Suicide au travail ,

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par cilaos le Dim 25 Fév - 19:02

La majorité des Renault sont fabriqués a l'etranger,
alors que toyota fabrique en france ,cherchez l'erreur

Au fait nos ordinateurs doivent bien avoir du sang jaune . rabbit

cilaos
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 9653
Age : 55
Points : 10644
Date d'inscription : 15/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.randoreunion.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par cheyenne le Lun 26 Fév - 0:45

NEPLO a écrit:Je ne me souviens pas vraiment du texte d’une vieille chanson de Félix Leclerc

« Raconter ses misères pour que monsieur s'amuse
Tout en m'applaudissant, il fait taire ma muse
…….
J'ai enrichi des gens qui en ont profité
Et que me reste-t-il après tant de batailles ? »
………
et en parlant des chômeurs :

« C’est beau une ville où les morts marchent. »

ne n’arrive pas à me souvenir du titre.

Voilà l'intégralité de la chanson mon cher Neplo,
Félix Leclerc : Richesses (Paroles)
Cinquante ans de poussees, d'arrêts de marche encore
Moissonner chez les autres sans avoir droit au grain
Defendre des pays qui voient votre bien
Leur bâtir des maisons et puis coucher dehors
Sonner cloches le jour, fêter des inconnus
Leur tresser des couronnes, n'être pas reconnu
Ouvrir chemin de fer, jamais prendre le train
Porter l'eau au desert, prise a votre moulin.

Raconter ses miseres pour que monsieur s'amuse
Tout en m'applaudissant, il fait taire ma muse
Au sommet de nos rêves, bien perche, le rapace
Qui bondira soudain sur tout bonheur qui passe

J'ai enrichi des gens qui en ont profite
Et que me reste t il apres tant de batailles ?
Me reste toi, mon souffle, mon enfant, mon ete
Que je garde cache au fond de mes entrailles
Et s'ils prennent un jour, c'est eux qui tomberont
N'y aura plus de chant, n'y aura plus de pont
Blessee, tu reviendras et nous repartirons
Pour la centieme fois, ferons neuve chanson.
BiSioux Neplo xoxoxoxox

Je vous donne le lien , (un des meilleurs pour retrouver toutes les chansons de la Francophonie et même les mp3 )
http://www.compteur.cc/lyrics-paroles/844292/Felix-Leclerc/Richesses.html

cheyenne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par cheyenne le Lun 26 Fév - 0:48

Euh ...Vous aurez remarqué que les accents toniques ne s'affichent pas...

cheyenne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Raoul le Lun 26 Fév - 7:55

http://www.liberation.fr/actualite/economie/237359.FR.php

Attention au dernier paragraphe !

Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4420
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 9:08

Bonjour ici:)

Mon avis qui n'est que perso.
Les 35 heures arrivées, on demande aux gens de réduire les heures de travail mais la masse de celui ci n'étant pas revu à la baisse il faut le faire encore plus vite.
On demande de plus en plus aux gens dans le travail, et pour ne pas perdre sa place, les gens font de plus en plus pas par choix mais par obligation.
Dans le temps nos ainés disaient que le travail était dur. Vrai mais il n'y avait pas cette tension qui générent un gros stress, le rendement, le budget a tenir, la quantité a respecter etc...
Faut du rendement de plus en plus et dans tous les domaines.
La production intensive, les marchés qui changent, la technologie qui file a une vitesse, certains n'arrivent plus a comprendre, a progresser.
Et là ils perdent aussi pied, si vous ajouter des soucis dans la vie de famille.. Le reste coule de suite.
Pour les licenciements, c'est la valse, et les entreprises ne s'occupent plus de rien.
Il n'y a plus de coeur, c'est pas rentable, et vrai qu'une personne à passé 45 ans est trop vieille pour être reclassée.
J'ai connu quelques mois le chômage a cause d'un licenciement économique, changeant de département, j'ai retrouvé facilement en interim. Mais là j'ai pioché dans plein de domaine. Ce qu'il faut faire, ne pas s'arrêter a son métier, et accepter des fois des truc fous!
Pour voir comment c'est dans d'autres branches.
Je garde de cette période de drôles de souvenirs car cela t'oblige a te remettre en question. Et des fois ce n'est pas plus mal.
Par exemple à 34 ans je voulais reprendre la gérance d'un MAC...do.
Chef de rang de métier, cela était facile pour moi que de faire cela.
Et bien le DRH m'a gentiment dit:
"Vous avez toutes les aptitudes mais vous êtes trop vieille pour ce poste!!!"
Je ne vous raconte pas ma colère.
Le monde du travail est devenu impitoyable, avant on quittait une place 8 jours aprés on en trouvait une autre. Plus maintenant.
Mon mari a eut des interimaires pour faire la plonge, figurez vous qu'en riant un d'eux a dit:
'Et dire que j'ai Bac+4 et je fais la vaisselle dans 2 bacs! ( un truc du genre mais un humour noir...)
Vrai que maintenant, les diplomes, l'âge tout est prit en compte, si tu en as trop on ne peut pas car il faut payer plus...
Et l'image de l'entreprise doit être jeune, donc les vieux oust!!!!!!!
Et ils le font sans peine, sans regrets, l'employé devient comme un chiffon qu'on jette quand il est un peu usé.
Une jungle, mais un truc que je ne comprends pas et je ne sais pas si on peut parler politique ici...
Que font les syndicats pour aider ces gens? Le mal existe mais eux là ils ne bougent pas et je peux meme vous dire que certains ne sont pas du tout loyaux envers les employés.
Je vous rassure je ne suis pas syndiquée, je defends toujours seule mon steack, quand je vois agir des fois ces gens cela me fait peur moi.
Les médecins du travail dénoncent ce mal être mais que fait on pour y remédier?
Et pour le suicide... là c'est autre chose, car d'autre même dans la crotte se releverons encore plus forts, et d'autres pas. L'assise mentale étant tres importante dans des moments pareils, tous ne passent pas le pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

quand les ouvriers se suicide

Message par millou le Lun 26 Fév - 10:16

sunny

Il y a un phénomène similaire et connu depuis longtemps au Japon.
On l’appelle le burnout ou épuisement professionnel.
Le Tresse lié à la conjoncture actuelle provoquerait cette tendance au suicide en France.

On avance un chiffre de l’ordre de 30000 personnes qui se suicident au Japon par an Ce qui est un véritable fléau.
Par contre chez nous il n’y a pas de chiffre car la médecine du travail
classe cette maladie parmi les cas de dépression.

millou
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2482
Points : 4958
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 11:37

Ce que dénonce Cottine est une réalité accélérée par les fonds de pension et autres actionnaires des entreprises cependant nous ( la société française et les salariés) sont aussi un peu responsable de la situation.

D'une part l'affaiblissement des capitalistes français à accéléré les rachats des entreprises par les étrangers, nos entreprises familiales sont devenues internationales et les salariés sont des pions sur l'échiquier géants de la bourse et des retarites anglosaxonnes.

Par ailleurs, les 35H00 ont été négociées dans beaucoup d'entreprise sur la bases d'un maintien des salaires à 39H00 et celà à la demande des salariés et en contre partie ils ont accepté un gel des embauches.

Ceci dit , en ce qui concerne les syndicats, ils font ce qu'ils peuvent étant donné que peu de monde se syndique et que leur représentativité s'en trouve entachée.

Tout cela pour dire que , même si j(ai été aussi victime d'un licenciement négocié sur la base d'un harcellement pour me faire démissioner dans un contexte de productivité et de résultats demandés par l'entreprise, les fautes et les erreurs sont partagées.
J'étais bien contente de travailler moins en gagnat pareil mais je n'avais pas envisagé que cela avait un prix. Je pense que beaucoup sont dans mon cas, naifs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Surcouf le Lun 26 Fév - 11:42

millou a écrit:sunny Il y a un phénomène similaire et connu depuis longtemps au Japon. On l’appelle le burnout ou épuisement professionnel...

En tous cas, l'expression "faire suer le burnous", qui a un peu le même sens ne vient pas elle, du japonais.
Laughing

Surcouf
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2686
Points : 5270
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 14:40

Arclou pas forcément naïfs mais seulement mal informé je crois.

Les nouveaux contrats qui sont passés aprés cette loi sont a taille elastiques.
Souvent on propose des contrats à 34H/sem
Là pas de RTT, rien, plus de primes, plus de 13eme mois.
Mais... Plein d'heures supplémentaires, dans certains cas elles sont payées ou alors on t'impose un ou deux jours de vacances selon ton quota dépassé.
Moi mon entreprise, régle le soucis en interne, on pourrait faire 69h facilement mais.... ce terrible MAIS.
Ce qu'on ne dit pas forcément c'est que ces heures là seront payées fin d'années, au même taux horraire que des heures normales.
Alors apres avoir su cela quand je pensais en fin d'année me faire un triple salaire d'en avoir fait plein...
Je me suis dit: Arrête de faire! pas de repos compensateur, t'es malade une aprem on te pique un demi jour de congé, car interdit de piocher dans les heures sup!
au 1er janvie j'annonçais ma colère, et ma responsable m'a dit!
Mais les syndicats on signé!
Et tu vois la dernière fois que j'ai envoyé paitre le syndicat qui voulait que je m'inscrive parceque j'ai une langue pendue et directe mais aussi trés acide, je sortais d'une formation d'actes infirmiers.
Dans laquelle un acte soignant important devait être fait par les auxiliaires de vie mais aussi les aides a domicile.
Je suis habilité a faire cet acte, mais dans la loi non. car si les infirmiers délèguent et qu'aprés il y a un soucis c'est le ptit qui va prendre.
Et quand sur un cas plusieurs personnes s'occupent de la meme personne.
Apres va savoir qui a fait cela.
J'ai précisé que moi je ne prendrais pas de gens dont il fallait vider la poche urinaire, et justement la responsable syndicale présente était d'accord avec l'infirmière.
Et d'ailleurs l'infirmière a bien dit que le syndicat avait signé!!
Ils sont souvent anus et chemise avec le patronnat et cela j'ai pû le voir dans différents emplois.

Plus de travail, plus de danger,
Il ne faut pas croire qu'ils protègent toujours les employés.
Il y a une entreprise connue dans le monde, qui pour faire fonctionner correctement sa chaine de production, doit enlever des protections sur les machines, sinon le travail ne peut se faire correctement.
Les ouvriers le savent, le patron aussi, le syndicat aussi. Quand la sécurité doit être inspectée bizarrement toutes les machines sont rhabillées:) et tout se fait aux yeux de tous.
La faute à qui? Le système est pourri les ouvriers ne sont que du betail à produire, comme ces poulets dans les batteries, produire en masse.
Pour les licenciements ils trouvent toujours de toutes façons faute ou pas faute:)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 14:48

Les heures sup peuvent en effet être payées ou récupérées .

Ce qui m'étonne dans ton histoire c'est qu'elles ne te soit pas payées en heures sup. A moins que tu n'ai un contrat à mi temps et jusqu'à 35H00(si ton entreprise a signé un accord 35H00) ou 39H00 se sont des heures complémentaires payées au même tarif.
Au delà cela devient des heures sup payées comme telles.
Il n'y a pas moyen de contourner cela car c'est le droit du travail applicable dans toutes les entreprises et un accord collectif ne peut amoindrir le droit du travail .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 15:31

Non que des contrats fait à 34 h sont pas fous:)
Ils connaissent bien la loi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 16:49

Bien alors les heures faites au delà des 35 ou 39 H00 ( voir la convention collective) devraient être payées en heures sup et donc majorées ( une heure par semaine seulement en heure complémentaire si 35H00)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Lun 26 Fév - 18:28

non en montant à 43h/semaine même truc.
Cumul sur un compte et payé le même prix en fin d'année.
Tu ne peux rien faire. Tous les nouveaux contrats à la même enseigne.
Il n'y a que les anciens qui ont en plus RTT et repos compensateur. et prime bien sur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Mar 27 Fév - 10:07

Franchement , je suis surprise car les entreprises ont des quotas max d'heures sup à ne pas dépasser.

A tu fais valider ton contrat par l'inspection du travail? Un contart ne peut se subroger au droit du travail, il ne peut le limiter, ni le diminuer.

A ma conaissance 43H00 par semaine cela dépasse du cadre des heures complémentaires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Piboule le Mar 27 Fév - 11:11

Tu es sublime arclou arriver aux trente cinq heures en gelant les e !mbauches, mais mon petit c'est tout à fait contraire à l'esprit !
C'est pour ça que les mesures destinées à créer des emplois marchent si bien : CQFD

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8161
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Mar 27 Fév - 12:08

C'est pourtant ce qui s'est passé dans ma boite: avec les salariés ila été signé un accord gelant les embauchent pourt pouvoir conserver la rémunération des 39H00.
Mieux: les pauses ont été inclues dans les 35H00.

Chère Piboule, la naive c'est toi: l'esprit!!! Chacun pour soi , oui!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Piboule le Mar 27 Fév - 12:31

Ben oui je sais que c'est moi, c'est bien pour ça que tout marche aussi bien.
Soutien à l'emploi soixante cinq milliards d'euros par an et plus de six mille mesure, cherchez l'erreur !
La solution passerait par la création d'entreprises qui n'emploieraient que des chômeurs, le système de soutenir les autres ne donne aucun résultat !

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8161
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

quand les ouvriers se suicident

Message par leburton le Mer 28 Fév - 11:22

le suicide n'est pas encore reconnu comme maladie professionnelle et pourtant ... la psychose dépressive, non plus d'ailleurs et pourtant ...

leburton
Invité


Revenir en haut Aller en bas

quand les ouvriers se suicident

Message par leburton le Mar 6 Mar - 7:27

C'est en mai que le Tribunal statuera si oui ou non les suicides liés à une activité professionnelle seront reconnus comme maladie professionnelle. Une première à ne pas louper car cela servirait de jurisprudence ... Ce ne serait que justice que la maltraitance au travail soit enfin reconnue comme il se doit.

leburton
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Raoul le Mar 6 Mar - 8:12

http://www.liberation.fr/actualite/societe/238954.FR.php

Raoul
Membre trop actif
Membre trop actif

Nombre de messages : 2926
Points : 4420
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un suicide par jour en France à cause du travail !

Message par Piboule le Mer 4 Avr - 18:56

Je trouve que ça commence à bien faire, et vous ? Trouvez-vous normal que le stress au travail puisse provoquer tant de suicides ?

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8161
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Mer 4 Avr - 20:35

Le stress, la pression de la hiérarchie, le harcèlement moral ,le burn -out ,pour peu que les personnes aient des soucis personnels , le suicide peut se produire , sans que personne se doute que celà pouvait arriver..subitement il y a passage à l'acte

I l y a qques années ds mon milieu professionnel , il y a eu une série de suicides pas sur le lieu de travail, mais çà a surpris , et la direction ne s'est posée aucune question...les collègues sont restés dans la stupeur et l'interrogation

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Mer 4 Avr - 21:07

quand il y a suicide on pense souvent à rassurer les proches, à les déculpabiliser. Je trouve ça moche. A part de rares exceptions, un suicide a des causes exterieures à la personne, il y a en plus d'un terrain favorable, sans doute, un ou plusieurs éléments déclencheurs. Il faudrait peut-être plutôt que voiler la face à ceux qui restent les aider à faire un mea culpa. Quand je dis proche, j'inclus entourage familial, professionnel et relationnel de toutes sortes. Si déjà on commençait à se supporter les uns les autres, à apprendre à se tolérer, à s'entraider. Le milieu professionnel est horrible de part les conditions de travail, mais où est passée la solidarité ? ya qu'à voir comment les syndicats aujourd'hui ont du mal à recruter des adhérents et des membres actifs. Quand les gens auront compris qu'il faut se serrer les coudes contre le patronnat tout puissant, quand les conjoints auront compris combien il est important d'être à l'écoute peut-être le suicide reculera

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Piboule le Mer 4 Avr - 21:15

Il est vrai qu'il n'y a plus de solidarité, plus de sentiment d'appartenance, autrefois un employé harcelé était considéré par les siens comme une victime maintenant dans la plupart des cas les gens ont tendance à penser que de toute façon c'est bien mérité.

Piboule
Faites la taire !

Nombre de messages : 12225
Points : 8161
Date d'inscription : 13/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Invité le Jeu 5 Avr - 7:10

http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2198.htm

http://wwwens.uqac.ca/jmt-sociologue/www/actualite/suicide_science_et_vie/suicide_sc_et_vie_1985.html

A lire si vous avez un moment

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide au travail ,

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum