???????

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

???????

Message par Fée Violine le Mer 31 Mar - 22:42








Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par cilaos le Jeu 1 Avr - 5:15

Fée Violine a écrit:






cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10648
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Fée Violine le Jeu 1 Avr - 10:00

eh oui, joyeux 1er avril à tous ! Very Happy

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Jeu 1 Avr - 15:45

grande nouvelle:

Baboulaa est renté au monastère la remise de bure aura lieu ce Dimanche, après la tonsure à l'abbaye de Notre Dame des Neiges à 10H30

Il m' dit de vous inviter toutes et tous

un apéro au vin de messe sera servi

Pour plus d'info contacter KAÏOU

signé Baboulette, moi je rentre au carmel

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Fée Violine le Jeu 1 Avr - 16:11

Hmmm... La tonsure ça n'existe plus depuis longtemps...

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Un conte de 1er avril

Message par Fée Violine le Jeu 1 Avr - 16:14

La canne à pêche

Longue, longue, flexible antenne que prolonge un fil à peine visible, la canne à pêche relie l’homme qui la tient au ciel, au mystère des eaux, à l’écoulement égal des choses ; elle l’introduit dans le règne de la patience, de la pure contemplation et du détachement des vaines agitations de ce monde, - qui sont le commencement de la sagesse.

Mieux qu’un sceptre, elle lui confère une sorte de royauté sur les événements, et mieux qu’une baguette magique, une réelle invulnérabilité. Les patrons peuvent s’engraisser sur le dos du pauvre monde, la femme tempêter du matin au soir contre d’impossibles garnements et la planète prendre feu par tous les bouts, - le pêcheur n’en sait plus rien, cela doit concerner quelqu’un d’autre… Son âme est tout entière unie aux mystérieuses oscillations de ce bouchon écarlate, à cette feuille qui passe, fragile nacelle emportée comme nous tous vers quel destin ? Car le pêcheur est aussi un poète qui s’ignore, à jamais sauvé du tracas de la rime.

Il n’est donc pas nécessaire – pour peu que l’on n’éprouve aucune joie à extirper un perfide crochet d’une bouche béant sur de muets reproches – de prendre du poisson pour être pêcheur ; et peut-être vaut-il mieux n’en rien faire. C’est, n’en doutons pas, en jetant sa ligne dans un de ces potamoï grecs, hier torrents bondissants, aujourd’hui lamentables filets d’eau errant entre les roches, que le sage Héraclite, voici plus de deux mille ans, ferra cette sentence délicieusement mélancolique qui fit le bonheur de ses vieux jours et qui devait enchanter après lui une suite infinie de poètes élégiaques et de philosophes désabusés, - à savoir que « l’homme ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve. » Elle valait bien une truite.

Pour moi, ayant éprouvé, vers le milieu de ma vie, le besoin d’en changer et d’enfourcher enfin un paisible dada, je me vis certain jour faire emplette d’une canne et même – horreur ! – d’une livre d’asticots (je voyais grand, comme il appert). Je choisis pour mes débuts une radieuse matinée de mai, la plus bénigne de nos rivières, et m’établis au pied d’un saule de noble aspect : toujours les arbres furent mes amis et mes protecteurs. Et d’abord j’eus soin de concentrer une attention assidue sur le bouchon. Comme rien ne se passait, je changeai de méthode et me pris à rêvasser au loin, étant chose notoire que la chance est une coquette qui sourit à qui la dédaigne. Même succès.

C’est alors que le ciel prit les choses en main sous les espèces d’un curé qui passait par là, le cœur en fête. L’homme de Dieu flaira sur le champ le novice ; relevant sa manche sacerdotale, il me montra comme il fallait, d’un tour de poignet dégagé, expédier la ligne avec décision là où un poissonnet peu expérimenté ne peut que l’attendre, en appétit d’asticot. J’observai mon sauveur avec confiance : si le Maître avait multiplié les poissons comme on sait, s’il avait gonflé à crever les filets des pêcheurs ses apôtres, le disciple n’allait-il pas, pour un pauvre pécheur de bonne volonté, tirer d’une honnête rivière ne serait-ce qu’une ablette ? Sans doute ne fus-je pas jugé digne d’un aussi modeste miracle : rien ne vint. L’homme de Dieu s’en fut alors sur ses grands pieds vers de plus hauts desseins, me recommandant sur toute chose la patience et la persévérance, qui viennent à bout de tout.

Hélas, j’eus beau renouveler à mainte reprise le geste auguste du pêcheur, tout ce que je réussis à faire, ce fut d’expédier ligne et pendeloques s’emberlificoter dans les ramilles de l’arbre. Je tirai comme un beau diable : en vain. Tant je fis danser la branche qu’enfin la ligne céda, mais seule… Seule ? Non pas ! Abandonnant là-haut bouchon et breloques, j’accomplis ce bel exploit d’éparpiller quelques feuilles qui vinrent gentiment se poser sur ma tête et mes épaules. Effilées et pâlottes, elles ressemblaient de façon troublante à mes récalcitrantes ablettes. C’est elles qui durent danser en rond, à ce spectacle !

Telle fut en vérité ma pêche miraculeuse. En ce temps-là, j’étais peu versé – le suis-je davantage aujourd’hui ? – dans l’interprétation des signes. « Tu pêcheras du côté du ciel », - le message était pourtant clair. Mais j’ai la tête un peu dure et il ne s’écoula pas moins d’une dizaine d’années, il me semble, entre l’avis d’en haut et un commencement d’exécution.

Ainsi prit fin, à peine commencée, en ce matin de mai au bord de l’Indre, ma carrière de pêcheur fictif. Dépouillée de son merveilleux moulinet et de ses attributs guerriers, la pauvre canne servit quelque temps, quand venait septembre, à taquiner dans mon verger les pommes haut perchées et peu pressées d’abandonner leur arbre… Plus tard, on la vit soutenir de languissants rosiers, - ce qui représentait tout de même une réelle promotion. Et puis…

Et puis, lasse de ces faux-semblants et de ces métamorphoses, elle rentra enfin – je ne sais quand, où, ni comme – dans le néant d’où – non sans raison, je pense – elle était sortie. Mais le souvenir de nos communes prouesses n’est pas près, lui, de me quitter.

Michel Guimbal
août 1993
(voir mon site http://pagesfeuilletees.free.fr, rubrique "poèmes de mon oncle")

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Jeu 1 Avr - 17:02

Fée Violine a écrit:Hmmm... La tonsure ça n'existe plus depuis longtemps...

elle est toujours de rigueur cher les moines il la lui feront au rasoir couteau affraid affraid

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Fée Violine le Jeu 1 Avr - 17:25

La tonsure est une pratique adoptée par certaines Églises chrétiennes, consistant à raser une partie des cheveux d'un clerc. Signe de renonciation au monde, elle est aussi, avec la prise d'habit et le changement de nom, un élément d'un rituel de mort et de renaissance qui efface les péchés antérieurs.

La tonsure est une pratique née au début du Moyen Âge ; elle n'est pas connue aux premiers temps de l'Église et Jérôme de Stridon la désapprouve même. Marque infamante réservée aux esclaves, elle est adoptée d'abord par les moines avant de gagner les prêtres au VIe siècle. À partir du VIIe siècle, plusieurs sortes de tonsures entrent en concurrence :

la tonsure orientale, consistant à raser la tête tout entière, réputée fondée sur l'autorité de l'apôtre Paul ;
la tonsure celtique, consistant à raser l'avant du crâne, d'oreille en oreille, réputée fondée sur l'autorité de l'apôtre Jean ;
la tonsure romaine, consistant à raser seulement le haut du crâne, le reste des cheveux formant une couronne, réputée fondée sur l'autorité de l'apôtre Pierre.
La Règle de saint Benoît (VIe s.) mentionne la tonsure de manière accessoire, en parlant de ceux qui mentent à Dieu par leur tonsure (ch. 1, 7).

Au sein de l'Église catholique, la tonsure romaine l'emporte sur les deux autres formes et reste en vigueur jusqu'en 1972, date à laquelle le motu proprio Ministeria quædam de Paul VI la rend facultative.
(wikipédia)
Je dois dire que je n'ai jamais vu un moine tonsuré, et pourtant je fréquente certainement plus de moines que toi!

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Jeu 1 Avr - 17:43

Fée Violine a écrit:


Je dois dire que je n'ai jamais vu un moine tonsuré, et pourtant je fréquente certainement plus de moines que toi!

La tu ne sais pas si j'en fréquente ou pas, tu nous la joue à la bible... Very Happy

Si tu veux en voir et pas des vieux,va visiter le Baroux

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Piboule le Jeu 1 Avr - 18:43

taratata vous ne connaissez pas l'origine de la tonsure !

Elle vit le jour dans un élevage de galinacée lozérien où un perroquet se tapait régulièrement toutes les poules de l'élevage et devenait de plus en plus maigre... Un jour la fermière lui dit si demain je t'y prend plus de deux fois je te tonds ! Ainsi fut fait dès none !

Le jour de pâques toute la famille est réunie autour de la table dont un moine, et notre perroquet, perché au dessus de la porte, vise le tableau et s'écrie "toi aussi tu baises les poules" ?

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8165
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Jeu 1 Avr - 18:47

s'il baise les poules il n'est point pedophile ?

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par cilaos le Jeu 1 Avr - 18:54

Paul avait ressenti de la culpabilité toute la journée parce qu'il avait couché avec une de ses patientes...

Tous les efforts qu' il y mettait pour oublier étaient inutiles.
La culpabilité et un sentiment de trahison l' envahissaient.
Mais à l'occasion, une p'tite voix intérieure rassurante lui disait:
« Paul, ne t'en fais pas. Tu n'es pas le premier professionnel de la santé qui couche avec une de ses patientes et tu ne seras pas le dernier...
Après tout, tu es célibataire, essaie d'oublier tout cela. »

Mais invariablement, une autre p'tite voix le ramenait à la réalité,
Lui chuchotant:
« Oui mais bordel de merde, Paul...

T' es vétérinaire !!! »

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10648
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Fée Violine le Ven 2 Avr - 11:30

baboulaa a écrit:
Fée Violine a écrit:


Je dois dire que je n'ai jamais vu un moine tonsuré, et pourtant je fréquente certainement plus de moines que toi!

La tu ne sais pas si j'en fréquente ou pas, tu nous la joue à la bible... Very Happy

Si tu veux en voir et pas des vieux,va visiter le Baroux
Evidemment, le Barroux ce sont des tradis! Je parlais des moines normaux.
Cela dit, c'est bien vrai que je ne sais pas qui tu fréquentes! Very Happy

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4484
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Ven 2 Avr - 17:53

Fée Violine a écrit:

Je parlais des moines normaux.

Ça existe des moines anormaux ??

Pitain de la ségrégation dans les congrégations ?? Very Happy Very Happy Very Happy

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Ven 2 Avr - 17:54

Fée Violine a écrit:
Cela dit, c'est bien vrai que je ne sais pas qui tu fréquentes! Very Happy

Ben toi virtuellement Very Happy Very Happy

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par baboulaa le Ven 2 Avr - 18:44

cilaos a écrit:Paul avait ressenti de la culpabilité toute la journée parce qu'il avait couché avec une de ses patientes...

Tous les efforts qu' il y mettait pour oublier étaient inutiles.
La culpabilité et un sentiment de trahison l' envahissaient.
Mais à l'occasion, une p'tite voix intérieure rassurante lui disait:
« Paul, ne t'en fais pas. Tu n'es pas le premier professionnel de la santé qui couche avec une de ses patientes et tu ne seras pas le dernier...
Après tout, tu es célibataire, essaie d'oublier tout cela. »

Mais invariablement, une autre p'tite voix le ramenait à la réalité,
Lui chuchotant:
« Oui mais bordel de merde, Paul...

T' es vétérinaire !!! »

Ben quoi Cilaos je la comprend pas ton histoire... confused

Car quelle est la différence entre un toubid et un véto qui couche avec sa patiente??

Aucune.... Suspect

Car dans les deux cas c'est soit avec une Poule, ou une Vache, ou une Cochonne, une Chienne, une Dinde , une Pintade, ou alors une Ânesse affraid

Non mes dames pas sur la tête à mon age il est vrai qu'elle commence à être fêlée lol!

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5822
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ???????

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum