anipassion.com

Ni coca, ni colle a

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Sam 9 Oct - 8:04

Que venait-elle donc faire dans cette galère * à ainsi s'accrocher à ce misérable Lozéristan ?
Etait-elle engagée dans une recherche sauvage d'origine, géographique, linguistique, musicale ou autre ?
Allait-elle se retrouver à mère patrie dans cette Île de France à aimer ces Parisis tant ?
Serait-ce le contact de ce noueux arbre tonnant qu'elle querrait dans cette forêt de Brocéliande ?
Est-ce cet amour de la musique que Nicole a Sirkis tant ?
Entendrait-elle dans cette langue patoisante oiseuse des échos de sa lointaine province ?

*Galère, rabot à deux poignées ou bateau, de toute façon, ce n'est qu'une façon de parler, car c'est en avion qu'elle viendra !

C'est donc bien ici la nature complexe (c'est peu de le dire) de cette addiction que nous allons essayer d'éclairer.

Sans doute pour partie attirée irrésistiblement par ce steppard en loucedé qui s'tend.
Ella allait venir en Lozère et déjà préparait ses cadeaux, mystère sur sa venue, elle ferait ses courses à Paris à la Samar quand ?
Est-ce la perspective d'y voir la jolie québecoise qui rallumerait la flamme endormie de vieux guerriers lozéris inconnus et les amènerait à lever les couleurs ?
Espéraient-ils miracle à se rendre ainsi, pleins d'espoir, sur la place du raidistan ? *

* Plus exactement d'ailleurs place du Reghistan, certes somptueuse, mais dont la vocation religieuse ne se prête pas bien à la gaudriole gabale et à la drague cévenole !

Quelle route pour venir ? Antifer…Ghana seraient-elles des étapes incontournables ?
Allait-elle, aussitôt arrivée, rendre le mâle chèvre chèvre et engendrer avec lui une nouvelle espèce de perroquet, le bouc ara ?
Américaine du nord, tâche Kentucky risquait de faire en cette aimable et pauvre province.

Sa tante s'était blessée au genou, elle allait se faire opérer…sans date précise…
Devrait-elle décaler son vol ?
Sa tata turque ménisque quand ?

Biche cake délicieux, elle craquait évidemment pour le chasseur maître-queux et tous ses cols. Aussi ne voulait-elle pas faire au kir guise de mijaurée.

Son attrait pour les beaux hommes des steppes n'est plus à démontrer.
Elle ne peut résister à ces doux, champs, baies ?
Malheureusement, elle ne peut se cacher et son incartade gicle et éclabousse tous les environs.
Heureusement, il n'y a personne autour dans ces pays en stan!

Enfin, comment ne pas être attirée par ce pays qui brandit haut et fort sa casaque stan.
D'un naturel vif, l'habitant local ne baille qu'aux nourrices qui lui offrent leurs seins.
Avec de tels obus, pas étonnant qu'en été il se crispe août Nick.

L'ouzbeke pratique en effet également cet accueil chaleureux avec le touriste lui disant à toi.
Etonnant, non ?
En réalité pas du tout.
Les fins linguistes en ouzbek que vous êtes savent que cet à toi signifie le breuvage national, le lait caillé!

A défaut de leur donner la têtée, Nicole, bonne joueuse de poker, assumera la défaite en abaissant les petites cartes noires et blanches d'Almaty que la paire d'as tanna…

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Sam 9 Oct - 8:07

Les origines lozéristanes remontent à très longtemps et, avec elles, cette réputation de coriace. Depuis de nombreux siècles, les Lozéris tannent le cuir de l'administration locale pour en obtenir décharge d'une partie de leur dime, considérant que la moitié de leurs récoltes, en guise d'impôts, est largement suffisante.

Coriace, il fallut l'être en effet, car le département fit l'objet d'invasions, wisigothe (et son hérésie arienne), angle (et son T), arabe (et son pur sang), romaine (et sa salade), espagnole (et sa paella) et bien d'autres, les unes d'huns et les autres de vandales (les sagouins, s'ils leur sont à certains égards comparables, ne forment toutefois pas une peuplade invasive, mais un groupe de singes d'Amérique du Sud)…
S'en suivirent des malaxages de chair, des pétrissages de pâte, des paniers, pas percés, de miches volumineuses et de robustes bâtards (ces étrangers qui mangent le pain des français) tels que l'hérésie d'une race pur lozéri * disparut au profit d'une grande capacité de résistance propre liée aux mélanges génétiques.

* Arnaque Objectivement Primaire, idée vraisemblablement véhiculée par la branche séparatiste la plus extrême de l'énigmatique, dangereux, secret et, pourrait-on suggérer, un peu assoupi, Forum du Linceul Lanuéjolois.

C'est maintenant l'Union Européenne qui, sans viols, ce n'est pas là la moindre de ses vertus, mais à coups d'incitations financières, essaye d'amadouer l'indigène rétif et d'obtenir l'assentiment de ses ressortissants avec, qui un tracteur, qui un hangar, qui un entrepôt, qui encore une bergerie, qui, une usine…

Quid du cheval de Przewalski, précurseur du cheval domestiqué, mais que l'homme ne réussit jamais à domestiquer ?.
Il fut redécouvert tardivement, en 1879, l'espèce étant alors considérée comme éteinte, décimée par les chasseurs mongols, redécouvert, donc, par le colonel Przewalski, explorateur russe (et non polonais, comme on l'a longtemps cru) qui le trouva en Dzoungarie (pas ce fameux ersatz Hungary, mais l'original aux confins de la Chine), dans une vaste zone steppique aride. Encerclé par des montagnes qui le bordent et la nausée qui accompagne les grandes altitudes, le désert de Gobi y est.
Qui d'autre en effet que de rudes équidés pourrait vivre dans tel environnement ?
C'est qu'ici, la guerre ne vient pas des étoiles, mais des cailloux, des scorpions, des scolopendres, des vipères et autres amicales bestioles !
Aussi faut-il se réjouir que, bien que dark, il soit cool l'âne Bator.

Ce sont ces animaux, considérés à tort donc comme inventés par un polonais, bien avant l'introduction des plombiers éponymes dans les canalisations de nos salles de bain, qui furent discrètement réintroduits avec l'appui de l'Union Européenne sur le Causse Méjan pour leur en faire déguster la bonne herbe destinée aux chevaux français sur des sites proches du Villaret et de Nivoliers.
Interrogée par la presse qui l'incrimine, l'association qui s'en occupe répond du takh au tac que personne ne voulait de ces beaux terrains !


Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Sam 9 Oct - 8:09

Et Nicole dans tout ça, me direz vous.
Eh bien, c'est ce lien qui unit indéfectiblement Québec et Lozéristan, qui est constitué par ce Saint Laurent, qui nous l'amène ici.
Saint Laurent, de Trèves *, car ici règne la paix.

*Que l'on ne confondra pas avec Saint Laurent sur Sèvre, ville vendéenne, à moitié bretonne, à moitié poitevine et à moitié angevine, ville caractérisée par une forte concentration de clochers témoignant d'une puissante emprise religieuse.

Ce Saint Laurent, martyr du IIIème siècle, doit avoir les oreilles qui sifflent d'être ainsi sur le gril.
Une légende, dont on n'est pas assuré du sérieux, voudrait en effet qu'il ait péri sur un gril (ce n'est donc plus de l'humour noir, mais de l'humour calciné !).

Trevidunum fondée par des volques (le volk teuton) gaulois arécomiques, le dunum étant une place forte et trevi, les trois vallées (tarn, tarnon, mimente).
Ils y vénèrent M (Mars) Tritullo, un dieu guerrier celte, connu grâce à cette inscription trouvée à Saint Laurent de Trèves sur une stèle aujourd'hui au musée de Mende :

M. TRIT
VLLO
CONS
ACRANI
V.S.L.M.

Le nom de Tritullus peut être interprété comme un dérivé des termes celtiques tris, trois et tullo, perçant, perforé. L'influence néfaste des celtes est bien ici une fois de plus démontrée avec force.
Signifiant littéralement perforant trois fois, ne peut-il constituer l'origine de la réputation un peu sulfureuse de l'habitant actuel de Saint Laurent, le laurentrévois ?
Serait-ce là le seul justificatif qu'avère Nicole par sa présence même sur les lieux ?
C'est que, a contrario, elle vaut un arrêt, Nicole.
Seule, elle, peut répondre, nous aurions besoin de ton avis, Nicole.
Bref…

Quid des personnages célèbres de Saint Laurent ?

Tonnance Ferréol, le premier, fut le dernier préfet des Gaules de 450 à 453.
C’est lui qui sauva la France des Huns en 451, commandés par Attila, sachant convaincre Gaulois et Romains de le combattre ensemble. Il évita le pire aussi par ses mesures judicieuses et sa diplomatie, lors du siège d'Arles par les Wisigoths en 453.
Ferréol avait une résidence principale près de Nîmes et une autre secondaire à Trévidon (sans doute Saint Laurent de Trèves).
Il s'y retira vers l'an 470, sans doute pour n'être pas obligé de vivre sous la domination des Wisigoths, après que ces derniers eurent réduit sous leur obéissance la province romaine de la Narbonnaise. Il finit sa vie dans une grande dévotion chrétienne, ainsi que le relate le deuxième grand personnage de Saint Laurent, Sidoine Apollinaire, son grand et vieil ami.

Préfet de Rome en 468, Sidoine Apollinaire, longtemps homme politique gallo-romain, fut nommé évêque de Clermont Ferrand où il christianisa l'Auvergne (il y avait du boulot!).
Dans son abondante prose, il décrit notamment ses voyages en Lozéristan.

Parlant à son livre (en effet, depuis son plus jeune âge, il radote), il lui dit :

En sortant de chez moi, ô mon livre, souviens-toi, je t’en prie, de suivre la route qui mène chez mes amis, dont je t’indique soigneusement les noms.
Ne prends pas l’ancien chemin, le long duquel se voit le nom de César sur d’antiques colonnes.
Va lentement, afin de resserrer dans tes retards les nœuds de l’ancienne amitié qui me lient à mes amis.

Il y conseille également le voyageur éventuel (route à prendre toutefois avec précaution, vu l'ancienneté du texte) :

Lorsque tu auras été accueilli dans leur sein (les Gabales), tu te rendras à Trévidon, et vers cette montagne trop voisine, hélas, des méchants Ruténi. C’est là que tu verras le père du savant Tonantius, le bienfaiteur et l’appui des Gaules, Ferréolus, rival de l’ancien Syagrius, Ferréolus, dont l’épouse Papianilla * partage les soins et les travaux.
Elle surpasse et Tanaquil, et la fille de Tricipitinus, et la vierge consacrée à la Vesta phrygienne, qui, avec ses cheveux, fit remonter à un vaisseau les ondes enflées du Tibre.

* Fille de l'empereur Avitus.
L'hommage appuyé et coupable à l'épouse par le poète n'est pas sans suggérer quelque question !

Tu apercevras le Lésora (le mont Lozère), plus élevé que le Caucase, et le Tarn rapide, qui nourrit dans ses eaux limpides un poisson limoneux d’une chair excellente. Ici, mon livre, emprunte les ailes légères de Zétus et de Calaïs, et évite cette montagne dont la cime est battue par d’éternelles tempêtes (l'Aigoual peut être ou le Plan de Fontmort), mais, quelle que soit la rapidité de ton vol, tu descendras fatigué à Voroangus (Broucen, près d'Alès).

Donc Saint Laurent, c'est le paradis et c'est ce qui justifia que, bien avant la séparation, non pas de l'Eglise et de l'Etat, mais de la Can de l'Hospitalet et du Causse Méjan, s'installèrent vauriens…euh…non…sauriens qui laissèrent sur place les traces que l'on connaît.


Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Sam 9 Oct - 8:11

Le Lozéri a toujours été de toute éternité rétif à toute forme d'autorité, surtout si celle-ci se laisse aller à des penchants naturels d'appropriation indûe, voire à l'extrême de rapines, que d'ailleurs, occasionnellement, l'indigène pratique également quelquefois.

Rapines, bien sûr pas de cheval, encore que…
Le curé Peytavin relatait que le fameux Rouge de Malmont ayant avisé le bel étalon de Mathieu Merle à Mende s'y était fait passer pour fou pendant trois ou quatre jours pour endormir la méfiance de la garde jusqu'à ce qu'un palefrenier imprudent se fit poignarder et que le Rouge quittât Mende sur le destrier en question pour le château du Tournels où il arriva, triomphal, auréolé de lauriers d'avoir ainsi fait rapine de cheval… rapines, pas de cheval donc, encore que…mais de vêtements, de mobilier ou d'alcools divers (cette addiction particulière pourrait-elle être liée à la mornitude qui atteint le Lozéristan lors de la longue saison d'hiver ?)

Volontiers défiant vis-à-vis des républiques proches, il peut être franchement opposé à celles où l'essart cosy a remplacé le rude bois originel. A l'occasion contradictoire, ce qu'il refuse pour la politique, il l'accepte sans difficultés pour la géographie, par exemple pour le bel Aubrac qui ne devînt ce désert vert qu'après avoir été rasé de ses forêts touffues au temps de la construction de la Domerie d'Aubrac au XIIième siècle pour protéger les pèlerins des attaques de brigands sur la route de Compostelle.

Est-ce le côté bestial du nordiste, issu de la lecture de nombreux contes de fées sur les loups, qui attire la québecoise ? Ce mystère, ainsi que bien d'autres, restera son secret.

Pour autant, frappée d'un terrible tennis elbow, qu'il serait plus raisonnable d'attribuer à une levée de coude un peu trop régulière qu'à un maniement trop intense de la raquette, elle a franchi un pas qui peut nous faire considérer qu'elle est des nôtres ?

Certes, elle est coupable et une petite amende de quelques milliards d'euros ne lui ferait pas de mal (Nicole…c'est pour rire…dans la vraie vie…une connerie pareille…ça ne pourrait pas arriver !)
Ma recommandation est toutefois la clémence pour éviter que le Lozéristan n'accélère son processus ultime de désertification!

Bonani!



Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par cilaos le Sam 9 Oct - 8:51

XXX000XXX

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10644
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Sam 9 Oct - 9:21

N'ayant pu éditer (l'histoire n'est manifestement pas terminée!), je vous joins ici une photo de la fameuse place du Reghistan à Samarkand en Ouzbékistan,




Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Colline le Sam 9 Oct - 11:56





Colline
Membre
Membre

Nombre de messages : 525
Age : 66
Points : 3671
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par GARRIGUES Bernard le Sam 9 Oct - 19:29

L'association du cheval de Przewalski (dont la réalité juridique n'est pas certaine) a touché 24 381 € de subventions européennes FEAGA et FEADER entre le 16 octobre 2008 et le 15 octobre 2009.

Ce au détriment d'un ayant-droit de la section des habitants de Nivolies qui a pourtant gagné devant le TA de Nîmes.

Les biens de la section des habitants de Nivolies ont été partagés par une opération SAFER/ASTAF entre divers bénéficiaires, dont la fameuse assiocation. Faut être un peu gonflé pour prétendre que personne ne voulait de ces terres qui rapportent 240 € à l'hectare de bonnes subventions (le revenu moyen de l'hectare lozèrien s'élève à 200 €/ha) alors qu'un ayant-droit en a été spolié.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5350
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Dim 10 Oct - 9:55

@GARRIGUES Bernard a écrit:Faut être un peu gonflé pour prétendre que personne ne voulait de ces terres qui rapportent 240 € à l'hectare de bonnes subventions (le revenu moyen de l'hectare lozèrien s'élève à 200 €/ha) alors qu'un ayant-droit en a été spolié.

D'abord je revendique le droit à raconter des conneries, je ne savais pas ce que tu décris! Laughing
Ensuite, et sur le fonds, il est bien que l'assoc ait pu disposer de ces terres pour ses chevaux qui constituent une élément de dépaysement (touristique) incontestable.
Il est bien aussi pour moi que l'intérêt collectif passe quelquefois avant l'intérêt particulier.
Bon maintenant, que ça aille au delà d'une décision de justice, ça m'interpelle, moi-aussi.

Bonani Nicole!

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Dim 10 Oct - 10:20

Wooooooow ! Je suis toujours sans voix au sortir de tes textes Fraissy!! Quelle verve! Wink
biSioux xoxox...

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Dim 10 Oct - 10:22

Merci Colline et merci a tous ceux et celles qui m'ont fait parvenir un p'tit message priivé dans ma messageire hotmail...Je vous adoreeeeeeeeeeeeeeeeeee! xoxoxox

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Dim 10 Oct - 10:26

Merci Colline et merci a ceux et celles qui m'ont fait parvenir un message privé dans ma messagerie ...Je vous adore xoxoxoxox

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Piboule le Dim 10 Oct - 12:03

Je viens mais un peu tard te biser Nicole, aussi pour me faire pardonner je le ferai très fort et plusieurs fois.
Merci à notre cousine des glaces de nous accompagner si souvent dans nos (désormais pauvres) échanges ! Il nous reste Fraissy et son esprit si vaste que nous ne serons jamais à l'étroit sur le forum.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8161
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Dim 10 Oct - 13:01

Merci Piboule pour tes bises, je te les rend toutes en y ajoutant une saveur de sirop d'érable... Oui un esprit vif et vaste, et quelle imagination il a fraissy!! Adérable comme tout!
P.S. Désolée pour le post en double, mon premier post ne s'affichant toujours pas , j'ai crue bon d'en faire un deuxième et voila que les deux apparaissent !!! Rolling Eyes Laughing

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Dim 10 Oct - 17:16

@Nicole a écrit:Wooooooow ! Je suis toujours sans voix au sortir de tes textes Fraissy!! Quelle verve! Wink
biSioux xoxox...
Verve est le mot que je cherchais ! Attention toutefois que la langue ne fourche pas !

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par kaïou le Dim 10 Oct - 18:04

@Fraissinet a écrit:
@Nicole a écrit:Wooooooow ! Je suis toujours sans voix au sortir de tes textes Fraissy!! Quelle verve! Wink
biSioux xoxox...
Verve est le mot que je cherchais ! Attention toutefois que la langue ne fourche pas !

il est trop fort!

kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 66
Points : 6903
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par GARRIGUES Bernard le Dim 10 Oct - 21:17

Je suis toujours aussi émerveillé des textes de Fraissinet.

Pour ce qui est de l'association du Cheval de Prwewalski, je ne suis pas très sûr qu'il s'agisse d'intérêt collectif et que les intérêts des ayants-droit de section de commune soient des intérêts a priori privés. Les nobels ont distingué, il y a un an Elinor OSTROM pour ses travaux sur la gouvernance des biens communs qui ont démontré que, lorsqu'elle était confié aux utilisateurs, c'était la modalité économique la plus efficace que les hommes aient mise au point.

Bien sûr, je respecte infiniment le droit de chacun à dire et même commettre des conneries. Mon propos était de rétablir la vérité sur la mise en valeur (subventionnée) de "terres dont personne ne voulait". Il y a quelque chose de pervers dans un système de subventions supérieures au revenu potentiel : les physiocrates parleraient de "supérieures à la rente" (ils croyaient aussi que la seule création de richesses accessible à l'homme était la rente foncière de l'activité agricole des hommes. Un tel système détruit le contrat social local et aucun développement local n'est possible sans un contrat social local équitable.

Ce d'autant qu'il me paraît très possible et beaucoup plus intelligent de "sauver" le cheval de Przewalski sans spolier les ayants-droit de la section de Nivolies.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5350
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Lun 11 Oct - 9:30

@Nicole a écrit:Adérable comme tout!

Nicole, il faut que tu choisisses entre les deux mots qui ne seront, loin s'en faut, des maux, et que tu ne restes pas ainsi dans l'approximation.

Les deux seront pour moi tout aussi acceptables l'un que l'autre.

Soit adhérable, sans qu'il te soit besoin d'aller au tripot de colle pour t'approvisionner, auquel cas un rapide grimper de rideau avant que d'être collé au plafonds sera particulièrement adapté.
Pour autant la mise en commun de mon patrimoine génétique ne sera nécessaire, ni l'adhésion à mes parties, mêmes communes.

Soit adorable (de lapin), qui évoque aussi la satisfaction d'un travail bien fait, même un peu rapide.

xxx007xxx
Ton James

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Lun 11 Oct - 9:41

@GARRIGUES Bernard a écrit:Je suis toujours aussi émerveillé des textes de Fraissinet.

Un homme de goût ! Cool

Bien sûr, je respecte infiniment le droit de chacun à dire et même commettre des conneries. Mon propos était de rétablir la vérité sur la mise en valeur (subventionnée) de "terres dont personne ne voulait".

Que les choses soient claires, Bernard, la naîssance de ces terres "dont personne ne voulait" est purement liée à la nécessité de faire une fin presque naturelle après un jeu de mots (moyen) sur tac au tac et takh ! Laughing

Pour le reste, merci de tes apports sur le sujet qui éclairent bien la compréhension des mécanismes et montrent bien qu'on aborde souvent en Lozère les questions d'une manière différente qu'ailleurs !

Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par GARRIGUES Bernard le Lun 11 Oct - 18:39

Je dispose de tellement d'infos sur les pratiques locales que j'ai dû disséminer un peu partout en France des cédéroms aussi pleins qu'un oeuf ; même dans les poches de quelques amis journalistes.

J'ai bien dit "locales" et pas "lozériennes" (je suppose que chaque département à l'habitude de pratiques héritées du fin fond de l'histoire.

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5350
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fée Violine le Lun 11 Oct - 21:36

Oups! J'ai loupé n'anniversaire de Nicole. Meilleurs voeux quand même, Nicole ! Very Happy

Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 66
Points : 4480
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Mar 12 Oct - 9:15

Merci Fée violine xoxox

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Nicole le Mar 12 Oct - 9:20

@Fraissinet a écrit:
@Nicole a écrit:Adérable comme tout!

Nicole, il faut que tu choisisses entre les deux mots qui ne seront, loin s'en faut, des maux, et que tu ne restes pas ainsi dans l'approximation.

Les deux seront pour moi tout aussi acceptables l'un que l'autre.

Soit adhérable, sans qu'il te soit besoin d'aller au tripot de colle pour t'approvisionner, auquel cas un rapide grimper de rideau avant que d'être collé au plafonds sera particulièrement adapté.
Pour autant la mise en commun de mon patrimoine génétique ne sera nécessaire, ni l'adhésion à mes parties, mêmes communes.

Soit adorable (de lapin), qui évoque aussi la satisfaction d'un travail bien fait, même un peu rapide.

xxx007xxx
Ton James
Hummmmmmm alors quel mot dois-je choisir? Hummmmmmm je choisis les deux! Tu es adorable adérable...Que veux-tu , tu es multiples...(sourire espiègle)

Nicole
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1240
Age : 54
Points : 3850
Date d'inscription : 13/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Ven 15 Oct - 10:26

Quelques photos de Boukhara,












Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Fraissinet le Ven 15 Oct - 10:29

La belle ville de Khiva,









Fraissinet
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2190
Age : 116
Points : 6101
Date d'inscription : 03/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni coca, ni colle a

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum