Aux armes Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aux armes Général

Message par Piboule le Lun 27 Mai - 18:44



Je sais, je sais, l’armée n’est plus ce qu’elle était et les hommes de troupe non plus. Mais vous un gradé des neiges d’antan, allez-vous périr sans un seul souffle ?
Sur les bords du chemin un souci s’est pointé, orange de fierté il vous fait la nique, cependant qu’une rose trémière se toque d’orner votre boutonnière. Vos quelques petits pas vers nous ces dernières nuits inclinent un peu sa tête, pas même froissée.
Tout au long de l’année écoulée les trois dissidents s’en sont donné à cœur joie. Le printemps n’a pas voulu pleurer, même pas au triste spectacle d’une végétation déshydratée ! L’été, pourri, ni feu ni eau, ni même quelques vocalises de vulcain. L’Automne, loin de ses sanglots ne cessait de dorer de rougir, de brunir sans une larme. Les prairies de terres stériles ruisselaient lamentablement sur les pentes pour « embrouillarder l’air » au moindre souffle de vent !
Tu ne peux rester sourd à tant de misères, même si d’aucuns l’ont bien mérité… Allez ! Encore un effort, approche et rends-nous la vie ! Couvre de tes plumes graciles nos prairies verdoyantes, pose un petit chut sur cette végétation hyperactive qui refuse le long sommeil réparateur.
Fais-le d’autant plus que tu sais qu’un jour prochain inconsciemment tu serreras tes mâchoires de cristaux acérés d’une incommensurable et cruelle beauté. Avant s’il te plait donne nous tes plumes duvets, tes plumes douceur, tes plumes d’une virginité de début de monde et qu’il t’en soit dit merci.
avatar
Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8367
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum