Thés....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thés....

Message par Invité le Lun 14 Sep - 5:53

« Théophobie » ce n’est pas avoir horreur du thé mais une peur morbide de Dieu et de la puissance divine ; quant à « Théosophe », toujours aucun rapport avec la boisson, c’est une philosophie qui repose sur la croyance que l'esprit, peut se dégager des choses. À la fin du XIXe siècle quelques riches Anglaises aux indes cultivaient occultisme et spiritualité indienne en buvant moult tasses de thé.
Plus prosaïquement, les feuilles de thé ayant servi à vos infusions au lieu de finir dans votre poubelle, peuvent servir d’engrais à vos plantes en pots. Une fourchette, pour les incorporer à la terre, vos plantes apprécieront.
Vous pouvez être Lipton yellow ou très élitiste, ne jurer que par un thé rare d’un jardin de Formose, ou encore un thé noir au goût russe, thé à la bergamote. Non je ne vous invite pas à une cérémonie du thé à la mode japonaise, non juste une promenade dans l’univers des thés.
- Le thé est délicat et ne se conserve pas éternellement, pas plus de deux ans entre la cueillette et la consommation, il craint la lumière, l’humidité ; les emballages en papier, s’il donne une impressions « nature » ils ne sont vraiment pas bon pour lui, le papier est trop sensible aux variations de température, le thé absorbe facilement l’humidité ; il absorbe tout d’ailleurs, l’arôme du café ou celle des épices sur la même étagère. Une boite « métal » scellée stabilise au mieux, l’idéal, sous vide. Si votre boutique favorite vous sert en vrac, sachez que lui, reçoit sous vide le thé des grandes maisons . Fuyez les boutiques à faible débit, les thés perdent leurs arômes à vieillir sur une étagère. Quant aux grandes surfaces, on peut se poser deux questions, la première, juste un exemple, les jardins de Darjeeling produisent entre 7 000 et 10 000 tonnes de thé par an, hélas « on commercialise environ 15 000 tonnes de thé de Darjeeling…... Deuxième question, bizarrement si vous achetez une boîte de votre marque favorite aujourd'hui et dans 8 mois, le thé aura le même goût ??? une régularité pareille et normalement impossible….Comment l’expliquer sans manipulation des thés, un petit traitement par ici, et le cher client auront toujours la même saveur dans sa tasse….
Pour le conserver chez vous la basique boite métal fait parfaitement office, mais la céramique aussi, les Japonais adorent les boîtes en bois de cerisier. Ils ne consomment pas du tout le thé de la même façon que nous, un autre monde, j’y viendrais peut-être un jour.
L’eau, jamais d’eau du robinet sauf celle d’une source très pure faiblement minéralisée. Ne pas la faire bouillir non plus, verser de l’eau en ébullition est un acte absurde, vous détruisez les feuilles ainsi ; Les feuilles contiennent des vitamines, des sels minéraux.
Le thé médicament, moi je veux bien, je demeure quand même prudent devant les promesses mirifiques des soi-disant Docteurs Obadaku ou X de l’université Nagoya ou d’ailleurs. Avant tout le monde des thés est un monde de plaisir, si en plus ce n’est pas mauvais pour la santé, bien, mais la phytothérapie utilise des plantes ciblées bien plus puissantes. Toutefois savez-vous mesdames que les Japonaises l’utilisait pour leurs toilettes intimes. J’ai une amie qui rince ses chemisiers blancs avec son thé, elle obtient de merveilleux reflets cuivrés. J’avoue elle est un peu spéciale, l’été, je lui fournis des feuilles de noyer pour prendre son bain…
La théière, vaste problème, il y a les fanatiques de la théière en terre, d’autres en céramique, en porcelaine, question philosophique avant tout, reste que l’inox est à proscrire, il donne un mauvais goût, la fonte à ses adeptes et même de plus en plus. Pour éviter que la théière prenne une mauvaise odeur, il suffit après usage de déposer un morceau de sucre, éviter les boules de thé, les feuilles on besoin de s’épanouir, la chaussette est parfaite mais demande quelques soins, on n’utilise pas la même pour un thé vert puis pour préparer un thé aromatisé. Reste la bonne vieille passoire.
A suivre….

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Thés....

Message par Invité le Mar 15 Sep - 5:27

Je n’ai pas les compétences pour vous faire un cours de linguistique autour du mot « thé », il est généralement admis que ce mot comprit par les 2/3 de la planète viendrait du verbe cantonnais « cueillir » soit phonétiquement "chá". La légende veut que les cours Impériales chinoises consomment du thé depuis la nuit des temps, chiffré à - 2500 ans avant notre JC. Chez nous il faudra attendre le roi n°14 un certain Louis de Bourbon vers les années 1670/80 pour qu’une coupe de thé s’invite au milieu d’un papotage dans les salons de Versaille.
J’oubliais au commencement était un arbrisseau un camélia « Camellia sinensis », que l’on range aujourd’hui dans la famille des « théacées »

Je vous disais l’autre jour que mon thé favori était le thé semi-fermenté de Formose (Taïwan), ils proviennent d’une grande tradition Chinoise de la région de Fujian (et aujourd'hui aussi de celle de Guangdong) il paraît qu’ils réduisent les graisses, pas une raison pour vous empiffrer ! - Les plus facile à trouver en Europe sont : « Ti Kuan Yin », vous connaissez ? Un des plus célèbres ce fameux "Ti Kuan Yin" très bon thé d’une belle couleur foncée bien en bouche d’une grande délicatesse, le type même du thé semi-fermenté, le « se Chung » lui ressemble beaucoup mais de couleur plus soutenue ; le « Fenghuang Dancong » possède un grand arôme bien en bouche, très doré dans la tasse, joli est subtil, voilà les trois meilleurs selon moi. Dans le commerce vous trouverez aussi du « Kwai Flower » il contient du laurier, c’est un thé parfumé, qui plaît beaucoup mais que je goûte peu. Vous en trouverez sous bien d’autres noms sortis de l’imagination des marchands, les catalogues sont des jungles très obscures…

Je ne peux m’empêcher de vous recopier la page consacrée au thé dans le dictionnaire de Furetière en 1684, gardez-là précieusement à la connaissance de Google ce texte n’est pas disponible sur le web.

Ce n’est pas mon logiciel de reconnaissance optique des caractères qui débloque, non, il respecte scrupuleusement l’original, orthographe du 17e siècle donc :

« THÉ. s. m. Quelques Medecins l'escrivent Tay. C'est un petit arbrisseau domestique de la hauteur des groseliers ou grenadiers & myrthes, fort estimé chez les Chinois & les Japonois. Ils l'appellent Cha ou Thcia. Il croist en la Province de Kiagnon prés la ville de Hoicheu, & auprés de Nankin. Il y en a aussi au Royaume de Siam. Le meilleur de tous est celuy du Japon. On dit qu'il en vient aussi en Tartarie. Il a la feuille petite comme celle du sumach des Corroyeurs, dont il est une espece, selon quelques uns ; mais sa fleur tire davantage sur le jaune, & ses branches sont vestuës de fleurs blanches & jaunes, pointuës & dentelées. Sa graine est noirastre, & l'arbrisseau croist en trois ans malgré les neiges & les rigueurs de l'hiver. Il a des racines fibreuses & dentelées. On fait un breuvage de sa premiere feuille qui naist au printemps, qu'on cueille feuille à feuille avec les mêmes soins qu'on fait les vendanges en Europe. On la fait chauffer & secher ; & aprés l'avoir gardée en des vaisseaux d'estain bien bouchez, si on la jette dans de l'eau bouillante, elle reprend sa premiere verdure, & donne une teinture verdastre à l'eau avec une odeur & un goust agreable. Les Chinois ne boivent que l'eau où la feuille a trempé le plus chaudement qu'ils peuvent. Les Japonois boivent l'eau & la poudre qu'ils y ont laissé infuser. On en met le poids d'un escu sur un bon verre d'eau, & on y mesle un peu de sucre pour corriger son amertume.
Elle est si differente en bonté, qu'il y en a dont la livre vaut 100. ou 150. francs ; d'autre qui ne vaut que deux escus. Il y en a même à sept deniers. Les Hollandois la viendent en France 30. livres, & elle ne leur couste que 10. s. Sa bonne marque est d'être verte, amere & seche, ensorte qu'elle se brise avec les doigts.
Elle guerit la goutte & la gravelle, & on croit qu'elle est la cause de ce qu'on n'entend point parler de ces maux à la Chine & dans l'Inde, & de ce que les peuples parviennent à une extreme vieillesse. Elle guerit les indigestions de l'estomac. Elle desennyvre, & donne de nouvelles forces pour boire, & dissiper les vapeurs qui causent le sommeil. Elle fortifie la raison que le vin affoiblit, & guerit soudain la migraine & les douleurs de ventre. Mais Simon Paul Medecin du Roy de Dannemarc, qui a fait un Traitté exprés de cette plante, dit que ces vertus qu'on luy attribuë n'ont point de lieu pour ceux qui habitent en Europe ; & que ceux qui ont passé 40. ans n'en doivent pas user, parce qu'elle avance leur mort, étant trop dessiccative. Il pretend que le thé n'a pas plus de vertu que la betoine, & que ce n'est qu'une espece de myrthe qu'on trouve en Europe, aussi-bien qu'aux Indes ; qu'on l'appelle Chamaeleagnus ou Piment Royal, dont la description, les experiences & les analyses qu'il en a faites sont tout à fait semblables.
Les Chinois en prennent en toutes rencontres, & sur tout à disner. Ils en offrent aux amis qu'ils veulent regaler. Les plus moderez en prennent trois fois par jour ; les autres dix fois, & à toute heure. Les personnes de la plus grande qualité font gloire de le preparer eux-mêmes dans leurs appartements les plus magnifiques, & ont plusieurs vaisseaux de prix pour cet effet.
Ceux qui en ont escrit sont le Pere Maffée, Louïs Almeyda, Matthieu Riccius, Aloysius Frois, Jacob Bontius, Jean Linscot, le Pere Alexandre de Rhodes dans leurs Voyages, & les Auteurs du Voyage de l'Ambassade de la Chine, & de celuy de Mr. l'Evêque de Berite, & Nicolas Tulpius Medecin d'Amsterdam. Pierre Petit a fait un beau Poëme Latin sur le thé. Nicolas Pechlin a fait un Traitté du thé, où il refute l'opinion de Poli, qui croit que c'est un myrthe ; & de Bauhinus, qui dit que c'est du fenouil. Il en fait une autre description, & dit que les fleurs de cet arbrisseau sont blanches, & fort semblables aux roses sauvages, à l'odeur prés ; que sa tige & ses branches depuis la teste jusqu'au sommet sont couvertes d'une infinité de fleurs, & de petites feuilles pointuës & dentelées, qui ont cinq degrez differents de grandeur, qui s'appetissent à mesure qu'elles s'éloignent de la terre. Les plus grandes ne valent que 5. s. la livre, les secondes 50. s. les troisiémes 100. s. les quatriémes 15. liv. & les plus petites quelquefois jusqu'à 150. liv. Mr. Du Four a fait nouvellement un Traitté du thé, du caffé & du chocolate. Les Hollandois donnent aux Chinois une livre de sauge pour deux livres de thé. A Londres il y a bien trois mille lieux publics où on va boire du thé. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Thés....

Message par Fée Violine le Mar 15 Sep - 12:03

Elle guerit la goutte & la gravelle, & on croit qu'elle est la cause de ce qu'on n'entend point parler de ces maux à la Chine & dans l'Inde, & de ce que les peuples parviennent à une extreme vieillesse
C'est surtout parce qu'ils sont végétariens, du moins les Indiens !

Ceux qui en ont escrit sont le Pere Maffée, Louïs Almeyda, Matthieu Riccius, Aloysius Frois, Jacob Bontius, Jean Linscot, le Pere Alexandre de Rhodes dans leurs Voyages, & les Auteurs du Voyage de l'Ambassade de la Chine, & de celuy de Mr. l'Evêque de Berite, & Nicolas Tulpius Medecin d'Amsterdam. Pierre Petit a fait un beau Poëme Latin sur le thé. Nicolas Pechlin a fait un Traitté du thé, où il refute l'opinion de Poli, qui croit que c'est un myrthe ; & de Bauhinus, qui dit que c'est du fenouil.
Certains pensent que Marco Polo n'est jamais allé en Chine, car il ne parle jamais du thé, ce qui est en effet étonnant.
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4686
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thés....

Message par Invité le Mar 15 Sep - 15:45

Fée Violine a écrit:
Certains pensent que Marco Polo n'est jamais allé en Chine, car il ne parle jamais du thé, ce qui est en effet étonnant.

oui, j'ai lu un bouquin à ce sujet, troublant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Thés....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum