points: 4004
Date d'inscription: 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par kaïou le Mar 16 Mar - 22:17

Aneries.

kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 6431
Age: 63
Points: 5949
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par cilaos le Mar 16 Mar - 22:23

Anne rit ?

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 9652
Age: 52
Points: 9688
Date d'inscription: 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par kaïou le Mar 16 Mar - 22:32

putaraille ,des trucs que l'on se raconte à 14 ans au lycée...
Je regrette que bab ai dévoilé ,un peu certes,l'histoire de cette maison.

kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages: 6431
Age: 63
Points: 5949
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison hantée

Message par Piboule le Mar 16 Mar - 22:35

Oui mais ceux-là, ça c'est très mal terminé, d'ailleurs à part le bruit pas vu grand chose sur l'image. En plus celle-là je n'y crois pas, pourquoi auraient-ils commencé à filmer avant en pleine nuit ?

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages: 12191
Points: 7135
Date d'inscription: 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum