Lbqy

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Sam 23 Jan - 14:34

Marc Aurèle (161 à 180)
À la mort d’Antonin, ce fut son fils adoptif Marc Aurèle qui monta sur le trône.
Le cinquième bon, après c'est la chute et la fin de la dynastie.

A cheval, à Rome,





Le même au Musée,




Dernière édition par Fraissinet le Dim 24 Jan - 9:32, édité 1 fois
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Commode, le dernier et le moindre des Antonins

Message par Fraissinet le Sam 23 Jan - 14:45

Commode (180 à 192)
Commode (de son vrai nom Lucius Aurelius Commodus) naquit en août 161.
Il était de fait fils unique, sachant que son jumeau Antoninus Geminus, ainsi que son frère cadet étaient morts en bas âge.

Ce qui est resté dans les mémoires, ce sont ces spectaculaires jeux que donna l’Empereur, au cours de son règne.
Les sources racontent que les combats étaient parfois si nombreux que le sable du Colisée était gorgé de sang.
Commode, quant à lui, fasciné par la perfection physique, descendit dans l’arène de nombreuses fois.
Il y affronta des animaux sauvages (gazelles, fauves, éléphants …) ainsi que de nombreux gladiateurs.
Il aimait aussi rejouer des grandes scènes de la mythologie, déguisant des handicapés en dragons ou en géants qu’il tuait sous les yeux des Romains.
Les sources affirment que Commode, invaincu, aurait remporté plus de 1 000 victoires dans l’arène.
Ce dernier se fit alors ériger de nombreuses statues le représentant en costume d’Hercule.

Empereur mégalomane, il décida de renommer les institutions et les mois du calendrier en son nom.
Il décida, en outre, de rebaptiser Rome, la capitale de l’Empire, en Colonia Lucia Annia Commodiana (Colonie Commodienne en français).
La folie de l’Empereur entraîna un certain nombre de complots, dont beaucoup échouèrent (l’un d’entre eux impliqua en 182 Annia Lucilla, la propre sœur de Commode ainsi que de nombreux sénateurs. Les conspirateurs furent alors tous exécutés…On savait vivre à cette époque là quand même!).

Finalement, en décembre 192, Marcia, la favorite de Commode, parvint à l’empoisonner.
Cependant, comme l’effet était trop lent, ce fut un esclave nommé Narcisse (avec lequel l’Empereur s’entraînait au combat) qui l’étrangla dans son bain.

C'est en se référant à cet événement que Charlotte Corday ramena sa fraise en faisant sortir Marat du bois (enfin, du bain, plus exactement) pour l'exécuter.

Vous voilà donc maintenant débarrassés des Antonins ! Commence le règne des Sévères dont le seul connu est celui qui nous intéresse (ça tombe bien), Septime Sévère, né à Leptis Magna.


Un buste de Commode, à Rome




Dernière édition par Fraissinet le Dim 24 Jan - 9:32, édité 1 fois
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par kaïou le Sam 23 Jan - 15:48

bien! tout ceci est interressant,mais on ne sait plus ce qui est en lybie et ce qui est à Rome.a y perdre son(peu de )latin.
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7282
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Dim 24 Jan - 16:54

kaïou a écrit:bien! tout ceci est interressant,mais on ne sait plus ce qui est en lybie et ce qui est à Rome.a y perdre son(peu de )latin.

Ce n'est pas faux de dire que l'on peut avoir du mal à s'y retrouver, moi-même... Laughing
Pour pallier cet inconvénient, j'ai cité l'endroit d'origine partout où le doute pouvait se justifier, j'espère ainsi que ce sera plus clair.
C'est que, je suppose que l'avez bien compris, je n'y ai eu ni le temps, ni le loisir, ni le guide qui m'aurait permis d'optimiser...
Pour les textes, ne vous privez pas non plus d'y apporter questions, rectifications, additifs car eux aussi ont largement fait l'objet de ponctions deci dela.
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Dim 24 Jan - 18:02

D'abord, je te ferai remarquer que Charlotte Corday n'a pas fait sortir Marat de son bain. Il n'allait pas sortir de sa baignoire devant une dame, tout de même ! Il passait des heures dans l'eau à cause d'une maladie de peau et il est mort dans l'eau, comme Commode donc.
Quant à la stèle que tu me suggères de traduire, il faudrait déjà que tu l'aies photographiée en face, et non en biais. C'est illisible ainsi !
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Dim 24 Jan - 18:05

avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bacchus, le deus patrius de Leptis Magna

Message par Fraissinet le Dim 24 Jan - 18:16

Bacchus est un Dieu romain correspondant au Dionysos de la mythologie grecque beaucoup plus ancien.
Les Romains l'ont adopté, comme beaucoup d'autres divinités étrangères dans la mythologie romaine, en l'assimilant avec le vieux dieu italique Liber Pater.
C'est le dieu du vin, de l’ivresse, de la danse, du théâtre, de la végétation et des plaisirs de la vie dont les débordements, notamment sexuels auxquels il se livre avec un de ses compagnons favoris, Priape.
Les fêtes de Bacchus s'appellent les Bacchanales (de Sceaux).

Il ne faudrait toutefois pas croire qu’il est né avec une cuiller d’argent dans la bouche, ni du reste avec un taste-vin et les dégustations de Château Léoville Las Cases ne vinrent que bien plus tardivement.

Ainsi que tous les mortels et les demi-dieux, il fut l’objet de règlements de compte conjugaux entre dieux dont il fit les frais.
A l’époque, on ne plaisantait pas et le chemin qu’il dût parcourir mérite sans aucun doute notre respect.

Sémélé, fille du roi de Thèbes, était une jeune princesse mortelle, aimée de Jupiter.
Ce dernier trompa Junon et fit un enfant à Sémélé, Bacchus.
Par vengeance, Junon incite Sémélé à demander à Jupiter (qui a promis d'accomplir le souhait de la future mère) de se montrer dans sa gloire.
Sémélé le lui demande et Jupiter ne peut se dédire et s'exécute, mais en apparaissant sous sa forme réelle, il la foudroie.
Cependant il recueille le fœtus et le coud dans sa cuisse, le cachant pour un temps de la vindicte de Junon.
Cette dernière ne désarme toutefois pas. Une fois Bacchus né, elle délègue les Titans pour en finir avec lui.
Ils le découpent en morceaux et le font bouillir dans un chaudron.
Puis Mercure transforme l'enfant en un chevreau et le confie aux Nymphes de Nysa.
Une vigne dissimule leur grotte et le jeune dieu s'en nourrit.

Une autre version évoque Jupiter se faisant passer pour un mortel auprès de son amante et concevoir avec elle un enfant.
Apprenant qu'il était un dieu, elle le supplia de se montrer à elle dans toute sa splendeur mais il lui dit qu'elle en mourrait.
Jupiter finit par répondre à sa demande et la jeune femme prit feu et se consuma.
Ne pouvant sauver sa maîtresse, il arracha l'enfant du corps de sa mère et le mit dans sa cuisse.
Quelques mois plus tard, Bacchus naquit de nouveau.
Junon, folle de jalousie, s'ingénia à faire périr Bacchus, mais sa grand-mère le sauva et Jupiter le confia à des nymphes et leur demanda de bien prendre soin de lui.
C'est là qu'il créa le vin.

Une autre version de la mort de Sémélé,
Junon, déguisée en nuage, lui poussa le bras porteur de sa foudre.
Foudroyée sur le champ, Sémélé commençant à se réduire en cendres, le futur père, n’hésita pas, se saisit du fœtus et le cacha dans sa cuisse.
De là, bien sûr, l'expression bien connue de Sortir de la cuisse de Jupiter.

Cependant, Bacchus n'était qu'un demi-dieu. Il résolut d'aller en Enfer pour y chercher sa mère. Pluton, le dieu des Enfers lui en donna la permission. Bacchus réussit son exploit et fut reconnu comme dieu par tous les autres dieux.

D'autres racontent que les Nymphes le retirèrent du milieu des cendres maternelles et se chargèrent de l'élever.
Quoi qu'il en soit, Bacchus passa toute son enfance loin de l’Olympe et des regards malveillants de Junon, dans les campagnes de Nysa, ville fabuleuse de l'Arabie Heureuse ou peut-être des Indes.
Là, sa tante Ino, par ordre de Jupiter, veilla à sa première éducation avec le secours des Hyades, des Heures et des Nymphes, jusqu'à ce qu'il fût en âge d'être instruit par les Muses et Silène.
C’est ainsi que passant ainsi des heures avec des Nymphes il devînt nymphoman.
Lorsqu'il s'en devint * quasiment pubère, Ino, lui rendit sa forme divine et lui conseilla d'aller faire ses preuves, en allant combattre aux Indes, avec pour armes, un pied de vigne, des grappes de raisin aux oreilles et les quatre panthères attelées habituellement à son char.
Il était suivi par une troupe d'hommes et de femmes jouant de la lyre et du tambour, lesquels firent partie plus tard, des célèbres Bacchantes.
Il gagna et son retour fut triomphal !

Joyeux et gai luron certes que ce jouisseur impénitent, il n'en hésitait pourtant pas à transformer les jeunes vierges refusant son culte en grosses chauves-souris.
Les trois filles de Méninas en furent les premières victimes.

*Test sur le correcteur d’orthographe de Vista qui accepte aussi bien devint que devînt, quel scandale !
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Dim 24 Jan - 18:26

Fée Violine a écrit:D'abord, je te ferai remarquer que Charlotte Corday n'a pas fait sortir Marat de son bain. Il n'allait pas sortir de sa baignoire devant une dame, tout de même ! Il passait des heures dans l'eau à cause d'une maladie de peau et il est mort dans l'eau, comme Commode donc.
Quant à la stèle que tu me suggères de traduire, il faudrait déjà que tu l'aies photographiée en face, et non en biais. C'est illisible ainsi !

Vous n'aurez pas manqué de remarquer la mauvaise foi! Laughing

Pas de prétextes fallacieux, la voici donc de face,


avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Dim 24 Jan - 21:47

C'est flou !!!
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Dim 24 Jan - 22:11

Il semble que Dionysos (Bacchus) soit inspiré de Shiva, le dieu de Bénarès, dieu aussi de tous les excès.
http://livreelectronique.fnac.com/LIVRES/Fiches/46876.livre
Dans "La naissance de la tragédie", Nietzsche l'a opposé à Apollon : Apollon représentant la lumière du soleil, l'harmonie, l'équilibre, l'art classique, Dionysos la transe, la passion, la force vitale.
"tragédie", du grec "tragôdia", signifie "le chant du bouc", car aux fêtes de dionysos on sacrifiait un bouc et c'est à cette occasion que le théâtre a été inventé, au départ c'était seulement des chants, et peu à peu il s'y est ajouté des textes déclamés, des personnages et une histoire.

Dionysos, lui, est d'abord la divinité de la végétation en général, du ganos (humidité vivifiante) qui anime tout l'univers végétal. Il restera toujours le dieu des grands arbres, ses fidèles brandissant le thyrse (bâton terminé souvent par une pomme de pin, héritage des vieux cultes de l'arbre) et le lierre qui, comme tout feuillage restant vert en hiver, est le symbole de la continuité de la vie, par-delà le rythme des saisons et des générations. Puis Dionysos devient le dieu de la vigne et du vin, ce vin qui, " liquide et feu à la fois, est comme le ganos de la vigne " (2) et exalte l'homme jusqu'à lui faire parcourir les étranges sentiers de l'ivresse.
Ainsi, Dionysos est l'élan vital, spontané, déchaîné (le cortège des Ménades courant les montagnes boisées et déchirant à pleines dents leurs proies), le jaillissement des forces élémentaires, tandis qu'Apollon est la cohérence, la lucidité, l'ordre intérieur de l'âme qui se répercute sur un clair ordonnancement du monde extérieur. Forces chtoniennes, montées des profondeurs de la terre, et forces ouraniennes, descendues du firmament où règne le soleil...

Cet équilibre par l'accord entre Apollon et Dionysos court, telle une nostalgie, à travers toute l'histoire de la culture européenne. Avec cette double présence, cette double exigence qu'évoque Vincent Decombis et qui n'a cessé de hanter, depuis quinze siècles, ceux qui sont en quête de " la plus longue mémoire " : " Apollon : ou la clarté, la recherche du maximum de clarté, le solaire dans l'âme : un appel vers le suprême... l'infini... l'Olympe de l'esprit et la Thulé intérieure... Royaume de calme et de plénitude... Souveraine sagesse et souveraine légèreté... Apollon, ou la transcendance lumineuse absolue.
Dionysos, ou la vie, l'intensité suprême dans le mouvant, l'évolutif, le transitoire, l'esprit des arbres et des eaux, des forêts, du printemps et de l'éternelle jeunesse... La spontanéité enfantine et juvénile, le sourire de la chair et la grâce des corps, la femme et la splendeur émergeant du nocturne, le soleil passager et impressionniste, le déchaînement sensuel des forces de ce monde... Dionysos : ou l'immanence absolue ".
(ces deux citations sont de Pierre Vial)

Comme tu disais, le vin de Dionysos n'est pas le vin civilisé des amateurs éclairés, mais celui de l'ivresse et de tous les déchaînements. Les Bacchantes, ou Ménades, ont ainsi lynché et dépecé Orphée, dont la tête, jetée dans le fleuve, a continué à chanter mélodieusement...
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Surcouf le Lun 25 Jan - 8:39

Citations de P. Vial, extraites de quoi stp ?

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5649
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par kaïou le Lun 25 Jan - 8:51

Surcouf a écrit:Citations de P. Vial, extraites de quoi stp ?

http://www.grece-fr.net/textes/_txtWeb.php?idArt=14
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7282
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Villa Silin

Message par Fraissinet le Lun 25 Jan - 10:48

Une petite video d'une villa à quelques kilomètres de Leptis Magna, redécouverte en 1974 désenfouie du sable qui l'avait protégée pendant des siècles,


http://www.dailymotion.com/video/x6r1e9_la-villa-silin-pres-de-leptis-magna_travel



La Villa, vue du dessus,






Des murs en marbre vert à l'intérieur de la Villa,




Dernière édition par Fraissinet le Lun 25 Jan - 11:03, édité 1 fois
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Lun 25 Jan - 11:01

Une video de Leptis Magna,

Qu'est ce que je vous gâte quand même!


http://www.dailymotion.com/video/x6r15b_leptis-magna-en-libye-site-du-patri_travel
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Lun 25 Jan - 11:07

Quelques superbes statues sans tête à Leptis Magna,






Au museum national de Tripoli, où les spectatrices avides de sensations ne manqueront pas d'admirer en haut à gauche un bel Hercule fort bien équipé!



avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par kaïou le Mar 26 Jan - 9:33

frayssi nous envoie:
Quelques bas-reliefs de ladite colonne à Rome,
Avec des têtes fraîchement coupées lors de batailles en Dacie (Roumanie)





_sur cette mème frise,on peut voir un peu plus à droite un soldat qui livre bataille,tenant entre ses dents une tète de Dace fraichement racourci.Ils rigolaient pas les types!
Quant à ces deux présentées à l'empereur,ce n'est pas pour son diner,mais deux notables,enfin, ex.....
merci pour ton file frayssi.
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7282
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Mar 26 Jan - 12:48

On trouve l'ensemble de la frise sur le site suivant sous forme en quelque sorte déroulante, c'est génial !

http://www.rome-roma.net/empire-romain/roma/colonne-trajane.html
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Mar 26 Jan - 17:49

Une autre video,

http://www.youtube.com/watch?v=6cOaEaTlb3o



Et le grand Septime Sévère devant le musée de Leptis Magna,


avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fraissinet le Mer 27 Jan - 10:19

La partie Est de Leptis Magna, au delà du port, accueillait à l'époque l'amphithéatre, dont il subsiste de beaux restes et l'hippodrome qui, ne constituant pas à proprement parler une construction, s'étire sur le sol ne laissant que peu de traces visibles.
Le port lui-même a été fortement secoué par le tremblement de terre de l'an 365 de notre ère, aussi l'amas de pierres, informe, est-il la caractéristique de ces lieux si bien que peu de photos en existent.

Quelques unes néanmoins,

Un morceau de port,






L'amphithéatre,







Une vue plus large,







Passage de l'amphithéatre vers l'hippodrome,







L'hippodrome lui-même, circulez, il n'y a rien à voir!



avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Mer 27 Jan - 21:47

Pour tout savoir sur les empereurs romains, il y a ce site très bien documenté et très vivant (pas forcément objectif mais c'est ce qui fait son charme !):
http://www.empereurs-romains.net/emp00a.htm
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Jeu 28 Jan - 11:36

A propos de Libye, voici la recette donnée par Ovide (43 av JC - 17 ap JC) pour avoir le teint éclatant. Notez, Mesdames :

2 livres d'orge de Libye
2 livres de farine de lentilles sauvages
1/6 livre de corne de cerf râpée
2 onces de gomme arabique
2 onces d'épeautre de Toscane
18 onces de miel
10 oeufs
12 oignons de narcisses pilés

Si par hasard vous avez du mal à trouver certains ingrédients, il y a plus simple, selon Pline (23-79 ap JC) qui recommande "les petits escargots, séchés au soleil sur des tuiles, puis réduits en poudre et mélangés à de la bouillie de fèves" !
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les Vandalhuns

Message par Fraissinet le Lun 1 Fév - 13:14

Il faut là que je prenne garde à ce que j’écris, car, soupe au lait comme elle est, elle va encore trouver à redire sur mes romanités ! Laughing

Et puis, ce fut l’époque des Vandales accompagnés des Alains (de Perse) qui, après Carthage, envahirent bonne partie de la Libye. Ils ne tînrent heureusement et encore que très partiellement la région depuis 439 à 534 de notre ère.
De nombreuses peuplades d’origine ou ayant transité par la Germanie se croisaient dans les couloirs du temps vers le quatrième et le cinquième siècle de notre ère.
Il s’agit des Goths (Ostro ou Wisi), des Huns, des Vandales.

Vous pourriez être tentés de sourire, pensant que tout cela est bien loin et ne concerne que les autres, gardez vous en bien et ayez à l'esprit que l'ego est parmi nous et que celui vers qui il marcha n'a qu'à bien se tenir, car c'est qu'il nous faut chasser l'Amali jusqu'à l'hallali !

Vous n’y comprenez rien ? en voici une vulgarisation.

L‘Hun est hunnique, complexe, beaucoup d’origine Goth, les autres sont des Alains (d’Iran).
Xiongnu, un peuple ancien de Mongolie, serait peut être le point de départ de ce vocable et de ces peuples.
Peu de noms de leurs rois ne sont hélas parvenus jusqu’à nous et leur langue nous est méconnue, il pourrait s’agir, selon les grecs et les romains, d’une langue turque, liée au protobulgare et au mongol.
Ceci ne surprendra personne d’associer ces deux dernières étant donnés depuis longtemps leurs liens dans des mots tels que yourte et yaourt.

Il faudrait aussi citer la traduction boudhique de Dharmaraksa (protection du dharma, en chinois, Zhu Fahu, 竺法护)*, un moine yuezhi de Dunhuang, qui, en 280, traduit le Tathagataguhya-sutra** du sanscrit en chinois et rend Huna par Xiongnu (document hélas perdu, mais dont on a une version tibétaine qui donne Huna).

*La version en chinois est laissée ici en idéogrammes pour le plaisir des nombreux sinophiles du forum.

**Au contraire du Kama-sutra, qui, lui, donne un éclairage intéressant sur les positions respectives des Hunes et des autres.

Le peuple Vandale, quant à lui, archétype de la barbarie, vivait néanmoins en bonne intelligence avec les Goths (et avec les Gones, du côté de Lyon), ce qui ne l’empêcha nullement de se faire chasser par les Huns de Hongrie et de faire la guerre aux Wisigoths en Espagne.
Vous n’avez rien compris, je recommence…
Il était une fois…


Dernière édition par Fraissinet le Mar 2 Fév - 13:46, édité 1 fois
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Touaregs

Message par Fraissinet le Lun 1 Fév - 13:16

Cette région dans l'Ouest libyen du Fezzan, dont Germa est la capitale, est peuplée de Touaregs dont la dénomination viendrait de Targa, région du Fezzan.
Selon la légende, les Touaregs seraient les descendants de Tin Hinan, reine mythique, fondatrice de la langue et de la culture.
Certains voient en eux les successeurs des fameux Garamantes.
La société Touarègue est divisée en plusieurs confédérations, tebel tambour.
Chaque tebel comprend plusieurs groupes, chaque groupe étant issu d'un même ancêtre féminin, d'où la prédominance de la femme dans la société Touarègue.
Les Touaregs ont la même langue, la même culture et le sentiment d'appartenir à une même identité.
La pire injure pour un Touareg est d'être traité de fils des morts, car, selon la légende, après le combat du Tit où ils furent opposés aux Français (7 mai 1902) et au cours duquel ils furent exterminés, les femmes Touarègues allèrent se féconder sur les morts.
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Garamantes

Message par Fraissinet le Lun 1 Fév - 13:18

Région d'oasis et de lacs dans les dunes du désert, le Fezzan est aussi lieu d'une intense activité artistique rupestre où est évoqué le peuple Garamante.

Hérodote le décrit ainsi :

Dans ce pays, on trouve des taureaux qui, lorsqu’ils paissent, marchent à reculons.
Ils agissent ainsi parce que leurs cornes s’avancent tant vers l’avant de leur tête que, s’ils avançaient en paissant, leurs cornes se planteraient dans le sol.
Ce n’est qu’en cela qu’ils diffèrent des autres taureaux, ainsi que par l’épaisseur et la dureté de leur cuir.
Les Garamantes ont des chariots (les fameux chars garamantiques) attelés à quatre chevaux,



sur lesquels ils pourchassent les Éthiopiens Troglodytes (qui ne sont pas, contrairement à ce que l'on entend quelquefois dire, des E.T.) qui, de tous les peuples dont l’écho ait pu parvenir jusqu’à nos oreilles, est celui dont les pieds sont, de loin, les plus rapides.
Les Troglodytes se nourrissent de serpents, de lézards et d’autres reptiles du même genre. Leur langage, contrairement à celui des autres peuples, ressemble à des couinements de chauve souris.

Quelques dessins rupestres,



Bref, nul ne sait exactement si l’expansion irrésistible de la population vandale dans cette région de Germa résulte d'un ensemble de facteurs convergents ou bien de la volonté innée d’une nation d’en annexer d’autres par tous moyens, y compris les plus douteux (prise de hanche louche) ou bien encore d’une intense activité fornicatrice liée à l’éloignement de la mère patrie ( l’habitant de Germa nique).
Toujours est-il que le nom de Germa trouve son origine ici dans une solide présence vandale depuis le 6ème siècle avant JC.
avatar
Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 117
Points : 6480
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Fée Violine le Lun 1 Fév - 15:26

Fraissinet a écrit:Il faut là que je prenne garde à ce que j’écris, car, soupe au lait comme elle est, elle va encore trouver à redire sur mes romanités ! Laughing
Grrr ! Ne parle pas de soupe au lait, ça me rappelle cette infâme chose que ma mère me faisait manger quand j'étais petite. JE HAIS LA SOUPE AU LAIT !!!
Cela dit, je vois que tu persistes à mettre une négation après le mot "peu"...

Et puis, ce fut l’époque des Vandales accompagnés des Alains (de Perse) qui, après Carthage, envahirent bonne partie de la Libye. Ils ne tînrent heureusement et encore que très partiellement la région depuis 439 à 534 de notre ère.
De nombreuses peuplades d’origine ou ayant transité par la Germanie se croisaient dans les couloirs du temps vers le quatrième et le cinquième siècle de notre ère.
Il s’agit des Goths (Ostro ou Wisi), des Huns, des Vandales.
Il y a aussi les Goths tout court. J'en ai connu un charmant, il y a quelques années, qui passait un an en terminale au lycée Chaptal. Il était interne, mais les week-ends et vacances il était hébergé dans une famille, différente chaque trimestre, et un trimestre c'était chez nous. C'était un vrai Goth, venant de l'île de Gotland, au sud de la Suède. Il était gentil et pas bruyant, il passait son temps à jouer de la guitare. Son prénom était Love, mais rien à voir avec le mot anglais : ça se prononce Louveu. Bref, il y a toujours des Goths, et qui ne sont pas forcément des sauvages !

Le peuple Vandale, quant à lui, archétype de la barbarie, vivait néanmoins en bonne intelligence avec les Goths (et avec les Gones, du côté de Lyon), ce qui ne l’empêcha nullement de se faire chasser par les Huns de Hongrie et de faire la guerre aux Wisigoths en Espagne.
Et en Espagne, les Vandales ont laissé leur nom à la... (V)andalousie.
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4859
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lbqy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum