La rubrique des CINEPHILES

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Ven 29 Fév - 14:01

Velvet a écrit:Je viens de voir ce film, j'ai aimé le courage et l'instinct de survie de cette petite fille de 8ans , à la recherche de ses parents arrêtés par la gestapo
Elle traverse toute l'europe pdt l'invasion nazie sur une année

La magie c'est la rencontre avec les loups, et comment elle arrive à s'intégrer dans une meute

Excellente interprétation des acteurs

Celà est tiré d'une histoire vraie , on se demande comment cette enfant a pu survivre à cette longue errance, une forme de résilience???

Synopsis

1941. Misha a 8 ans quand ses parents sont emmenés par la Gestapo puis déportés. La famille qui la cache étant sur le point de la livrer aux Nazis, la petite fille décide de fuir: "vers l'est", là où, lui a-t-on dit, ses parents ont été emmenés. Traversant la Belgique, l'Allemagne, la Pologne, endurant le froid et la faim, Misha marche inlassablement. Sur son chemin, seuls les loups lui offrent une compagnie réconfortante. Elle adopte leurs comportements et se fait accepter par la meute. Durant ces quatre saisons d’errance à travers une Europe à feu et à sang, Misha découvre la violence des hommes et l’humanité des bêtes. Au terme de son périple, elle retrouve le monde de ses semblables. Parvenir à y vivre sera une nouvelle épreuve...





Livre , dont le film s'est inspiré (Editions pocket)
Biographie de l'auteur

Née de père juif allemand et de mère juive russe en Belgique, à Bruxelles, Misha Defonseca est aujourd'hui mariée et mère de famille. Elle aime les animaux et vit, entourée de chiens et de chats, à Boston. Dans son livre 'Survivre avec les loups', elle raconte comment, alors qu'elle n'était qu'une petite fille, elle a traversé l'Europe pour retrouver ses parents déportés. Elle explique que, livrée à elle-même, elle a survécu en partie grâce à une meute de loups qui l'a adoptée.





Ce livre est acutellement au coeur de la polémique car il a été découvert que la romancière a menti et ce n'est point une histoire vraie, en tout cas, pas la sienne... Cela n'elève rien à la qualité du récit et sûrement pas non plus à celle du film, je trouve cela dommage de mentir sur ce sujet là...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Ven 29 Fév - 14:26

Vrai ? pas vrai?? on le saura un jour peut être...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Ven 29 Fév - 14:42

Karyn , il semblerait que tu étais dans le vrai

http://actualite.aol.fr/a-la-une/-survivre-avec-les-loups-une-histoire-trop-belle-pour-etre-vraie/2303146/p-article_cat/article_titre/article_id/article.html


"Je demande pardon à tous ceux qui se sentent trahis, mais je les supplie de se mettre à la place d'une petite fille de quatre ans qui a tout perdu, qui doit survivre (...) et de comprendre que je n'ai jamais rien voulu d'autre que de conjurer ma souffrance", ajoute celle qui affirmait avoir été sauvée par une meute de loups".

Ce qui expliquerait sa façon de s'identifier à un enfant juif...complexe cette histoire....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Fée Violine le Ven 29 Fév - 19:55

J'ai entendu de bonnes critiques sur un film philippin, "John-John", de Brillante Mendoza. Ça a l'air très bien, mais je ne sais pas si ça va passer en Lozère ?
avatar
Fée Violine
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 1104
Age : 67
Points : 4736
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Lun 10 Mar - 15:26

There will be blood


synopsis Allocine : Lorsque Daniel Plainview entend parler d'une petite ville de Californie où l'on dit qu'un océan de pétrole coulerait littéralement du sol, il décide d'aller tenter sa chance et part avec son fils H.W. à Little Boston. Dans cet endroit perdu où chacun lutte pour survivre et où l'unique distraction est l'église animée par le charismatique prêtre Eli Sunday, Plainview et son fils voient le sort leur sourire.
Même si le pétrole comble leurs attentes et fait leur fortune, plus rien ne sera comme avant : les tensions s'intensifient, les conflits éclatent et les valeurs humaines comme l'amour, l'espoir, le sens de la communauté, les croyances, l'ambition et même les liens entre père et fils sont mis en péril par la corruption, la trahison... Et le pétrole.


Avec Daniel Day Lewis, Paul Dano... Film sur les premiers pétroliers aux Usa, sur les premières églises "radicales". Un film sur les origines des Usa. Superbe ! Une prestation de D.D. Lewis excellente ! Du grand cinéma !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Mer 19 Mar - 12:59

J'ai vu dimanche dernier le film: Into the wild un très beau film , qui se termine hélas tragiquement, beaucoup d'émotion en tout cas
Ce film m'a bcp touchée et interpellée...

Histoire:
Un jeune diplômé universitaire, décide de rejeter en bloc, la société matérialiste et décide de poursuivre son idéal de vie au contact de la nature


http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article-2097-Un-grand-film-:-%93Into-the-wild%94-l%92appel-de-la-verite.html

http://www.intothewild.com/
Superbe musique en plus


Dernière édition par Velvet le Mer 19 Mar - 13:47, édité 6 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par kaïou le Mer 19 Mar - 13:01

racontes sunny
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 66
Points : 7159
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Mer 19 Mar - 13:24

C'est fait , lol , relis en haut
Allez voir ce film en tout cas , si vous avez des enfants, il ne vous laissera point indifférent

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par kaïou le Mer 19 Mar - 14:10

kaïou a écrit:racontes sunny

la fin
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 66
Points : 7159
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Mer 19 Mar - 14:11

Ah non!! kaiou , sourire .... et le suspense alors????

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Jeu 20 Mar - 12:58

MR 73
d'Olivier Marchal, avec Daniel Auteuil, Olivia Bonamy ...



Film noir de chez noir ! Une équipe de flics, tous malmenés par la vie ou les évènements font face à des crimes sadiques. En parallèle, un tueur va bénéficier d'une sortie conditionnelle, ayant réussi a feindre sa réadaptabilité. Ce film, écrit par un ancien flic, inspriré de faits authentiques, dénonce pêle-mêle les pressions de la hiérarchie, les limites des psychiatres, la guerre des services ... Les rôles sont très forts et très bien joués. L'ambiance lourde et sombre achève de donner au film cette note de violence sourde qui colle aux yeux du début à la fin. A voir !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Jeu 20 Mar - 13:16



10 000
de Roland Emmerich, avec Steven Strait, Camilla Belle, Cliff Curtis ...
Bon, printemps du cinéma oblige, on se trouve parfois face à des écrans qu'on avait pas choisi . Ceci dit, si vous avez aimé La guerre du feu, Stargate, Le 5eme élément, Jurassik park, Apocalypto ou L'Atlantide, vous passerez un bon moment. Les effes spéciaux très bien faits compensent largement la fantaisie du scénario.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

IL Y A LONGTEMPS QUE JE T AIME

Message par Invité le Jeu 10 Avr - 4:58

Superbe film à voir absolument !


Juliette retrouve sa soeur après un séjour en prison de 15ans

Mon impression sur le film :Il y a longtemps que je t'aime , un film riche en émotion qui va crescendo , excellente interprétation des deux actrices, j'ai bcp aimé, Juliette dans sa solitude et son mutisme qui reprend goût à la vie et on apprend sur la fin le pourquoi de son geste ....
Un film bouleversant , un drame personnel


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Mar 15 Avr - 12:21

Deux sœurs pour un roi
De par Justin Chadwick
Avec Natalie Portman, Scarlett Johansson


Film historique sur les sœurs Anne et Mary Boleyn, qui furent toutes deux mariées à Henri VIII. C’est bien interprété, les costumes et les décors sont bien faits. Anne Boleyn apparait comme extrêmement machiavélique et ambitieuse, traits de caractère qu’elle se serait forgé à la cour de France. Incroyable comment des histoires de Q ont pu à ce point influer sur l’histoire de l’Angleterre, de l’Europe et de l’église catholique romaine. Mais, l’amour, le sexe, le pouvoir, tout ça ce sont des sentiments humains. Et comme catalyseurs, ils valent bien l’argent et le profit qui mènent le monde aujourd’hui.


_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Mer 16 Avr - 14:26

La Zona
(propriété privée)

De Rodrigo PLA


Ca dégage et ça dérange. Un mur hérissé de barbelés, de clôtures électrifiées et de caméra de video-surveillance, aux accès protégés par une police privée. D’un côté, la Zona, ensemble résidentiel dans lequel les gens vivent en vase clos. Les enfants vont à l’école à l’intérieur de l’ensemble, seuls sortent ceux qui y sont obligés. De l’autre côté, la ville et ses dangers. Un soir d’orage, un violent coup de vent provoque la chute d’un immense panneau publicitaire contre le mur. L’électricité est coupée, tous les moyens de surveillance aussi, l’armature du panneau forme un escalier pour franchi le mur. Trois jeunes en profitent alors pour pénétrer dans la Zona. Ils entrent dans une maison pour voler, le cambriolage tourne mal. Le film dévoile les mentalités des gens de l’intérieur, qui ne réagissent pas tous pareil, des gens du dehors, de la police prise entre professionnalisme et corruption. Désir de justice, de vengeance, d’autodéfense, prix du sang, tout y passe, réunis dans un film très fort, très réaliste mais qui ne laisse que peu de place à l’optimisme.
Séquence surprise quand j’ai vu apparaitre à l’écran la sœur de mon beau-frère, dans un petit rôle.

Le film est dans le top 10 des critiques spectateurs et le top 20 des critiques presse sur allocine.fr

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Mer 16 Avr - 16:27

Le film: Les deux soeurs pour un roi me tente, sacré destin que celui d'Anne Boleyn....j'aime bcp les films historiques

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Ven 18 Avr - 13:41

Fans de ciné, ce forum est pour vous, venez partager vos passions

http://cine.allgoo.net/index.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par kaïou le Sam 19 Avr - 6:34

Surcouf a écrit:Deux sœurs pour un roi
De par Justin Chadwick
Avec Natalie Portman, Scarlett Johansson


Film historique sur les sœurs Anne et Mary Boleyn, qui furent toutes deux mariées à Henri VIII. C’est bien interprété, les costumes et les décors sont bien faits. Anne Boleyn apparait comme extrêmement machiavélique et ambitieuse, traits de caractère qu’elle se serait forgé à la cour de France. Incroyable comment des histoires de Q ont pu à ce point influer sur l’histoire de l’Angleterre, de l’Europe et de l’église catholique romaine. Mais, l’amour, le sexe, le pouvoir, tout ça ce sont des sentiments humains. Et comme catalyseurs, ils valent bien l’argent et le profit qui mènent le monde aujourd’hui.


http://www.sonypictures.com/movies/theotherboleyngirl/index.html
avatar
kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 66
Points : 7159
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Lun 26 Mai - 7:31

Indiana Jones et le royaume du crane de cristal
de Stevenb Spielberg, avec Harrisson Ford, Kate Blanchet ...



Bon. C'est pas le meilleur, ni le plus mauvais. Je dirais, 3eme sur 4. Ca reste un bon moment de divertissement. Y a pas mal de clins d'oeil aux épisodes précédents. La faiblesse de ce volet, c'est d'abord les nombreuses incohérences dans le déroulement du film et la transition entre certaines séquences, la longueur et la répétition de certaines scènes, et un équilibre moins réussi que d'habitude entre action/aventure/mystère. Par contre, je l'ai vu en numérique, et la qualité de l'image est déplorable, les superpositions de plans sont très visibles, les trucages idems, et beaucoup d'effets spéciaux sont manqués.
Ce qui est drôle, c'est les similitudes (voulues ?) avec d'autres films (E.T., Stargate, le 5eme Elément, Independance day ...) qui créent une espèce de mythologie moderne avec les mêmes références.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Dim 8 Juin - 8:38

J'ai l'intention d'aller le voir , j'étais fan de la trilogie....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Invité le Dim 8 Juin - 8:40

SEX AND THE CITY

J'ai été le voir hier après après-midi après avoir vu la bande annonce

Je ne connaissais pas du tout la série tv qui a inspiré le film.

C'est un film drôle , plein d'humour et de verve , qques scènes truculentes sans vulgarité
Un thème sur une grande amitié de quatre quadragénaires amies de longue date avec des visions différentes de l'amour , du mariage et de la sexualité.

Ces quatre femmes sont l'image des femmes américaines modernes qui ont un certain standing de vie

J'ai passé un excellent moment avec pas mal de fous-rires

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18793084&cfilm=129923.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Lun 16 Juin - 8:23

PHENOMENES
de Night Shyamalan
avec Mark Wahlberg, Zooey Deschanel, John Leguizamo.



Soudain, dans Central Park à New-York, tous les gens s'immobilisent, puis se suicident avec ce qu'ils ont sous la main. Un peu plus loin, d'autres se jettent du haut des buildings. On pense à une attaque terroriste avec une nouvelle neurotoxine. Mais le phénomène (d'ou le titre), s'étend à toute la cote ouest des EUA. Il semble déclenché par des groupes humains, d'abord importants, puis de plus en plus petits.

Aprés le "Sixième sens" et "Signes", un bon film mélant suspens et science. Comme à son habitude, le réalisateur emet des hypothèses qui restent à démontrer. Comme dans "Signes", chacun ressort avec sa vision du film, même si dans ce dernier, il n'y a rien de fantastique ou de surnaturel comme dans les précédents. La fin se déroule à Paris, et ça ne fini pas bien. Comme en ce moment il n'y a pas grand chose au cinoch, on passe un bon moment. Il y a deux ou trois frissons bien sentis.


Dernière édition par Surcouf le Lun 16 Juin - 8:37, édité 1 fois

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Lun 16 Juin - 8:37

LES RUINES
de Carter Smith
avec Jonathan Tucker, Jena Malone, Laura Ramsey.



Quatre étudiants étasuniens passent des vacances sur la riviera maya. Un jour on leur propose une ballade sur un site archéologique méconnu, même pas porté sur les cartes. Après avoir ardemment farnienté de l'hotel à la plage, de la plage à la piscine de l'hotel, de la piscine au bar, du bar à la disco, ils se disent qu'une note culturelle ne nuirait pas à leur séjour. Et les voila partis. Ils arrivent sur le site après une bonne tirée en bus, puis en taxi puis à pinces. Deux enfants indiens les regardent passer d'un drole d'air. Et arrivés devant la pyramide, d'autres indiens adultes se montrent franchement hostiles. Ne parlant même pas espagnol, ils dégomment un des touristes. Les autres sont alors contraints de se réfugier sur la pyramide. Manque de bol, il y a mille ans, c'étaient un lieu de sacrifice. Il semble que ça n'a pas changé.

Comme je le disais plus haut, y a pas grand chose en ce moment, et le temps n'étant pas au beau, autant aller dans les salles obscures. Mais la, ces ruines ne sont pas franchement terribles. L'idée est originale, mais entre les fadaises sentimentales qui bouffent facilement 25% du film, et un scénario qui s'essoufle vite, il ne reste pas grand chose. Les passages gores sont assez "propres" (enfants s'abstenir quand même) et la dimension psychologique de gens dans ce type de situation est de facture ultra classique. De plus, la fin ne correspond pas au début !? Au final, un film qui ne restera pas dans les annales. En plus, voir du bon tequila servir de désinfectant à plusieurs reprises est un spectacle assez insoutenable !

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Mar 26 Aoû - 7:48

Le souffle exotique de cet été :

Petit film bourré d'humour décalé, raffraichissant comme la brise du nord, ce road movie islandais (encore ! ) mélange tendresse, humanité, joie de vivre et franche rigolade, avec un brin de folie à la Kusturica.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Surcouf le Lun 22 Sep - 13:19

Parlez moi de la pluie



D'Agnès Jaoui, avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Djamel Debouzze.
Joli film dans la lignée du « Gout des autres ». Alternance de scènes pleines d’humour voire cocasses, avec des moments plus tendres ou d’une plus grande sensibilité, parfois à fleur de peau. C’est un peu plus lent que d’habitude, plus désabusé aussi. Comme si les auteurs de ces dialogues toujours aussi fins parvenaient à mettre en scène toutes ces interrogations du quotidien, mais étaient incapables de proposer une réponse. Mais qui les a ces réponses ?
La bande originale est très chouette. Elle contient notamment « Les passantes », poème d’Antoine Pol, déjà mis en musique par Brassens et Cabrel entre autres, et interprété dans ce film par la Banda municipal de Santiago de Cuba. Le caractère nostalgique et mélancolique du texte est sublimé par le rythme et les instruments de fanfares.
http://www.deezer.com/track/241586


Je vous mets ce très beau texte en ligne :

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulut rester inconnue
Et qui n'est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir.

_________________
Quand on représente une cause perdue, il faut sonner de la trompette et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de tristesse au fond de la forteresse que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée.
avatar
Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5526
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rubrique des CINEPHILES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum