anipassion.com

Réchauffement de la planète

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par millou le Dim 14 Juin - 19:26

Salhiens a écrit:

Mais cela ne nous dispense pas de chercher un mode de consommation plus économe.
Le pétrole aura une bien une fin, mais quand ?...


Il faut surtout arrêté de se multiplier comme des malades pour pouvoir payer les retraites et
assurer la croissance.

Plus on sera nombreux sur terre plus cela se réchauffera et plus vite encore on viendra à bout de ses ressources.

millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2482
Points : 4966
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Dim 14 Juin - 19:42

baboulaa a écrit:En ce qui me concerne je te dis merci cela me permet de faire un pas vers la recherche de la vérité Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Bientôt je leur apprendrai que la Terre est ronde !

De toute façon je ne suis pas là pour prendre position, la raréfaction du pétrole qui deviendra un jour une réalité, nous amènera forcément vers d'autres technologies autres que les énergies fossiles.

Moi ce que j'aimerai dans ce pays/continent/Monde? c'est qu'on puisse remettre en cause le réchauffement de la planète qui n'est pas forcément la faute du CO2.
L'histoire est une chose vérifiable, des hypothèses reste un débat qui soit être serein

Il est temps de libérer la parole !


Dernière édition par Salhiens le Dim 14 Juin - 19:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Raoul le Dim 14 Juin - 19:58

http://www.google.fr/search?hl=fr&q=reportage+bidon+conquete+lune&btnG=Recherche+Google&meta=&aq=o&oq=

Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4428
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par baboulaa le Lun 15 Juin - 9:55

Dans le même genre:

Consensus scientifique contre l’origine humaine du réchauffement climatique

Contrairement à une idée répandue, il n’existe pas de consensus dans la communauté scientifique pour attribuer le réchauffement climatique global à l’activité humaine. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) —un organisme de l’ONU qui a reçu avec l’ancien vice-président des États-Unis Albert Gore le Prix Nobel de la paix 2007— n’est composé qu’à 3 % de climatologues ; la plupart de ses membres étant des diplomates et des fonctionnaires internationaux.

C’est dans ce contexte que plus de 31 000 scientifiques états-uniens ont signé la pétition suivante, déposée au Congrès par Ron Paul :

« Nous recommandons avec insistance au gouvernement des États-Unis de rejeter le protocole sur le réchauffement global rédigé à Kyoto, au Japon en décembre 1997, ainsi que tout autre accord similaire. Les limitations d’émissions de gaz à effet de serre proposées nuiraient à l’environnement, feraient obstacle aux progrès de la science et des technologies, et auraient des conséquences néfastes sur la santé et le bien-être de l’humanité.

Il n’existe pas de travail scientifique convaincant en mesure de prouver que les émissions d’origine humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou de tout autre gaz à effet de serre sont, ou seront dans un futur proche la cause d’un réchauffement catastrophique de l’atmosphère terrestre et du dérèglement climatique de la Terre. De plus, il existe des preuves scientifiques substantielles montrant que l’augmentation du dioxyde de carbone atmosphérique a des effets bénéfiques sur l’environnement naturel végétal et animal de la Terre. »

Simultanément, l’activité principale des sociétés de lobbying au Congrès des États-Unis vise désormais à promouvoir le Protocole de Kyoto. Cette intense pression est financée par de nombreuses multinationales, y compris spécialisées dans le secteur de l’énergie.

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5826
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Raoul le Lun 15 Juin - 12:09

31 000 scientifiques états-uniens
Suspect

Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4428
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par millou le Lun 15 Juin - 17:25

sunny

Qu'est-ce qui rime avec un scénario catastrophe ?

Réponse:

La taxe carbone est la condition d'une concurrence loyale", a aussi déclaré le président de la République.

millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2482
Points : 4966
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Raoul le Mer 17 Juin - 14:47

Le Soleil dort

Climat. La quasi-disparition des taches à la surface du Soleil agite les scientifiques. L’astre du jour pourrait-il compenser le réchauffement climatique ?



Par SYLVESTRE HUET

Le Soleil nous présente une face toute propre en ce moment. Sans taches. Donc, il dort. Et, peut-être, nous chauffe un peu moins. Au point de modifier le climat ? De compenser l’inéluctable réchauffement provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre ? Logique de s’interroger ainsi, puisque l’astre du jour demeure le principal responsable du chauffage de la maison bleue.

Cette affaire de taches, des relations entre le Soleil et le climat terrestre, a pris un tour polémique, dans les labos et les gazettes. Au point, explique Thierry Dudok de Witt (université d’Orléans, CNRS), de susciter parmi les scientifiques attachés à une certaine discrétion studieuse «la crainte de s’impliquer dans un débat devenu très politisé». Une «méfiance» justifiée par le «discrédit jeté sur la discipline par des annonces et des publications fracassantes de scientifiques plus soucieux de bruit médiatique, lié à la sensibilité de la société au problème climatique» que de travail sérieux.

Slimane Bekki, (Latmos, laboratoire atmosphère, milieux et observations spatiales, CNRS), parle lui d’un «débat scientifique intéressant qui a été biaisé par les climatosceptiques. Ils ont voulu à toute force en tirer la conclusion : c’est le Soleil, pas l’homme, qui est responsable des évolutions climatiques, inutile de se préoccuper des émissions de gaz à effet de serre». Alors que le sujet mérite d’être éclairci souligne ce spécialiste en modélisation de la chimie atmosphérique, afin de «comprendre le passé, le simuler avec les modèles actuels, prédire le futur».

Donc, le Soleil s’endort. En 2008, les astrophysiciens ont pu compter 266 jours sans taches sur le Soleil, soit 73 % de l’année. Logique, au premier abord, puisque l’astre se trouve dans la phase calme de son cycle de onze ans, caractérisé justement par l’augmentation puis la diminution du nombre de taches. Sauf qu’il faut remonter à 1913 pour trouver mieux, avec 311 jours sans taches, soit 85 % de l’année.

Records. Et pour 2009 ? Début avril, on en était à 87 % de jours sans taches, et le cycle en cours bat des records de durée. Il n’en fallait pas plus pour que la machine à spéculer s’emballe. Et si cette phase de calme exceptionnel allait se prolonger… Voire compenser le réchauffement prévu par les climatologues ?

L’hypothèse repose sur la connaissance du passé. Depuis l’invention de la lunette astronomique, dont le premier utilisateur fut Galilée, des astronomes comptent le nombre de taches à la surface du Soleil. Des zones moins brillantes, qui semblent sombres dès lors que l’on observe le Soleil avec un filtre. Mais qui sont entourées de «facules» plus brillantes, au point que le surcroît d’énergie qu’elles apportent domine. Bref, plus de taches signifient un Soleil qui chauffe plus la Terre.

Sous le roi Soleil - Louis XIV -, des astronomes s’interrogent. Pourquoi ne voient-ils plus de taches ? Ils ne le savent pas, mais ils commencent à vivre une longue période, de 1615 à 1720, qui sera connue plus tard sous le nom de «minimum de Maunder». Près d’un siècle où les cycles de onze ans du Soleil, du moins leur expression sous la forme des taches visibles à sa surface, vont pratiquement disparaître. Or, cette période coïncide avec un refroidissement du climat, surtout sensible en Europe et Amérique du nord, baptisé «petit âge glaciaire». Par la suite, les cycles solaires de onze ans se sont de nouveau manifestés par des taches nombreuses. Avec, toutefois, un nouveau coup de mou entre 1795 et 1835, dénommé le «minimum de Dalton».

Depuis que l’on se passionne pour l’histoire récente du climat, en raison des craintes pour son futur, de nombreux scientifiques ont tenté de relier ces périodes de Soleil maussade à l’évolution du climat terrestre. Le succès est mitigé. Si cela semble coller pour le petit âge glaciaire, la corrélation est moins nette pour le minimum de Dalton. En outre, cette période est encadrée par des éruptions volcaniques géantes (le Laki en 1783 et le Krakatoa en 1883) qui ont eu un impact majeur sur le climat.

Echec.«La recherche d’une explication physique et d’une quantification de l’effet climatique de ces minima d’activité solaire, tant à l’échelle du siècle que pour le cycle de onze ans lorsqu’il se manifeste par ses taches, a pour l’instant échoué», souligne Edouard Bard, Professeur au Collège de France.

Les mesures par satellites de l’activité solaire et le suivi des températures devraient permettre d’établir un lien quantifié entre cause et effet. Or, là aussi, c’est l’échec puisque l’explication la plus simple - la hausse ou la baisse de la quantité d’énergie reçue par la Terre - ne suffit pas. Entre le point haut et le point bas d’un cycle de onze ans, elle ne peut expliquer directement que 0,1 à 0,2° C d’écart de température moyenne annuelle. Surtout, insiste Slimane Bekki, «l’évolution des températures depuis plus de trente ans n’est pas du tout en phase avec les cycles solaires, mais plutôt avec l’intensification de l’effet de serre».

Devant cette difficulté, d’autres hypothèses ont surgi pour relier Soleil et climat terrestre par des effets amplificateurs des variations du premier. Certains ont évoqué la partie la plus énergétique de son spectre, en particulier les ultraviolets qui produisent de l’ozone - un gaz à effet de serre - dans la stratosphère. Or, explique Bekki «si l’énergie totale émise par le Soleil ne varie que de 0,1 % entre haut et bas du cycle, la contribution des UV, elle, varie de 8 %.» Une piste ? «Pour comprendre mieux l’interaction Soleil-Terre, oui, pour expliquer les variations climatiques, cela reste loin du compte», estime-t-il.

Nuages. Autre possibilité : les rayons cosmiques et leur influence sur la formation des nuages. Avancée notamment par le Danois Henrik Svensmark. Elle est reliée au Soleil, car plus l’astre se calme et moins il protège la Terre des rayons cosmiques galactiques. Et ces derniers favorisent la formation de nuages (via les aérosols). Mais les nuages sont malicieux : même si tous ont un double effet (refroidissant et réchauffant), le bilan est en faveur du froid pour ceux de basse altitude et du chaud pour ceux de haute altitude, or, il semble que si l’effet rayons cosmiques joue, ce serait plutôt en faveur des nuages bas… à l’inverse de l’hypothèse initiale, en 1997, du Danois.

Cette piste a reçu plusieurs infirmations récentes. D’abord, l’effet devrait affecter plus fortement les hautes latitudes que les basses. Et ce n’est pas le cas. Ensuite, les corrélations temporelles entre la nébulosité observée par satellite et l’intensité des rayons cosmiques, entrevues un temps par Svensmark, se sont évaporées dès que des périodes plus longues (entre 1983 et 2007) ont été étudiées. Enfin, un article récent (1) de Jeffrey Pierce et Peter Adams de Carnegie Mellon University, aux Etats-Unis, montre que ce mécanisme serait trop faible pour expliquer une corrélation (non établie) entre le cycle solaire et la couverture nuageuse.

Rayons. Faut-il pour autant laisser tomber la piste solaire ? Surtout pas, plaide Edouard Bard, qui insiste à l’inverse sur l’ampleur des efforts en cours au niveau mondial. Grâce aux satellites (lire ci-dessous), l’observation du Soleil débouche sur des modèles de plus en plus sophistiqués, comme celui de Sylvaine Turck-Chièze du service d’astrophysique au Commissariat à l’énergie atomique. Bard dirige un vaste programme d’étude du berylium-10 et du carbone-14, produits dans l’atmosphère par les rayons cosmiques et que l’on retrouve dans les glaces polaires, les cernes des arbres, les sédiments marins ou les coraux. Objectif de ces études qui mobilisent un accélérateur de particules (Aster) installé au Cerege (2) à Aix-en-Provence : élucider le mystère des minima de Maunder et de Dalton, quantifier leurs effets climatiques. Comme la plupart des climatologues, Bard garde l’esprit ouvert en attendant la mise en service de Cloud, une expérience du Cern, le plus grand labo de physique des particules mondial, près de Genève, qui devrait étudier, in vitro, l’hypothèse du lien entre les rayons cosmiques et la formation des nuages.

Dans quelques années, espère Edouard Bard, l’accumulation de ces travaux menés dans un cadre pluridisciplinaire pourrait permettre de «mieux comprendre le passé du climat terrestre et ses relations tumultueuses avec le Soleil», mais également de prévoir si ce dernier est susceptible de nous donner un coup de pouce en atténuant le coup de chaud provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre. Pour l’instant, insiste t-il, il serait imprudent de compter dessus.

(1) J.R Pierce et P.J Adams, Geophysical Research. Letters, 13 mai.

(2) Centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences et de l’environnement, (université Paul-Cézanne, CNRS, IRD, Collège de France)

Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4428
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par GARRIGUES Bernard le Mer 17 Juin - 20:42

Comme disais Montaigne :"Quel mol oreiller que le doute".

Faut se mettre dans l'idée que nous sommes (tous les humains), de plus en plus à la tête d'une masse de données impressionnante et de moins en moins capable de l'ordonner en une vision synthétique qui tienne à peu près la route : il reste toujours quelque chose dans notre base de données de pas cohérent avec notre vision d'un monde plus ou moins paisible.

Il est tout de même tranquillisant de savoir qu'une explosion nucléaire à 8,6 millions de kms a moins d'influence sur notre avenir que les bagarres sournoises entre molécules de CO2 et d'H2O autour de La Garde Guérin

GARRIGUES Bernard
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 3333
Age : 79
Points : 5358
Date d'inscription : 25/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dinandier.fr  ou http://chemin-de-regordane.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Jeu 18 Juin - 7:30

L’ultimatum climatique
www.copenhague-2009.com
Monsieur le Président,

Au mois de décembre de cette année se tiendra à Copenhague le Sommet de l’ONU sur le climat. Confrontés au péril climatique, les dirigeants du monde entier devront parvenir à surmonter leurs divergences d’intérêts de court terme pour se rassembler autour d’un projet politique mondial fondé sur un constat scientifique objectif et ainsi donner une suite au protocole de Kyoto qui soit à la hauteur des enjeux que nous allons devoir tous ensemble affronter dans les décennies à venir. Le résultat de cette conférence dessinera l’avenir climatique de l’humanité. Or comme le rappelait il y a un an le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon, « nous sommes au bord d’une catastrophe si nous n’agissons pas ».

Acteurs reconnus de la protection de l’environnement, des droits humains et de l’action humanitaire, conscients des responsabilités qui sont les nôtres, nous avons décidé pour la première fois de parler d’une seule voix pour vous exprimer publiquement notre préoccupation et vous appeler à agir avec ambition et détermination lors de la Conférence de Copenhague. Au regard de l’ultimatum climatique auquel l’humanité est confrontée aujourd’hui, Monsieur le Président, vous aurez rendez-vous avec l’Histoire en décembre 2009.

Le réchauffement du système climatique est sans équivoque. L’activité humaine en est la cause. Ses impacts se font déjà ressentir en différents points du globe, notamment par la multiplication des catastrophes climatiques. Si nous n’agissons pas maintenant, ils seront sans aucun doute encore plus dévastateurs. C’est le constat sans appel de 2 500 scientifiques du monde entier qui ont reçu collectivement le Prix Nobel de la Paix en 2007 pour leurs travaux sur le phénomène des changements climatiques. Depuis, de nouveaux éléments scientifiques montrent, chaque jour, que le climat se dérègle au-delà des prévisions les plus pessimistes, avec des conséquences bien plus précoces que prévues et d’ores et déjà visibles.

S’il est encore difficile d’évaluer avec précision l’amplitude des impacts, le danger est en revanche déjà certain. Ecosystèmes ravagés, variabilité climatique extrême, hausse du niveau des océans… : les premières victimes de ces catastrophes en chaîne sont les populations déjà vulnérables en Afrique subsaharienne, en Asie centrale, du Sud Est ou dans de nombreux pays insulaires. La sécurité alimentaire, l’accès à l’eau ou à la terre sont gravement menacés et des centaines de millions de personnes risquent d’être poussées à l’exode, grossissant les rangs de ceux que l’on nomme les « réfugiés climatiques ». Dans un monde de crises, nous craignons que la guerre, l’autoritarisme, les inégalités, la misère et la souffrance humaine prennent encore un peu plus le pas sur la paix, la dignité humaine et la démocratie.

L’urgence climatique nous commande donc d’agir à la hauteur des périls qui sont devant nous. Nous maîtrisons déjà la plupart des technologies nécessaires pour relever le défi d’un mode de développement qui intègrerait à sa juste mesure l’impératif climatique. De plus, cette rupture avec un modèle de développement hérité d’un passé révolu recèle des opportunités d’économies, d’emplois et d’innovations considérables. Encore faut-il que nous prenions la décision politique de le faire.

Tout d’abord, il faut impérativement parvenir à stopper la croissance des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’ici à 2015 avant de les faire décroitre. C’est la seule voie pour limiter le réchauffement des températures bien en-dessous de 2°C, seuil au-delà duquel la capacité à s’adapter de nos sociétés et des écosystèmes est menacée. Pour ce faire, Les pays industrialisés, dont la France, doivent s’engager collectivement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici à 2020 par rapport à 1990.

Mais cela ne sera pas suffisant. Les pays en développement doivent, eux aussi, mettre en place les politiques industrielles, énergétiques et agricoles qui limiteront la croissance de leurs émissions avant de les réduire, sans compromettre leur légitime aspiration au développement économique et social. L’accord de Copenhague devra permettre à ces pays d’évoluer vers des modèles sobres en carbone. Il devra aussi leur permettre de s’adapter aux conséquences inévitables du changement climatique.

Pour nombre d’entre eux, en particulier les plus vulnérables, ces actions ne pourront se faire sans le soutien financier et technique des pays industrialisés. Les besoins d’ici à 2020 sont évalués à plus de 100 milliards d’euros par an. C’est moins de 10% des dépenses militaires mondiales.

Responsables de la majorité des émissions de gaz à effet de serre aujourd’hui dans l’atmosphère, munis de capacités d’action plus fortes, les pays industrialisés portent la responsabilité morale, légale et économique de mener le combat contre le dérèglement du climat. Monsieur le Président, vous vous devez de prendre la tête de ce combat qui est sans aucun doute l’enjeu de ce siècle. Notre avenir commun dépendra dans deux cents jours des choix politiques qui seront faits.

Serge Orru, WWF-France
Pascal Husting, Greenpeace France
François Danel, Action contre la Faim
Olivier Braunsteffer, Care France
Antoine Bernard, FIDH
Nicolas Hulot, Fondation Nicolas Hulot
Anne Bringault, Les amis de la terre
Michel Bruguière, Médecins du Monde
Luc Lamprière, Oxfam France Agir Ici
Sandrine Mathy, Réseau Action Climat
Michel Roy, Secours Catholique

Pour participe à la campagne, signez l’ultimatum sur www.copenhague-2009.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par cilaos le Dim 21 Juin - 18:50


cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10652
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par baboulaa le Dim 21 Juin - 20:42

ce protège gamin est à panneaux solaires j'espère.
Et pour être efficace il faut pas que la nounou "pète" Very Happy

baboulaa
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 4636
Age : 116
Points : 5826
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par kaïou le Ven 3 Juil - 12:48

attention aux accidents de piscine. affraid

http://www.youtube.com/watch?v=6ByI-X-qtRg

kaïou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 6431
Age : 66
Points : 6911
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Ven 3 Juil - 14:51

millou a écrit:sunny

Qu'est-ce qui rime avec un scénario catastrophe ?

Réponse:

La taxe carbone est la condition d'une concurrence loyale", a aussi déclaré le président de la République.

Ah la taxe carbonne on en parle en ce moment
Bien sur (ça va sans dire) que je suis pour !
Mais J'ai bien peur que se soit encore du bla bla, et qu'il soit trop tard pour inverser la vapeur
Je pense que les nouveaux élus au parlement Européen (notamment les verts) ont du pain sur la planche du blé à moudre en la matière

Taxation des véhicules trés polluants !

Inciter et développer les déplacements en transports en commun

Déveloper le férroutage

Revoir aussi notre façon de consommer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Ven 6 Nov - 17:43

Entendu ce matin aux infos !

La fonte des neiges du Kilimandjaro, moins 28 %, ces quelques dernières années !
Avouez que cela devient inquiétant, pour la planète !
Une raison de plus de nous intérroger, et de donner raison à Nicolas Hulot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par cilaos le Ven 6 Nov - 18:04

Gabatch, si t'en as l'occasion jette un oeil sur les CPA de chamonix du début du siécle et tu verras que la mer de glace était rikiki.

Donc les théories du bobo qui ne se déplace qu'en avion et en hélico...


cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10652
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Piboule le Ven 6 Nov - 18:38

Nicolas Hulot ne dit pas que des conneries reste à trouver les acteurs de son scénario, et c'est là qu'il coince !
Quand il parle d'une économie de proximité, du bio, de la solidarité de la lutte contre la paupérisation de façon à endiguer l'hémoragie des pays du sud, je trouve qu'il fait preuve de bon sens. Le fait qu'il puisse se payer une rolex n'enlève rien pour moi à la qualité de ses réflexions.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Piboule le Ven 6 Nov - 18:43

Tiens parait qu'il y avait du beau monde à la canourgue tooday, le borloo en personne, inauguration de la station d'épuration de la mothe, je veux bien moi, mais...
Parait que quelques sites deviendraient balnéables, s'il s'agit en l'occurence du plan d'eau de bouse je veux bien avec celle de montjézieu qui descend direct dans le lot...
Parait aussi que l'usine bio de la mothe assurerait elle-même l'épuration de ses eaux usées... A suivre !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par cilaos le Ven 6 Nov - 19:03

Piboule a écrit:Nicolas Hulot ne dit pas que des conneries reste à trouver les acteurs de son scénario, et c'est là qu'il coince !
Quand il parle d'une économie de proximité, du bio, de la solidarité de la lutte contre la paupérisation de façon à endiguer l'hémoragie des pays du sud, je trouve qu'il fait preuve de bon sens.

cela s'appelle de la DEMAGOGIE

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10652
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par cilaos le Ven 6 Nov - 19:05

Piboule a écrit:Tiens parait qu'il y avait du beau monde à la canourgue tooday, le borloo en personne, inauguration de la station d'épuration de la mothe, je veux bien moi, mais...
Parait que quelques sites deviendraient balnéables, s'il s'agit en l'occurence du plan d'eau de bouse je veux bien avec celle de montjézieu qui descend direct dans le lot...
Parait aussi que l'usine bio de la mothe assurerait elle-même l'épuration de ses eaux usées... A suivre !

Parait aussi que ce laid monde est venu en Tchou tchou confused

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10652
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Ven 6 Nov - 19:39

C'est pas Nocolas Hulot, qui a donné l'info sur les neiges du Kilimandjaro !
Je l'ai entendu sur une grande radio !

Avec les moyens actuels, satellites , ect, on suit au fur et à mesure l'étendue des dégats générés par l'homme, ne serais ce que la déforestation grandissante !
Donc faut pas s'étonner de ce qui commence à nous tomber sur le coin de la g.... et nous ne sommes pas au bout de nos peines, pour nos enfans et petits enfants ce sera bien pire!
Allons y bétonnons, déforèstons, polluons, vivons bien le jour présent, et basta pour les générations futures !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Piboule le Ven 6 Nov - 19:42

cilaos a écrit:
Piboule a écrit:Tiens parait qu'il y avait du beau monde à la canourgue tooday, le borloo en personne, inauguration de la station d'épuration de la mothe, je veux bien moi, mais...
Parait que quelques sites deviendraient balnéables, s'il s'agit en l'occurence du plan d'eau de bouse je veux bien avec celle de montjézieu qui descend direct dans le lot...
Parait aussi que l'usine bio de la mothe assurerait elle-même l'épuration de ses eaux usées... A suivre !

Parait aussi que ce laid monde est venu en Tchou tchou confused

Non !!!!!!!!!!!!!!

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Invité le Ven 6 Nov - 19:44

Piboule a écrit:
Parait aussi que ce laid monde est venu en Tchou tchou confused

Non !!!!!!!!!!!!!![/quote]

C'est pas vrai , c'est une c.......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par cilaos le Ven 6 Nov - 19:45

on attend les vidéos d'arthus bertrand sur des commentaires de la hulotte.

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10652
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Piboule le Ven 6 Nov - 19:45

cilaos a écrit:
Piboule a écrit:Nicolas Hulot ne dit pas que des conneries reste à trouver les acteurs de son scénario, et c'est là qu'il coince !
Quand il parle d'une économie de proximité, du bio, de la solidarité de la lutte contre la paupérisation de façon à endiguer l'hémoragie des pays du sud, je trouve qu'il fait preuve de bon sens.

cela s'appelle de la DEMAGOGIE

Oui et non, plutôt non, la véritable démagogie consisterait à dire "continuez c'est super chouette" mais je comprend ton point de vue tu ne parles pas des discours mais des actions qui ne sont pas derrière.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Piboule le Ven 6 Nov - 19:46

c'était le borloo sifflera trois fois... Son pinard !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8169
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement de la planète

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum