Le cas Carabosse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cas Carabosse

Message par Fraissinet le Mer 2 Déc - 10:33

Cool Cool Cool Cool Cool

Vous avez été des centaines, des milliers, voire des centaines de milliers (enfin, presque) à suivre avec passion les aventures de la Fée et du Touriste lors du Festival international de la Soupe de Florac.
Vous vous êtes laissé emporter (pas empotés pour autant) par la dimension mythique du récit et par l’intensité de l’ode, développées en ce lieu à l’image de la forme grecque de la narration de l’amour, l’idylle.
Hélas, cette épopée homérique, hommage à l'éternité de la fée et à l'aura de sa magie, ne s'ajuste pas parfaitement à la réalité qui est autre…
Quelques interprétations différentes y ont même été apportées par la Fée, elle-même.
Aussi, devant l'évidence de telles divergences, suis-je contraint, à mon corps défendant, de dévoiler la vraie vérité.

Aussi faut-il donc, la Fée, que je brûle le chef d'œuvre qu'est le mythe et que, pour cela, j'ôte ode à fée.

A commencer par la méchante fée qui n'est pas qu'un mythe, mais bien une réalité.
Comme cette fée hargneuse qui dépouille sa première apparence et se pare de grâces enchanteresses (Proust dans les jeunes filles en fleurs)…
Comme cette vieille coquine, un jour où tout avait marché à souhait, le jour où il était si heureux de voir naître enfin la maison de crédit tant désirée, vieille coquine qui allait donc être la fée mauvaise, celle qui jette un sort sur les princesses au berceau (Zola dans Argent)…
Comme cette fée Morgane, intitulée ici fata morgana, phénomène connu de mirage parfois observé au détroit de Messine.
La prudence est donc recommandée avant que d'aller y pêcher la sardine…
Comme ces fées, blanche, brune ou verte qui vous emmenent dans des univers psychédéliques à la recherche des éléphants roses…
Comme cette Carabosse, de sinistre renom, qui maltraita la Belle au bois dormant…
Comme la grecque Eris qui, dans la mythologie, fut déesse de la Discorde. Cette dernière, de même que Carabosse, n'avait pas non plus été invitée aux noces, ici de Thétis et Pelée (auxquelles n'assistèrent que trois malheureux tondus).
Pour se venger, elle jeta une pomme d'or portant l'inscription pour la plus belle, la fameuse pomme de discorde, bone of contention chez les angles, comme s’il agissait là d’un os à ronger.
Ce geste est à l'origine du déclenchement de la Guerre de Troie et du décès d’Achille, survenant malgré la précaution de sa mère Thétis pour le rendre invincible en le plongeant dans les eaux du Styx. L'as Styx ne fut pas cette fois une carte brillante.
Nom utilisé comme adjectif,
Il semble croire que l'épée de sainte Catherine était fée et qu'en la rompant Jeanne perdit tout son pouvoir...
L'angle sire accuse Jeanne de parcourir le long du fleuve et des quais Rouen.
On sait ce qu'il advînt ultérieurement de la Dame Jeanne qui but la coupe jusqu'hallali...

Alors les maléfices, ça n'existe pas avec les fées ?

On ne saurait toutefois réduire la vie d'une fée à mâles ou bons offices.

Quelle est-elle réellement ?
Faut-il passer par une liste à la Prévert pour la décrire ?
Vous en jugerez par vous-mêmes.

Appartenant au règne animal, à l'embranchement des vertébrés, à la classe des mammifères placentaires, à l'ordre des primates, à la famille hominidée, au genre homo, elle est généralement pourvue d'un sexe féminin, bipède capable d'exprimer une pensée conceptuelle (ça, c'est sûr), capable également de fabriquer des outils (ça, c'est moins sûr).
Il s'agit là d'un être fait de chair et de sang doté, entre autres attraits, de pouvoirs surnaturels.
Pour autant, à la fée, on ne raconte pas de sornettes, ni de sonnettes d'ailleurs contrairement au petit chaperon qui fut embobiné par une sordide histoire de bobinette.

Vertébrée elle est et elle en souffrit toujours.
Des maux de son rachis, l'icône carnée fait recette auprès des masseurs (et de mon frère aussi) locaux.
Vertèbres en compote, en purée, son rachis parmantier laisse à désirer.
Sports lui sont interdits, aussi ne fait-elle, du fait des douleurs de ce rachis, dada, titillée de la persistance de ces lombalgies.
D'une nature fragile, à peine charriées quelques tonnes de pierre et poussés quelques tombereaux de houille (ouille, ouille), elle se sent lasse, son visage blêmit.
Sors du fond de la mine fond de teint pour soigner vite ta mine, ainsi rehaussant, fée, ta mine!

Egarée en pays de Soupe, perdue à y goûter tous les sirops, dans un premier temps les mains délicatement posées sur le bar, c'est affalée sur les coudes quelques sirops plus tard (personne ne lui avait dit qu'il y avait aussi du vin blanc dans le kir) qu'elle épuise ses réserves de soupier.
Peut-être faudrait-il plutôt lui conseiller de participer au Festival des Sirops ?
Pendant ce temps, le touriste, au grand dam de ne trouver la dame (l'adam si c'est un homme) à déguster quelque soupe, se glisse à sa recherche entre les différentes soupières (les récipients) dont il tâte le cul pour s'assurer de leur bonne température.
S'impatientant, et, en effet la fée tarde, il la trouve enfin…

Recroquevillée derrière de complexes arbitrages confessionnels, la fée, talmud, bible et coran sous le bras, se dirige vers la place du marché où la fée r'vend les articles devenus inutiles. Que reste-t-il alors des convictions de la fée, néant ?

Moins vache qu'on ne le dit quelquefois, la fée rosse néanmoins adore la gent bovine dont elle suit les aventures des zéphyrs de l'Ecir qui l'eau braquent.

Grande voyageuse, telle Phébus qui, rais de l'astre lumineux dans les yeux, se déplace pour l'éternité en char du soleil (légende connue dans la mythologie grecque comme l'affaire à cheval), ses services furent de nombreuses fois requis, en Touraine, en Dijonnais et, d'une façon moins connue, en Savoie où, appelée pour ses talents d'alchimiste, elle essaya, en vain, d'allier acier et aluminium.
Elle ne se remit jamais tout à fait de cette pitoyable affaire ugineuse.

Aussi est-ce à ce moment là que, loin des chemins hasardeux, elle choisit de se consacrer définitivement à sa maison.
Dès lors, elle fait du logis une de ses priorités.

Elle aime les carrelages anciens qu'elle entretient avec passion en les frottant avec force huile de coude, ainsi fait la fée aux dalles de son séjour.
Récurer les casseroles, gratter les cocottes, dégraisser les marmites, elle fait tout.

Elle n'est toutefois pas que cela.

Elle n'est pas qu'évanescence non plus, elle se tient au courant des actualités et sait que Malcolm X n'est pas une star du porno de même que les pages roses du Gaffiot ne sont pas un annuaire d'annonces libertines. Elle se fait aussi pédagogue quand, à ce pauvre pêcheur qui se renseigne sur les rivières du Sauveterre en nommant sa canne de bambou, elle répond en regimbant, la fée rue, dit sion.

Féminine jusqu'au bout des ongles, poétesse de l'amour sans complexe, musicienne émérite, elle n'est en effet pas qu'inculte, virtuose du moindre membre des corps dont elle fait instrument, la fesse est lyre, entre les lignes qui conduisent de sa nuque jusqu'au bas de ses reins et jusqu'airain de ses bas, elle s'étire nonchalamment, elle n'est néanmoins pas qu'un culte et la fée sut toujours à cet égard faire la part du plaisir et de la nécessité.

Volontiers volubile sur sa vie courante, elle reste peu diserte concernant sa vie de femme.
Ainsi de son genre d'hommes, mais, qu'elle ait aimé, fée, minets, ne signifie pas qu'il n'y ait eu dans la vie de la fée no men.

Elle a également une vie sociale qui consiste, notamment, à inviter à dîner le touriste qui passe.
Exotique dans ses goûts culinaires, elle s'adonne volontiers à la cuisine maghrébine du tajine de poulet aux amandes (à défaut prendre des prunes).
Toutefois, quelquefois distraite, il n'est pas rare que la fée rate abats.
En guise de dessert, de ce fromage frais blanc et grumeleux de brebis, elle fait tas qu'elle adoucit en l'accompagnant de crème fraîche souple qui fait doux, hésite et fait celle qui ne sait pas, puis se ravise enfin en un alerte tour de moulin à poivre, une pincée de sel et quelques brins de ciboulette finement hachés.
Ne sachant résister à l'attraction des hommes respectueux des usages, elle se réjouit quand le touriste, dans l'expression la plus aboutie de la politesse locale, devant tellement bonne cuisine du Sud, éructe, elle n'hésite et, pour qualifier son plaisir, la fée rot nomme.
Après un bon vin carafé, fin du repas dont nulle faim ne subsiste, il n'y à qu'à, Fée, pour le combler, lui fournir quelques grains d'arabica pour le rendre corsé.

Aussi, quand touriste décrit, après dîner, campagne chaude, la fée lit cité.

Un espace temps est ouvert ici pour laisser libre cours à l'imaginaire fantasmatique des lecteurs affamés.














Fin de la pause.


Après s'être amusée avec lui un moment, le loger est jeu d'enfant.
De la yourte, elle fait camp tandis que, vers Fécamp, elle fait route.
Bref, le touriste se retrouve alors tout seul, Gros-Jean comme devant.

Néanmoins eu égard à ce qui précède, femme de cœur, la fée des rations de l’Union Mutualiste du Poitou ou du Progrès de Sète distribue ses altiplateaux dans la plaine et dans les bleds de l'altiplano.

Respectueuse des grandes institutions étatiques (et ce n'est pas là le moindre des paradoxes de sa personnalité), c'est du corps d'armée qu'elle se sent la plus proche et elle discourt ainsi avec la Grande Muette des heures durant.
Quelque étonnement s'empare de nous quant à cet attrait pour l'uniforme surtout pour quelqu'une qui a vocation à se présenter sous déguisements, d'autant plus surprenant, donc, que, dans uniforme, faut-il le rappeler, il y a uniforme!

Ainsi, très attentionnée, quand le pauvre para fait signe d’un insigne pouce levé, elle stoppe.

Ecartelée dans sa vie quotidienne entre son utopie sauveterrienne et son home urbain de Mende, élevant un troupeau d'enfants (la féconde), récurant, corrigeant des copies, elle n'en peut plus et se voit obligée de s'adjoindre les services d'une jeune fille aux paires (asiatique) qui lui donne toute satisfaction (nous ne pouvons que nous associer à la souffrance de son pauvre mari contraint d'accepter telle proximité).

N'est elle, en effet, super, fée, ta Toire ?



Toire no Hanako san


Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé serait vraiment, mais alors vraiment, totalement approximative.
Cool Cool Cool Cool Cool

Et vous, vous en pensez quoi de cette fée ?
Que pourrait-on faire pour l'aider ?

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6106
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Surcouf le Jeu 3 Déc - 9:49

Fraissinet a écrit: Comme cette fée Morgane, intitulée ici fata morgana, phénomène connu de mirage parfois observé au détroit de Messine. La prudence est donc recommandée avant que d'aller y pêcher la sardine…
Il vaut mieux de toutes façons aller à Lorient pécher le hareng !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5275
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Invité le Jeu 3 Déc - 17:19

Un sacrée bonne femme cette fée :

... mais, qu'elle ait aimé, fée, minets, ne signifie pas qu'il n'y ait eu dans la vie de la fée no men.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Cool le Ven 4 Déc - 9:08

Fraissinet a écrit:

Ecartelée dans sa vie quotidienne entre son utopie sauveterrienne et son home urbain de Mende, élevant un troupeau d'enfants (la féconde), récurant, corrigeant des copies, elle n'en peut plus et se voit obligée de s'adjoindre les services d'une jeune fille aux paires (asiatique) qui lui donne toute satisfaction (nous ne pouvons que nous associer à la souffrance de son pauvre mari contraint d'accepter telle proximité).

N'est elle, en effet, super, fée, ta Toire ?



Toire no Hanako san

Je ne suis pas certain de l'orthographe de la jeune fille au pair, en revanche, ce qui est sûr, c'est qu'elle a un sacré parapet, Toire!

Cool
Membre
Membre

Nombre de messages : 151
Age : 28
Points : 3637
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Fée Violine le Ven 4 Déc - 14:44

Laughing Laughing Laughing
Merci Fraissinet, j'ai bien rigolé !
Je pourrais encore ergoter (une de mes activités préférées) en faisant remarquer que là aussi il y a quelques inexactitudes, mais je ne voudrais pas démolir ton oeuvre qui a dû te prendre si longtemps à écrire !
(j'ai pas répondu plus vite parce que mon cher ordi était en panne, il a été réparé par Christophe Hierle, ce jeune homme qui fait de si belles photos et dont j'ai jadis indiqué le site internet sur le forum.)

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4485
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Fraissinet le Ven 4 Déc - 18:21

Merci, les amis, de votre courtoisie d'avoir attendu que la Fée fasse son commentaire pour faire les votres.

Vous pouvez donc maintenant vous lâcher, à moins que vous ne soyez handicapés, car si j'ai bien vu pas mal de paires d'yeux, je n'ai pas encore vu que vos mains aient laissé des traces sur les claviers.
A vous de jouer.

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6106
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Ven 4 Déc - 19:12

comme suis un peu Fée nian ( nian ) ! alors

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Fée Violine le Ven 4 Déc - 20:04

Fraissinet a écrit:Vous pouvez donc maintenant vous lâcher, à moins que vous ne soyez handicapés, car si j'ai bien vu pas mal de paires d'yeux, je n'ai pas encore vu que vos mains aient laissé des traces sur les claviers.
A vous de jouer.
Faut dire que c'est pas facile de passer après toi, en s'exprimant en prose ordinaire !

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4485
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Invité le Mar 29 Déc - 11:21

Ah les filles, il est grand temps maintenant de nous insurger !

Coupons court, tout net, immédiatement, tout de go, céans, toutes affaires cessantes, de suite, sans attendre à bon nombre d'allégations misogynes douteuses proférées ici relatives aux fées qui viseraient d'une façon générale à rabaisser la femme et, en particulier, à réduire leur rôle à celui de gardienne du logis, références faites bien sûr à

une fée inculte, d'abord la fée sait lire et ensuite pas seulement les partitions des instruments qu'elle manipule avec virtuosité.

une fée re-blanc, qui, comme tous les ans en janvier, s'adonnerait à ses achats de drap (c'est qu'elle en use…à l'on ne sait trop quoi d'ailleurs !)

une fée Tide, qui laverait plus blanc.

une fée, cul lent, recette dont l'articulation méticuleuse bousculant l'ordre vernaculaire des ingrédients nous offrirait un mets certes roboratif, mais succulent.

Vous apprendrez à vos dépens, Messieurs, si vous croyez aisé de prendre la citadelle qu'est la fée, que cette entreprise s'avère particulièrement complexe, aventureuse et le plus souvent vaine.
Plutôt qu'une approche trop directe, il s'agit au moyen d'un enrobage* (pas de goudron ni de plumes bien sûr) de délicates références classiques d’endormir sa méfiance, puis de l'encercler pour en obtenir les faveurs. Mais il ne faut pas bousculer sa réserve et être patient, car elle résiste généralement jusqu'aux ultimes assauts de la troisième guerre pudique.

* bien avant l'ultime dérobade qui n'est pas, contrairement à ce que les nord lozériens avides d'une gauloiserie bien compréhensible eu égard à la noirceur de leur existence pensent, le fait de retirer la robe, mais bel et bien l'action de fuir ses obligations.
Il est intéressant d'ailleurs, du point de vue linguistique, de noter l'analogie de sens et d'action entre la dérobade féminine et la pantalonnade masculine.
A défaut, excuse et reculade feront l'affaire!

Quelques questions et remarques nous viennent évidemment à l'esprit telles que :

Pense-t-elle recueillir des palmes à ainsi opposer tant de résistance, n'en fait-elle trop, fée ?

Pense-t-elle, telle Orphée, pouvoir transformer de la lyre magique, reçue d'Apollon et à qui avaient été ajoutées deux cordes en hommage aux neuf muses, le monstrueux Cerbère en un paisible chien et le plomb du Cantal en or, fée ?
Et, évidemment, son corollaire la réputation de la fée cul de plomb est-elle justifiée ?

Laisse-t-elle la liberté de procéder à libations avec elle ? Certes, car l'accès à sa source n'est pas tari, fée.

Du passage de sa permanente habituelle à une tonsure afro avec dreads, elle est interloquée.
Quelques compliments nonobstant, elle reste coi, fée.


Bref, la personnalité de la fée est difficile à cerner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 19:50

Bref, la personnalité de la fée est difficile à cerner.

Évidemment car dans les sous bois lozériens, on peut rencontrer des "ronds de sorciéres"
mais nenni de "ronds de fées" .

sunny


cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Michel le Mar 29 Déc - 20:46

Que nenni les ronds de fée ..les fées ne se dévoilent pas à n'importe qui et n'importe comment , vennont en au fait
pour rencontrer une fée il faut dabord s'armer de patience et surtout en avoir besoin ... mais même dans ces cas la, la fée est capricieuse et arrive lorsqu'on s'y attend le moins .
La derniére fois coupant le gateau d'anniversaire de mon fils m'est apparu de maniére impromptu la fée des rations ...
Une autre fois en plein été ce fut la fée d'hiver , alors que je m'y attendais pas du tout par une journée de canicule ...
Encore une fois ce fut le tour de la fée raille qui vint se moquer de moi alors que j'étais trops fier ...
Occupé sur ma cuvette un jour de constipation j'eu droit à la fée n'estron ...
Une autre fois trés tôt un matin de geule de bois m'apparu la fée tard
En pleine période de doute ce fut au tour de la fée sait
Je pleurais la fée rit vint me consoler ..
j'étais perdu en ville arriva la fée rue ...
je tennais pas droit en janvier ce fut la fée vrillée
le frein à main de ma voiture ayant laché se fut la fée cale
j'ai grillé un feu rouge arriva la fée condé
Les fées sont comme ca , capricieuses , inperceptible , insaisissables qu'on y croit ou pas les fait sont la : les fées existent , les fée font pas des ronds mais des rondes quand plus personne ne les vois ...C'est le cas fée

Michel
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1110
Age : 57
Points : 4199
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 20:58

Fée licite à scions !

Gaffe Michel dans l'étang de La Capelle les nuits de pleine lune, les fées qui se coulent .

cat

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Michel le Mar 29 Déc - 21:12

les fées qui se coulent ca rend l'haleine fraiche
mais tout cela c'est les fées méres
profitons en avant de redevenir six trouilles

Michel
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1110
Age : 57
Points : 4199
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Michel le Mar 29 Déc - 21:41

Au fait tu connais l'étang de la Capelle Cilaos ???
la Capelle Mas molléne !

Michel
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1110
Age : 57
Points : 4199
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par GARRIGUES Bernard le Mar 29 Déc - 21:50

Il ne faut pas dire fée con, mais bien fée conne.

Pour le surplus, je suis espoutouflé.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5355
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 21:53

Mich a écrit:Au fait tu connais l'étang de la Capelle Cilaos ???
la Capelle Mas molléne !

http://lacapelle-masmolene.fr/

mais bien sur*, si un jour à la tv il repasse " le jour de gloire" un gentil nanar sur la guerre 39/45 regardes le...



* : surtout ne pas oublier que l'on est des doryphores lol!

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 21:55

GARRIGUES Bernard a écrit:Il ne faut pas dire fée con, mais bien fée conne.

Pour le surplus, je suis espoutouflé.

Vaut mieux du surplus, que du sur fée !

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Michel le Mar 29 Déc - 22:00

nous ne pouvions parler de fée sans que l'enchanteur merlin ( fendeur de bois ) de la guarde guérin ,n'aparaisse . Sortant dans un fracas de tonerre et d'éclairs d'un bloc de granit ( à dent de cheval )...
l'enchanteur à la différence des fée arrive toujours au moment ou on l'attend le plus , mais malgrés cette absence de surprise nous n'en sommes pas moins heureux et par ailleur trés enchantés .

Michel
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1110
Age : 57
Points : 4199
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par GARRIGUES Bernard le Mar 29 Déc - 22:10

Me faut consulter mon Gaffiot, je suis plus : la fée tue.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5355
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Piboule le Mar 29 Déc - 22:17

Quant aux fées mûres elle deviennent cassantes, et cassantes les fées blessent. Les fées, Eric sait leur parler, il leur met des étoiles dans les yeux.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8166
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Piboule le Mar 29 Déc - 22:19

Quand elles piquent à la machine elles sont fées sans dés !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8166
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 22:20

Et moi je me régale de Fée selles à la montagne.

La di, la Fée : (expression réunionnaise pour commérage )

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Piboule le Mar 29 Déc - 22:24

v

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8166
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Michel le Mar 29 Déc - 22:25

ma ! qué dise , dé fées qué ?
sont tous fée lait sur ce forum ..

Michel
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1110
Age : 57
Points : 4199
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par cilaos le Mar 29 Déc - 22:37

Ah non, pas d'oeufs féé lait chez la Fée Lustucru ...

Féé te ce que jeux dit, pas ce que jeux fée...

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10649
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Carabosse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum