Des dieux, des déesses

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fée Violine le Lun 22 Fév - 20:38

Fraissinet a écrit:Agenoria : déesse de l’activité

Le mari (vir) dit à sa femme (virgo) :
A genoux et lave mon linge!
D'abord, virgo c'est la jeune fille, elle n'a pas de mari.
Ensuite, depuis l'histoire des Sabines, les Romaines ont été dispensées de travaux ménagers. C'était les esclaves qui faisaient tout ça, et il fallait être sérieusement pauvre pour ne pas avoir d'esclave. Les Romaines ne faisaient que filer la laine. Quant à moi, je trouve la lessive et la cuisine plus amusantes que de filer la laine pendant des journées entières (question de goût).
Je rappelle l'histoire des Sabines : Rome, comme les USA (d'ailleurs il y a beaucoup de points communs entre ces deux empires) a été fondée par quelques aventuriers et fugitifs divers. Au bout d'un moment, ils se sont aperçus qu'ils n'étaient que des hommes, et que ça manquait de femmes. Ils ont donc invité un peuple voisin, les Sabins, à une grande fête. Et au milieu de la fête, chaque Romain a sauté sur une Sabine et l'a emmenée chez lui. Comme les Sabins étaient moins nombreux et surtout sans armes, ils n'ont pas pu se défendre. Peu après, ils sont revenus faire la guerre, mais entre temps, ces dames s'étaient habitués à leurs maris romains et ont persuadé leurs pères et frères de laisser tomber. Pour els consoler d'avoir été enlevées, les Romains leur ont accordé cette dispense de travaux ménagers, privilège qu'elles ont toujours tenu à conserver. Par la suite, au début de notre ère, elles ne voulaient même plus faire d'enfants.
Le nom "Agenoria" vient du verbe "agere" (faire), qui a donné "action".

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fée Violine le Lun 22 Fév - 20:42

totoke a écrit:tu es sectaire fée !!!ils t'ont fait quoi les dicos grecs ?
J'aime beaucoup le Bailly, le dico grec. Mais comme je n'ai pas d'élèves de grec, et que je ne traduis rien du grec (par contre je traduis des textes latins de st Thomas d'Aquin), j'ai peu d'occasions de m'en servir. Je m'en sers surtout pour retraduire des passages d'évangile. Mais ça ne parle jamais de divinités grecques ! Je veux bien chercher pour te faire plaisir, mais comme j'expliquais, je ne pense pas qu'il y en ait autant que de divinités latines.

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Surcouf le Mar 23 Fév - 8:31

LUIGI a écrit: ... Au fond les religions ont des fondements plus pragmatiques que spirituels. Il semblerait qu'elles s'enracinent plus dans des mobiles d'utilité, que dans des principes spirituels transcendants ?
Les fondements peut être pas, mais dans l'organisation du quotidien des croyants, certainement. Il n'est qu'à voir l'organisation du calendrier catholique romain, juxtaposé sur le calendrier paien.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5274
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fraissinet le Mar 23 Fév - 9:01

Vierge : deux définitions de Littré
Se dit de choses qui n'ont encore été soumises à aucun usage, à aucun travail.
Mais aussi, jeune fille intacte de tout commerce avec un homme.
Je comprends enfin pourquoi j'ai toujours tant aimé le commerce! Laughing

La dispense de travaux ménagers des sabines, excellent!

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6105
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fée Violine le Mar 23 Fév - 10:38

Surcouf a écrit:
LUIGI a écrit: ... Au fond les religions ont des fondements plus pragmatiques que spirituels. Il semblerait qu'elles s'enracinent plus dans des mobiles d'utilité, que dans des principes spirituels transcendants ?
Les fondements peut être pas, mais dans l'organisation du quotidien des croyants, certainement. Il n'est qu'à voir l'organisation du calendrier catholique romain, juxtaposé sur le calendrier paien.
Hein ? L'année liturgique n'a rien à voir avec la religion romaine ou grecque. Les Grecs et les Romains avaient une quantité de fêtes, qu'on ne retrouve pas du tout actuellement. Je ne vois plus trace, de nos jours, des Palilies, des Saturnales (les fêtes de fin d'année peut-être) ou des Lupercales...
Si tu penses à cette fameuse histoire de Noël qui reprendrait la fête du Sol Invictus, en fait c'est l'inverse : c'est l'empereur Julien (dit Julien l'Apostat) qui en 354 (de mémoire) a implanté ce culte oriental pour essayer de lutter contre le christianisme. Il n'a pas réussi, le pauvre.
Par contre l'année liturgique chrétienne a des ressemblances avec le judaïsme, ce qui est bien normal vu que c'est la même religion qui a changé en cours de route : dans les deux religions on trouve donc Pâques et la Pentecôte, mais avec une signification différente. Mais c'est tout ce qu'on peut dire.
Par contre, il est sans doute exact qu'un certain nombre de divinités païennes aient été recyclées en saints chrétiens au début du Moyen âge.
La religion est-elle au départ pragmatique ou spirituelle ? Bonne question. Je pense que c'est les deux. Pourquoi faudrait-il choisir ? Le spirituel fait partie de la vie.

Mais je ne voudrais pas que ce fil que j'ai ouvert juste pour m'amuser tourne en débats trop sérieux !

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Surcouf le Mar 23 Fév - 13:36

Je veux dire que plusieurs fêtes chrétiennes ont été habilement substituées aux fêtes paiennes, notamment les saturnales (epiphanie) mais surtout noel (solstice d'hiver), Toussaint (culte des morts), la saint-Jean (solstice d'été) et d'autres encore. Idem pour les lieux où ont été baties nombre de cathédrales, Chartres ou la basilique de Guadalupe à Mexico par exemple, où étaient avant des lieux de cultes indigènes. Et des fois le hasard a joué en faveur de la christiannisation par la ressemblance qu'il pouvait y avoir avec les anciens dieux, quand le clergé n'a pas lui même "aidé" ces ressemblances.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5274
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fée Violine le Mar 23 Fév - 13:44

Ah oui, je pensais aux Romains, mais tu parlais des Celtes.
Oui, la Toussaint et la saint Jean sont inspirées de fêtes Celtes. D'ailleurs les solstices ne sont pas spécialement des fêtes païennes, ce sont des éléments de la nature et ça appartient à tout le monde.
Quant au lieu de construction des sanctuaires, on sait qu' "il est des lieux où souffle l'esprit". Et puis ils ont certainement fait exprès de prendre les mêmes lieux, pour éliminer les cultes païens.

L'épiphanie n'a rien à voir avec les saturnales. C'était une fête de défoulement, qui a plutôt donné le carnaval et les fêtes de fins d'année (puisque c'était fin décemlbre, pour compléter le calendrier quand l'année n'avait pas encore 365 jours 1/4).

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Surcouf le Mar 23 Fév - 13:51

Oups ! Exact ! Je voulais dire les fêtes d'Imbolc, remplacées par ce qui tourne autour du carème et du carnaval.

Mais y a quand même un truc avec l'épiphanie en janvier, mois de Janus. Je cherche. Wink

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5274
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par baboulaa le Mar 23 Fév - 14:43

Le nom d'une divinité gauloise, moins célèbre que TEUTALES, TARANIS, ESUS, BELENUS, semble s'être conserve dans plusieurs localité lozèriennes.
C'est le dieu LUG,LUGUS, ou LUCUS

Dieu de la hauteur éclairée des premiers rayons de soleil, Dieu du jour et de la lumière plusieurs avis la dessus...

Lug doit être aussi un Dieu guérisseur. La plante appelée Luco-campano, la cloche de lug. C'est la grande aunée.

Quand les pâtres de l'Aubrac poussent leurs cris perçants et prolongés, leur "alucs" du verbe "aluca", ils ne font qu'invoquer le Dieu Lug

Pour d'Arbois de Jubainville, pour Ernest Lavisse, les romains, comme le feront après eux les Chrétiens, ayant accaparé les divinités gauloises, pour les identifier avec les leurs, firent de leur Dieu Mercure le proche parent de Lug et son remplaçant

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fraissinet le Mar 23 Fév - 15:12

Surcouf a écrit:Oups ! Exact ! Je voulais dire les fêtes d'Imbolc, remplacées par ce qui tourne autour du carème et du carnaval.
Il y a effectivement un regroupement idéologique autour de ces fêtes, c'est le courant de Imbolc.

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6105
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Surcouf le Mar 23 Fév - 15:32

baboulaa a écrit: Le nom d'une divinité gauloise semble s'être conservé dans plusieurs localité lozèriennes.
C'est le dieu LUG...
En effet ! Comme en témoignent les nombreuses toponymies lozériennes, le dieu Lug venait souvent en Gévaudan voir si ses fidèles l’adoraient bien. Arrivant du panthéon celte, il descendait par le mont Lozère. Un jour d’hiver, une de ses visites fut contrariée par de la neige gelée. Il glissa sur celle-ci et perdit beaucoup d’équilibre et un peu de dignité. Dieu à l’esprit très inventif, Lug se construisit immédiatement un petit appareil qui lui permit d’aller à la rencontre de ses adorateurs autrement que cul par-dessus tête avec quelques bouts de bois qu’il assembla, faisant un petit siège sur deux patins. Voyant leur dieu descendre parmi eux sur cette étrange machine, les fidèles la nommèrent aussitôt luge.
En 1966, le dessinateur étasunien Jack kirby en vacances en Lozère, admire dans une grotte aux environs du Tournel, les fresques rupestres qui relatent cet épisode. Il s’en inspirera quelques mois plus tard pour créer son héros, le surfer d’argent.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5274
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par baboulaa le Mar 23 Fév - 16:02

Bravo quelle culture..... Very Happy Very Happy

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Piboule le Mar 23 Fév - 16:09

Brietius : dieu adoré en Bithynie par BB...

Un tout petit bithynie qu'elle portait pour la première fois !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8165
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par baboulaa le Mar 23 Fév - 16:47

On pourrait dire beaucoup de choses encore pour montrer combien à dut être profonde l'emprise des religions qui ont précédaient le christianisme sur l'esprit de nos anciens

Mais ce"la nous fait aussi comprendre les difficultés que durent avoir les zélateurs de la nouvelle religion pour faire admettre leurs nouvelles croyances , leur nouveau dogmes, leurs nouveaux mystères.

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par cilaos le Mar 23 Fév - 16:56

baboulaa a écrit:
Mais cela nous fait aussi comprendre les difficultés que durent avoir les zélateurs de la nouvelle religion pour faire admettre leurs nouvelles croyances , leur nouveau dogmes, leurs nouveaux mystères.

le métier d'inquisiteurs étaient bien payé !



la difficulté, c'était jute l'odeur de "cramé"...

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10648
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fraissinet le Mar 23 Fév - 17:04

Fée Violine a écrit:
Palici : frères jumeaux, fils de Jupiter et de Thalie, ayant un temple à Palica (en Sicile)
Je me rappelle bien le prénom du premier, Bernard, mais j'ai oublié celui du second! Laughing

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6105
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Fée Violine le Mar 23 Fév - 20:31

baboulaa a écrit:Le nom d'une divinité gauloise, moins célèbre que TEUTALES, TARANIS, ESUS, BELENUS, semble s'être conserve dans plusieurs localité lozèriennes.
C'est le dieu LUG,LUGUS, ou LUCUS

Dieu de la hauteur éclairée des premiers rayons de soleil, Dieu du jour et de la lumière plusieurs avis la dessus...

Lug doit être aussi un Dieu guérisseur. La plante appelée Luco-campano, la cloche de lug. C'est la grande aunée.

Quand les pâtres de l'Aubrac poussent leurs cris perçants et prolongés, leur "alucs" du verbe "aluca", ils ne font qu'invoquer le Dieu Lug

Pour d'Arbois de Jubainville, pour Ernest Lavisse, les romains, comme le feront après eux les Chrétiens, ayant accaparé les divinités gauloises, pour les identifier avec les leurs, firent de leur Dieu Mercure le proche parent de Lug et son remplaçant
Lug était un dieu du soleil, il me semble.
Il a donné son nom à plusieurs villes nommées Lugdunum, forteresse de Lug : Lyon, Leyden en Hollande, et St Bertrand de Comminges dans les Pyrénées, dont le nom latin est Lugdunum Convenarum et où furent exilés Caïphe et Ponce Pilate.

Attention que lucus n'est pas le même mot. Lucus, en latin, c'est le bois sacré. Il y a pas mal de toponymes qui viennent de là.

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par baboulaa le Mer 24 Fév - 10:44

Fée Violine a écrit:

Attention que lucus n'est pas le même mot. Lucus, en latin, c'est le bois sacré. Il y a pas mal de toponymes qui viennent de là.

LUG dieu du jour ou de la lumière, dieu des bois ou des clairières, peut être aussi demi dieu, sorte de héros comme Hercules ou Thésée,si l'on s'en rapporte à la mythologie irlandaise et galloise, où l'on voit Lug, le héros des mille métiers, le guerrier adroit et rusé, crever d'un coup de fronde, l'œil du géant Balor. Ce qui ressemble assez à la légende hébraïque de David et de goliat.

Les Lucaries (Lucaria) ou fetes du bois sacré chez les romains qui célébraient en juillet, devaient etre un reste du vieux culte de Lug qui serait ainsi apparenté aux sylvains de la mythologie romaine et qui auraient été une divinité commune aux anciens peuples italiques et pré-celtiques: libères,ligures et autres.
Récupéré par les romain qui en firent un proche parent de leur Dieu Mercure, pui par les chrétiens qui le remplacèrent par Luc...

Tout cela pour dire que de tout temps l'homme à eut une certaine spiritualité et s'est inventé des Dieux.

D'autres hommes s'en sont servi pour assouvir des passions personnelles (gloire, honneur, puissance....) et ont inventé ou crée des religions.

La spiritualité est ainsi récupérée à des fins personnelles.

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des dieux, des déesses

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum