anipassion.com

Un casseur en liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un casseur en liberté

Message par Surcouf le Jeu 7 Oct - 10:18

On le savait tricheur, menteur, voleur et on apprend maintenant que c’est un casseur (d’objets, parce que d’entreprises, on le savait déjà). Interrogé hier sur France Info, même s’il a nié farouchement être coupable, il a quand même reconnu être impliqué dans le bris du vase de Soissons. En effet, il raconte au journaliste qu’un livre est en préparation faisant état de traces ADN trouvées sur le vase et qui lui seraient injustement attribuées. Le présumé coupable (ou innocent), un prénommé Bernard, se tapit derrière une soi-disant cabale montée contre lui par l’extrême droite. Avec cette espèce de Robin des Bois à l’envers, qui prend aux pauvres pour redistribuer aux riches (lui en premier car charité bien ordonnée …), on sait déjà à quoi on peut s’attendre. Par contre, cette découverte permet de replacer Clovis, roi des Francs et un des premiers unificateurs du royaume et de sa nation, au centre de l’histoire de France. Mais ça ne va pas durer car, sous prétexte de mise à jour des programmes scolaires, ce personnage fameux va disparaitre purement et simplement des manuels de classe, accompagné notamment de Charles Martel, Jeanne d’Arc et d’autres. Louis XIV, Napoléon, autres acteurs devenus secondaire, vont être réduits à quelques lignes. En attendant les oubliettes.
Néanmoins, le raffut de Bernard sur cet épisode de Soissons redonne aux Francs quelque crédit. Et ce crédit lie, au nez et à la barbe des élagueurs de l’Histoire, Clovis à l’histoire de France pour quelques temps encore.
On ne sait pas quelle est la part de légende et de vérité sur le vase de Soissons. Mais le faux c’est à Bernard qu’on le doit. Ca valait bien un déroulage de tapis. Au moins, les héros déchus pourront s’essuyer les pieds en sortant des manuels scolaires.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5278
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

De là Tapie se rit

Message par Fraissinet le Lun 11 Oct - 14:45

Toujours à vouloir nous faire rire avec son histoire d'ami didas, il n'est qu'au casseur pillard Bernard de se présenter pour qu'on casse la tirelire de l'état.
L'accuser de quoique ce soit concernant la disparition du vase serait néanmoins tout à fait injustifié dans la mesure où il n'était pas là et qu'il lui aurait fallu faire Paris Soissons en un quart d'heure pour pouvoir être concerné!
Rapines de manuels, et non d'Emmanuelle bien sûr, ne peuvent hélas donc lui être imputées.
Du reste, il se moque en réalité totalement de la disparition de Louis XIV ou de Clovis dans la mesure où son vase d'expansion continue de déborder largement de coupures Benjamin Franklin de 100 dollars.

En renard avisé qu'il est, il se fait muet, ce qui ne l'a pas empêché de fêter, en une soirée copieusement arrosée, ses récents futurs encaissements.
Aussi ne peut-on lui reprocher qu'il abuse, Bernard, d'eau.

Après tous ses affres, il a décidé de faire la paix avec la justice de son pays et l'une de ses gardiennes les plus médiatiques, Rachida Dati.
Rachida, tapie derrière Bernard, dont il est le mentor, Bernard, le suit.

S'il n'est pas le pair en médiatie qu'elle recherche, il représente l'image d'un certain confort de vie auquel elle aspire.

Il la mue donc, autant qu'il le peut, de son moteur à fort couple et la muselle, bien qu'elle ronge son frein, non toutefois sans quelques explosions incontrolées.

Hésitations flagellantes entre inflation et déflation, l'amenant pour ne pas choisir, à un statu quo, la flation, c'est sa malheureuse langue qui, d'un fourchement suspect, a réduit à néant sa brillante chevauchée.

N'y aurait-il à craindre quelque nouveau et rédhibitoire débordement avec sa croisade sur les voies sur berge ?

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6109
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un casseur en liberté

Message par GARRIGUES Bernard le Lun 11 Oct - 18:45

C'est vrai que, lorsqu'il s'agit d'un estomac d'autruche, chacun est avide d'examiner le caca à venir.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5358
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un casseur en liberté

Message par Piboule le Lun 11 Oct - 19:34

C'est évident que casser un vase à Soissons explique que Charles Martel est arrêté les arabes à moitié ! Diable un bris de verre ça fait sursauter ! Si l'analyse ADN dénonce le coupable en la personne de Bernard Tapie une évidence s'impose : Le clonage existe depuis longtemps, très longtemps !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un casseur en liberté

Message par GARRIGUES Bernard le Lun 11 Oct - 21:06

La chevauchée fantastique de Rachida évoque, inconsciemment, des images d'une sombre hard-iesse.

Nous sommes tous de boucs navigants de village virtuel en village virtuel à l'odeur de l'amour de petite chèvre.

(C'est pour les RG)

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5358
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un casseur en liberté

Message par Surcouf le Mar 12 Oct - 7:41

Fraissinet a écrit: N'y aurait-il à craindre quelque débordement avec sa croisade sur les voies sur berge ?
Et non pas la croisade sur les verges en bois !

Verge : partie droite d'une ancre à jas qui s'étend de l'organeau au point de croisement des pattes.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5278
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un casseur en liberté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum