Le café LITTERAIRE

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mar 1 Mai - 18:40

Pauvre MAM, être crétine à ce point c'est pathétique ! Elle n'est bonne qu'à jouer les petits soldats pour se faire bien voir des "mâles" qui l'entourent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 2 Mai - 8:00

ça ne métonne pas que des femmes n'aiment pas Ségolène, certaines en sont malades de jalousie, Ségolène est pour elles une concurente... Il suffit pour certaines que leur conjoint ai eue la mauvaise idée de dire que c'est une belle femme. Entre elles les femmes peuvent être des tigresses... heureusement qu'on est pas toutes comme ça !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par kaïou le Ven 11 Mai - 14:13

Nostalgie d'enfance

Sous le nez de la maîtresse on trafiquait en langage codé On arpentait le monde entre les pages de l'atlas; on le redessinait L'entaille à nos poignets dénonçait l'alliance : à la vie à la mort. Parfois le vent soufflait ses sauvages secrets, de fauves violences. L'aile morte nous effleurait : - Jure que tu ne me laisseras jamais sans nouvelles ! - Si je mens, je vais en enfer. Où marches-tu maintenant ? Il fait froid de ce côté-ci du monde. Dis-moi : qui es-tu devenu ? Où sont les lisières d'Eden ? Il fait très seul au pays des hommes .Un nouveau poème de Colette Nys Mazure, extrait de Feux dans la nuit, que j'ai lu aujourd'hui et que j'ai beaucoup aimé.
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7278
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Surcouf le Mer 13 Juin - 13:05

Le fantôme en tergal contre la légion damnée du IVe Reich
Avec notamment, un savant fou, d'infames nazis et des zombies partout ...

BD de Pixel Vengeur. Iconoclaste au possible, humour décapant digne de François Boucq et Marcel Gotlib. A ne pas manquer. 15€, 60 pages, éditions Albin Michel.





Dernière édition par Surcouf le Mar 8 Avr - 15:45, édité 1 fois

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Henri le Ven 6 Juil - 8:08

"Je, françois Villon" de J Teulé (historien)
Un superbe livre pour la plage. Bien écrit juste comme il faut. Un peu comme un roman auto-biographique du cher Villon.
"Cher"...hum plein d'idées un peu romantiques sur le personnage vont disparaitre. Le cher "Ange" avait le diable au corps et ne s'arrêtait pas sur les cas de conscience que lui procuraient les bonnes occas de tutoyer le diable.
Une vision aussi sur ce moyen age qui puait la merde, le sang, la souffrance et la justice rendue au fil des lames diverses mais aussi des ébouillantages, découpages et autres pendaisons...
Un livre qui laissera des traces sur le sable de vos vacances.
Des fois je l'ai lu que d'un oeil. L'autre disait "non c'est pas vrai il va pas faire ça!!!" Et ben si, il le faisait. Sacré François va!
avatar
Henri
Membre
Membre

Nombre de messages : 594
Age : 67
Points : 3967
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Ven 6 Juil - 11:42

Henri, Je l'ai acheté dès qu'il est sorti, d'une part parce que la critique de France Inter était très bonne, d'autre part parce que j'aimais beaucoup les poésies de Villon qu'on nous faisait apprendre. J'ai lu les premières pages puis l'ai reposé pour des jours où je serai plus apte à lire toutes les atrocités de cet "âge" si dur.
Par contre, je viens de finir "Latitude 0" de Mike Horn, un aventurier, le seul à avoir fait le tour du monde en suivant l'Equateur. Passionnant. Et "Entre les murs" de François Bégaudeau, un enseignant qui narre de façon romancée une année scolaire dans le 19e arrondissement de Paris. Passionnant également.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Henri le Dim 8 Juil - 6:26

Mimi, les premières pages ressemblent aux dernières...mais celà vaux le coup de se serrer un peu les tripes. Et puis toute cette horreur est bien celle des hommes, seuls capables d'autant de raffinement et d'imagination...
Le monde des animaux me semble tellement rassurant aprés la lecture de ce livre historique...
avatar
Henri
Membre
Membre

Nombre de messages : 594
Age : 67
Points : 3967
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Raoul le Dim 8 Juil - 9:41

Pour ceux qui aime la lenteur de l'été, je conseille les aventures du commissaire Kurt Wallander par Henning Mankell.

1. Meurtriers sans visage (parution française : 1994), Mördare utan ansikte (parution en Suède : 1991)
2. Les chiens de Riga (2003), Hundarna i Riga (1992)
3. La Lionne blanche (2004), Den vita lejoninnan (1993)
4. L'Homme qui souriait (2005), Mannen som log (1994)
5. Le Guerrier solitaire (1999), Villospår (1995)
6. La cinquième femme (2000), Den femte kvinnan (1996)
7. Les morts de la Saint-Jean (2001), Steget efter (1997)
8. La Muraille invisible (2002), Brandvägg (1998)
9. La Pyramide (pas encore traduit), Pyramiden (1999)
10. Avant le gel (paru le 16 septembre 2005), Innan frosten (2002). Kurt Wallander partage ici le rôle principal avec sa fille Linda.

Des romans policiers sans sang ou presque, un héros qui n'en est pas un, un pays à découvrir et un rythme particulier.
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4795
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par leburton le Lun 9 Juil - 6:55

Raoul tu parles suédois ?

leburton
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Lun 9 Juil - 13:28

Merci Raoul
Henri, je l'avais aussi acheté parce que j'ai une tendresse pour Jean Teulé, excellent dans "L'assiette anglaise" de Bernard Rap, dont j'ai tant regretté aussi la mort. Il était, dans cette émission, entouré d'une fameuse équipe de journaliste. Teulé avait le chic pour trouver des sujets un peu iconoclastes....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Raoul le Lun 9 Juil - 16:40

leburton a écrit:Raoul tu parles suédois ?

malheureusement non.
avatar
Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4795
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Surcouf le Mar 17 Juil - 9:48

Loin d'Odile
de Christian OSTER, éditions de minuit

Bouquin remarquable par l'usage intensif du passé simple et d'autres temps de conjugaison inhabituels. Humour permanent mais un peu froid et aseptisé. Par contre, la fin est très décevante. Mais comment finir un livre racontant les méandres des humeurs masculines aprés une rupture ?

Les histoires d'amour finissent mal, en général. Chiant ça !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mar 17 Juil - 21:59

DE LA PIERRE A L'ETOILE de Claude ALLEGRE (Livre de poche)

Pour les gens qui aiment les Sciences comme la Géologie, l'Astronomie, l'Astrophysique,la Planétologie, la Cristallographie, la Séismologie,etc ... mais qui, comme moi, n'ont pas eu la chance de poursuivre des études supérieures scientifiques, j'ai trouvé ce livre de Claude Allègre passionnant et FONDAMENTAL .
En 400 pages, ce livre de poche vous donne les clés, les bases suffisantes pour presque tout comprendre sur le lien entre le simple caillou, le fer le plus dur et un gaz comme l'hydrogène.
Vous lisez avec une boulimie croissante car chaque page vous donne une clé qui bouleverse toutes vos certitudes . Vous vous mettez à comprendre comment on a pu savoir de quoi est faite chaque planète, jusqu'à voir son coeur pourtant invisible, à visualiser Vénus qui tourne à l'envers de toutes les autres et surtout à savoir pourquoi, vous comprenez comme une révélation comment le spectromètre de masse, cette balance atomique a pu révolutionner la connaissance de l'origine de l'Univers par la mesure des isotopes du Plomb, vous apprenez qu'il y a 4 sortes de plomb, que le Soleil concentre 99,8% de la masse du système solaire, qu'il y a 4,5 Milliards d'années les corps solides de ce système se sont formés en 20 Millions d'années seulement, et surtout comment on en est sûrs.
Claude Allègre n'est pas aimé comme politicien, et parce qu'il s'est opposé à Haroun Tazieff dans un déménagement de population non justifié dans une île française. Là il publie récemment un autre bouquin (Ma vérité sur la planète) contredisant Hulot sur pas mal de points, et avec raison souvent. C'est comme pas mal de chanteurs et d'acteurs, ils sont excellents dans leur spécialité mais nuls quand ils se fourvoient à jouer le jeu malsain de la politique politicienne ou se mêlent de donner leur avis sur tout.
Il a des défauts, par contre le livre dont je vous parle est un chef d'oeuvre de vulgarisation scientifique, d'une densité et d'une richesse rarement vue ailleurs.
Il devrait être rendu obligatoire au moins en Terminale pour tous les élèves, et les idées qu'il renferme devraient être intégrées aux programmes scolaires et adaptées à chaque niveau. Après l'avoir lu (disons "travaillé"), je me dis "mais comment çà se fait que personne ne m'a jamais appris celà avant ?" J'ai appris seulement l'an dernier pourquoi la lune montre toujours la même face alors qu'elle tourne aussi ... A 56 ans ...

Conclusion: livre de référence à lire et à anoter, à relire aussi car vraiment parfois si l'on comprend bien, si tout paraît évident quant on le lit, mémoriser et mouliner tout çà pour le faire sien et le restituer, c'est autrechose !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 18 Juil - 10:52

Le coquin, on dirait qu'il a été sponsorisé par Channel dont on reconnait le Logo dans l'embrassade explosive des deux étoiles, en haut à gauche de la couverture . Ah quel coquin cet Allègre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 18 Juil - 12:26

Pourtant c'est bien un scientifique qui m'a dit qu'il n'avait pas grande estime pour lui car il ferait partie de cette "race de chercheurs" qui n'ont aucun scrupule à truquer les résultats de leurs propres recherches pour se placer politiquement.

Le monde de la politique est décidemment bien surprenant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 18 Juil - 15:28

Je disais qu'il faut faire abstraction de ces aspects de sa personnalité, pour appréciezr la juste valeur de CE livre.
Là il ne parle pas d'écologie ni de rien qui puisse lui rapporter un Kopek. C'est le domaine où il parait fiable. Il faut le lire et ensuite on peut juger s'il truque . En fait il ne parle pas de ses propres recherches dans son livre, il fait une oeuvre de synthèse des évolutions des connaissances par l'interdisciplinarité, et il n'y a là rein à gagner à truquer .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 18 Juil - 15:38

Et s'il avait voulu se placer avec Sarko, il se serait pas lancé dans une critique acerbe de l'écolo de service qu'était le père Hulot . Sarko sait bien que comme secrétaire d'état, il serait comme il fut Ministre des Ecoles Nationales, incontrôlable.
Il faut à Sarko des courtisans-lavettes-carpettes-béni-oui-oui, peu importe de droâte ou de gôche-affichés, mais en pâte à modeler bien gluante et baveuse, comme l'omelette de la mère Poulard, pour bien les mouler dans sa grosse louche libérale.
Je préfère de loin Claude Allègre qui, au moins lui, travaille à la Recherche et partage ses connaissances, plutôt que ce croupion mou de Kouchner qui n'est qu'un va-t-en guerre et n'a plus rien d'un médecin depuis longtemps.

Je vois sur Wiki, que ce livre est une mise à jour d'un travail publié en 1985.
Il est présenté partout comme un ouvrage fondamental. Retenons celà et laissons tomber la polémique sur ses prises de postion politiques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_All%C3%A8gre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par kaïou le Mer 18 Juil - 16:00

pour une fois qu'un bouquin titre sur moi ,je vais me l'offrir
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 67
Points : 7278
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mer 18 Juil - 17:21

Bien d'accord avec toi Loulou. Je vais me le procurer aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Jeu 19 Juil - 12:39


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le boucher de Guelma

Message par Surcouf le Lun 8 Oct - 15:24

Le boucher de Guelma
de Françis ZAMPONI, ed du Seuil.

résumé : En arrêtant à sa descente d'avion Maurice Fabre, recherché pour crime contre l'humanité en raison de sa participation aux massacres de Sétif, 'les autorités algériennes' risquent de se retrouver prises à leur propre piège. En réalité, plus de soixante ans après les faits, personne, des deux côtés de la Méditerranée, n'a vraiment intérêt à revenir sur ces journées sanglantes de mai 1945, dans cette Algérie française qui était alors à la fois pétainiste, gaulliste et sous influence américaine. Ni Alger, ni Paris, ni même Washington... Personne, sauf le prévenu, que la presse algérienne désigne comme le 'boucher de Guelma', aujourd' hui déterminé à ne plus rien cacher de la vérité sur des tueries dont les victimes se comptèrent par dizaine de milliers. Comment faire taire ce vieillard, dont la mémoire est implacable, et qui, au fil de l'instruction de son procès, se montre décidément trop bavard ?

Zamponi, journaliste et écrivain aime bien écrire sur l'Algérie, pays ou il est né. Ses livres sont plus des récits historiques romancés, que des romans historiques. Le boucher de Guelma, c'est l'histoire, pas trés connue, des émeutes de mai 1945 dans la région de Sétif, qui ont fait de nombreux morts (chiffres variables de 2000 à 45000 !). Zamponi rappelle le contexte, les intérets divergents de quelques grandes puissances, et comment deux communautés ont été instrumentalisées. Ses personnages sont sans fard ni caricatures, chacun est dans son rôle et on lit ce bouquin sans concession pour personne avec plaisir.




_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fils du dieu de l'orage

Message par Surcouf le Mar 9 Oct - 15:20

Le fils du dieu de l'orage
Arto Paasilinaa
collection Folio

Un concentré d'humour par le prolixe Arto Paasilinaa. Un livre jubilatoire, rabelaisien, descendu des lacs de Carélie pour notre plus grand plasir. Finnoiseries idéales pour chasser les humeurs grincheuses, idées noires et autres joyeusetées qui prennent parfois le chou !


_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mar 9 Oct - 17:04

En ce qui concerne la guerre d'Algérie, je viens de finir "Un livre à la mer" de Geneviève Briot aux éditions Marsa (supplément du n° 75-76 de la revue Algérie Littérature/Action). Sept témoignages sur cette période. Harkis, algériens, pieds-noirs, des représentants de toutes les communautés et de la façon dont chacune a vécu cette période. Passionnant. Je vous le recommande chaudement.

Et je suis plongée actuellement dans la compilation des chroniques de Patrick Pelloux dans Charlie Hebdo : "Histoires d'urgences". Tout aussi passionnant, bouleversant et édifiant. Pauvre France, tu es tombée bien bas. 100 000 lits d'hôpitaux supprimés en quelques années, martèle-t-il, et tout ce qui va avec dans cette volonté de nos gouvernants de privatiser ce qui ne devrait pas l'être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Surcouf le Mar 16 Oct - 13:16

Je vous signale la sortie de "Il était une fois en France", tome 1, "L'empire de Monsieur Joseph".
C'est une BD qui raconte la vie de Joseph Joanovoci, personnage extrèmement ambigu pendant l'occupation. Cet individu a élé placé en résidence surveillée à Mende, en 1947, pendant quelques mois. Les vieux mendois se rappellent de sa silhouette bonhomme arpentant les rues de la ville. Peut être aura t'on l'occasion de voir quelques planches de la préfecture lozérienne dans les albums à venir ?

la fiche :
http://www.glenatbd.com/default.asp?Id=http%3A//www.glenatbd.com/il-etait-une-fois-en-france-1-9782723455800.htm

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5645
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Invité le Mar 16 Oct - 13:24

Il y a un moment que je n'avais pas visité le café littéraire , merci de vos commentaires sur les derniers livres lus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le café LITTERAIRE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum